Accueil > Reportages >

VIDEO : Arrêtez le massacre des terres agricoles !

mardi 18 décembre 2012, écrit par : Hamoud ZITOUNI

Que se passe-t- à Sétif ? Près de 300 hectares de bonne terre agricole de l’ex domaine Mansouri ont été ravagés depuis quelques jours par le bulldozer pour être livrés à l’extension urbaine.

Il y a quelques mois, ces terres, en partie irriguées, (près de 50 ha) portaient du blé et de la pomme de terre et faisaient vivre quelques dizaine de familles.

Vidéo : http://www.youtube.com/watch?v=afgDPQfyiCA

L’extension urbaine est devenue de toute évidence une nécessité mais celle-ci devrait s’opérer avec discernement et sagesse. Sétif dispose de quelques milliers d’hectares en surface inculte ou de terres agricoles de 3ème catégorie qui peuvent être destinées à l’urbanisation. Quelques centaines d’hectares se localisent à Chouf Lekdad, à l’Ouest de la ville, et le reste ; de quoi réaliser une autre plus grande ville, à l’Est, sur la commune d’Ouled Saber, un immense territoire de rocaille et de terre maigre livrée à la vaine pâture. Toutes ces terres « déclassables » sont en quasi-totalité biens du domaine privé de l’Etat. Leur urbanisation progressive permettrait de développer cette commune pauvre. Des instruments de gestion du territoire et de préservation des ressources ont été réalisés à l’échelle de la wilaya et à l’échelle de la commune.

Schéma directeur d’aménagement et de développement agricole de la wilaya (Bneder 1987), Plan communal d’affectation des terres (Bneder , 1988) , PDAU revisé , Schémas national et régional d’aménagement du territoire (Bneder, 2009) … Il suffit de dépoussiérer ces documents sensés aider à la prise de la décision. Alors ? Méconnaissance des lieux ? Solution de facilité (fameux décret ravageur portant reprise des terres du domaine privé de l’Etat) ? Précipitation et à-peu-prisme ?

Peut-être tout ceci à la fois. La terre nourricière est cette précieuse ressource non renouvelable qui restera aux futures générations d’Algériens après que le pétrole soit épuisé. Alors préservons-là à tout prix au nom de ces dizaines de millions d’Algériens à venir et au nom de la loi. Messieurs les responsables, faites arrêter ce massacre avant qu’il ne soit trop tard. Un hectare de terre fertile bétonné est perdu à jamais et aucune mise en valeur réalisée à coup de dizaines de millions de dinars ne peut le remplacer.

Hamoud ZITOUNI, agronome.


Partager cet article :
72 commentaire(s) publié(s)
Zaher de BOUGAA :
A Bougâa, c’est la catastrophe : plusieurs bâtisses sont construites sur les terres agricoles de Ain Medah et d’Ouled Khebbab au su et au vu des autorités locales qui deviennent complices de cette situation inquiétante.
langar :
Mr. Zitouni, il faut etre nya pour croire que nos décideurs sont animés de bonnes intentions pour l´interet du pays. D´autres calculs purement personnels rentrent en jeu dans leurs décisions. Il n´y a qu´à lire le reportage après le votre sur la prolifération des voitures de luxe. L´Algérie est livrée aux voleurs, et les Algériens ne sont que des pauvres spectateurs.
Commentaire n°163783 :
On mangera du béton !
chikh :
Bravo Mr ZITOUNI. Bonne analyse.
Commentaire n°163803 :
comme la briqueterie de setif (Dirou) ,elle était vendu symboliquement pour ces hectatres ,il veule pas de la briqueterie qui était très rentable ,mais pour le terrain foncier qui est dans l’urbain ,et qui vale de l’Or !!!!!!!
logicus :
ou sont les associations !
Commentaire n°163824 :
NDAMA DJI ALAKHER COMME ONT DIS. ; LES SETIFIENS QUI CONNAISSENT OU EST IMPLANTE LA ZONE INDUSTRIEL VOUS PARLERONS FIRMAT TOTO ET DU BLE QUI DEPASSE LE 1.5 M DE HAUTEUR EN CE TEMPS C ETAIT LES OCCIDENTAUX QUI NOUS POUSSES A IMPLANTER NOS USINES SUR DES TERRES FERTILES POUR DEPENDRE D EUX EN MATIERES DE NOURITURES MAIS MAINTENANT ILS SONT REMPLACER PAR DES CHAROGNARDS BLENA BIHOUM RABI SOUBHANOU
merouche charaf eddine :
il sont foute de cette terre agricole il préfére acheter des pomme de terre au canadien ou a d’otre pays du monde sa leur raporte plus d’argent c’est de la spéculation c’est comme vendre des vigniobles a gérard depardieu avec mr khalifa
mohamed :
bravo c’est un geste d’un bon citoyen , il va y avoir des reflexions d’idiots telles que ooof ils n’ont fait que ca ! mais il ne faut pas se décourager à entendre ces conneries.que celui qui trouve le moindre espace pour exprimer son desaroi face à cette mafia qu’il le fasse ... car un jour ce peuple hebété se reveillera .
salim boussahel :
Veaut mieux vendre les terre agricole qu investir dans ce minable boulot par ce que finalement ALfalah il va perdre en tout cas . Et chère écrivant de cette article acceptez vous de s habiter à Ouled sabre c est sur Non donc taisez vous
Commentaire n°163837 :
Bonne étude et bonne proposition/solution Merci Mr Zitouni de sonner l’alarme
Commentaire n°163850 :
Vous voulez une grande ville alors il ne faut pas se plaindre.
Au secour :
Vive la liberte d’expression. Merci Mr Zitouni pour article. J’en doute, cependant, que les persoNnes concernées( Autoritées vont preté une oreille sache. Car le pillage continu a grande échelle. Que Dieu tout puissant nous perserve des CHAOUTINES ;
Anne Sophie De Saint Sophie :
la photo, rappelle des souvenirs, on dirait un camp avec des barbelés, un bérger Allemand, pour mieux dissuader. décidément ,on copie ces Maitres.
FRK :
Les premiers responsables des massacres de ces terres agricoles sont nos élus locaux qui délivrent des permis de construction aux promoteurs.Les terres agricoles avoisinantes les villes sont devenues des déchetteries,ou en jachères,ou bétons.Je sollicite les responsables locaux qu’ils se projettent pour la construction des nouvelles villes sur des terres 3 catégories non rentables.Cela permet aux grandes villes de leur donner un bole d’oxygéne et de déminuer la polution ,circulation et la surpoupulation ;.
douariste :
il ne faut se plaindre il faut agir.
ZAHDA ABDELAZIZ :
LA TERRE AGRICOLE DE LE EAC YOUSFI. DOUDI ET DE LE EAC MANSOURI KHEIR CET IN MASACRE POUR CETE TERRE AGRICOLE
ALGERIEN TOUT COURT :
le TPI.......... nécessaire. Le Directeur de lagriculture en est le premier responsable. Il aurait du signaler cette situation à qui de droit et alerter la presse . mais ................... . Ah ! si Monsieur KHAOUA était là, des choses pareilles ne seraient pas produites.
PAYSAN :
Mer ZITOUNI vous avez tiré la sonnette d’alarme au bon moment,j’espère que les élus locaux prendront cette alerte au sérieux.Merci pour cet article qui est alarmant,pour l’intéret de tous,et nous sommes dans le meme bateau..SALEM.
RAFIK :
arrêtez ce massacre immédiatement avant.....................
allaoua bou :
Une bonne analyse mais qu’est ce que tu vas dire de la région sud et surtout de la région de ain lahdjar ou le bien de l’état et les terrains agricoles sont transformés par les faux agriculteurs en logements personnels et continuent a extensible sous le regard des responsables des autoritaires
ben ali :
hassi messaoud a decidé de transformer le reste de l’algerie en sahara ! il donne le petrole et nourrit tout le pays mais la facture sera lourde , tres lourde de consequence quand on sortira le dernier baril -ce jour la on mangera des cailloux -on construit pour construire , pourtant on a l’exemple espagnole :3 millions de logements vides qui ne trouvent pas preneur - nous allons tout droit vers cela a continuer ainsi - c’est la speculation sur l’immobilier qui pousse vers le toujours plus de logements -alors que le veritable probleme reside dans l’amenagement du territoire , la bonne gestion des logements existants et une regulation des prix pour permettre aux gens de se loger dans le parc existant ...combien de logements vide dans ce pays ? l’attribution est elle correctement organisée ? ces logements se retrouvent ils dans le privée et dans la nebuleuse speculative ? que fait on pour fluidifier le marché locatif ? -beaucoup pense que la bulle des prix est liée a un manque de (...)
Commentaire n°164029 :
très bonne analyse mrs Zitouni,j’espère que les autoritées vont agir pour arrêté de masacrer les terres agricoles .
Tahtoh :
Il y a la partie nord , à Gaoua des hectares et des hectares de terres stérilles / infertilles, même chose pour les Ouled Sabor, etc...Pourquoi on veut que du facil ? les terres agricoles sont irrécupérable lorsqu’on on y verse du béton ! du bon sens Messieurs........
maddite walou :
Tout ceux qui sont contre ont eu leur part du gâteau ( au moins un lot au prix de 300 da/m2 ) , moi j’attends toujours et , je serais contre lorsque je goutterais au gâteau , ce qui est peu probable ; vu l’inflation .
B.Miloud :
Salam, Merci Mr ZITOUNI, d’avoir attirer l’attention de nos dirigents et nos elus, sur le massacre qu’ils sont en train de commaitre et que Mr le Directeur de l’agriculture n’a pas pu le faire, peut etre, par peur de se voir ejecté de son poste. Esperant que Mr KEROUANI, PAPW,fera qqs choses pour arreter ce massacre.
Commentaire n°164119 :
Au secours ? Qui va nous secourir ?
nacer gamaz :
la rapine a commencer d,en haut le domaine bouchaoui ,la mitidja et ca descend ,le bateau ramenera le ble des usa et du canada ,la ristourne y est. pendant ce temps,le sahara qui peut donner l,or vert ,ne sert que de pompe a dollar ,et dire que ceux que l,on vilipende ,on mis en valeur le desert du neguev
PAYSAN :
Mer ZITOUNI je vous promets quand j’ai vu les photos du massacre de ces terres,j’ai les larmes aux yeux ,par ce que ces terres sont irréguées par le sang des chouhadas.Comment on construit des nouvelles villes sans penser à la N5et l’autoroute EST WEST, qui les traversent . Et dans dix ans il faut trouver encore une nouvelle déviation pour massacrer des centaines d’HA pour éviter ces nouvelles agglomérations.Je sollicite les nouvaux élus Messieurs OUAHRANI et KEROUANI d’intervenir pour arreter cette hémoragie..SALEM.
zawali fhal :
TWAHMOU ALA TROUG MAIS ILS SONT FOU OU QUOI !!!!! HAMIHA HARAMIHA. OU VA L’ALGERIE BAOU AL JAZAIER. TOUHASSABOUNE INCHAALLAH BIKOULI SAGHIRATI WA KABIRATI-EN PROFITANT DE VOTRE EMPLACEMENT,QUE LE PEUPLE VOUS A FAIT CONFIANCE ET VOUS L’AVEZ TRAHI. MATAHACHMOUCH .
Commentaire n°164157 :
Le jour où on a tracé cette bretelle entre El Hassi - Fermatou- Aïn arnat -...Mezloug il faut être taré pour ne pas comprendre que la frange de terres agricoles comprises entre ce simulacre de bretelle et la ville va être urbanisée et cédée aux barons qui se cachent derrière l’éviction des métiers sales et bruyants de la ville (Toliers , mécaniciens , etc....) Massacre ? sabotage ? qui en est responsable ? les beni oui -oui des responsables locaux ? les hauts-barons ?De toutes les façons les responsabilités sont engagées !
Commentaire n°164161 :
MR ZITOUNI MERCI POUR CET ARTCLE MAIS C’EST TROP TARD PUISQUE LA MACHINE A DEMARRE ET RIEN NE PEUT LA STOPPER ,LES DECIDEURS DE CE POUVOIR POURRI RIEN NE LES ARRETENT POUR DETRUIRE NOTRE BEAU PAYS هاذوا هم المفسدون في الارض كما هو مذكور في القران.فالله يتولاهم انه لا يحب المفسديت.
Au secours :
IL VAUT MIEUX DE BELLES PRISES DE VUE QU’ UN LONG DISCOURS QUI PEUT ETRE MIS EN DOUTE PAR CETTE GANGRENE QUI PIE , MASSACRE, VIOLE AU NOM DE LA LOI. MERCI UNE FOIS DE PLUS M ZITOUNI ; vous au moins vous avez fait votre boulot, et viendra le temps ou votre article servira de preuve tangible d ’un massacre a grande echelle, ici a setif ou ailleurs .
Tahtoh :
Admirez ces belles prises de vue de nôtre mère la terre, je sens l’odeur du sol de cette terre, quel dommage de la voir partir à jamais ! comme on dit : il n’est jamais trop tard pour faire, les nouveaux élus doivent prouver et faire une entrée en prennant le sujet au sérieux.
BENYOUCEF BADREDDINE :
Je te jure Ya Hamoud que j’en ai pleuré dans mon coin...
ziton :
la dilapidation des terres agricoles n’a jamais cessé depuis l’indépendance. Après le massacre du sud de Sétif, pour l’installation de la zone industrielle, on a continuer du côté de bousselam, sfiha.... On cherché la facilité et la proximité, au lieu de raisonner à long terme . l’extension de Sétif est supposée ètre vers le Nord, à partir de Gaoua, là, c’est des terrains rocailleux, incultes et accidentés. Mais justement c’est à cause de ces contraintes physiques qu’on cherché là où c’est plus facile, au détriment de nos meilleures terres et de notre indépendance alimentaire. les enjeux sont énormes, le bakchich est royal est tanpis pour les générations futures. Restons éveillés car on a encore rien vu, contentez vous d’un verre d’eau, le thé est devenu cher. salam
ferhaoui :
C’est bien dommage que des terres agricoles (Terres noires :Sétif en amazighe)soient massacrées au vu et su de tout le monde.Alors que des terres non cultivables, rocailleuses de plusieurs hectares se trouvent au nord de la ville de Sétif. Dommage !.
k66tron :
Il faut dénoncer tout le temps, aujourd’hui et demain ces pratiques,merci monsieur ZITOUNI..A EL-EULMA sur la route de Djemilla les terres agricoles de Mériout ont été saccagé de la même manière.Les villageois n’ont pas appris a se protester et aucune association ne défend leurs environnement.
Commentaire n°164247 :
et dire que des elus apc et apw ont adhere a cette parodie
stranger :
et la caserne (lycée militaire zaama) au niveau de ben ghadfa vous l’avez oublier ?? ou bien c’est parce que c’est le MDN !!!
samir-milan :
salut a tous,HAD EL MARA NEDI SOUKNA !F1 fi tahtaha barek ?,wala nzid nestana 10 ans ?
BENYOUCEF :
A samir-milan, TASSTANA 10 ans OUTAKOULE LAHJARS....
BENYOUCEF :
Ce que je propose, Il y a un internaute qui a judicieusement dit : Il faut agir. Et il a raison. Pourquoi pas une action d’envergure. Je propose à Hamoud Zitouni qui me connaît capable de réaliser ce que je vais vous proposer. On se donne rendez-vous sur les lieux de ce massacre un jour qu’on déterminera par avance. ET ON FOUT LA MERDE............Excusez-moi du ton. Je vosu assure que même si je réside en France, JE SERAIS PRESENT SUR LES LIEUX. CHICHE !... Je vous envoie 2 liens où j’interviens, l’une auprès du PDG de la BADR qui m’a refusé un simple entretien et la seconde une interview relative justement à la dilapidation des terres agricoles : Bonne lecture : http://www.bahdja.com/actualite/38-news/1087-on-acheve-bien-les-cadres-qui-veulent-retourner-au-pays-.html et le second : Faire défiler le journal jusqu’à El Watan économie (à la (...)
Commentaire n°164371 :
Watan ÉCONOMIE - Du 9 au 15 juillet 2012 DOSSIER VIII Le foncier dans son ensemble constitue un des axes centraux de la politique de développement économique en Algérie. En votre qualité de spécialiste en économie rurale, quelle appréciation faites-vous des différentes réformes opérées en matière de gestion du foncier depuis l’indépendance dont l’Algérie célèbre le cinquantenaire ? Il faut tout d’abord faire un distinguo d’entrée entre la situation des terres algériennes au lendemain de notre indépendance et les réformes structurelles qui sont intervenues de manière ponctuelle par la suite. En 1962, les responsables du pays étaient préoccupés à remettre de l’ordre dans la création du nouvel Etat. Ils ont été pris de court concernant le foncier. Ils ont tout simplement laissé les terres à ceux qui se trouvaient à proximité, en l’occurrence les ouvriers agricoles qui travaillaient chez le colon. Pas plus simple que cela. C’est ainsi que plus de 2 millions d’hectares de terres arables et environ 200 000 ha de forêt se (...)
Commentaire n°164406 :
حذّرت المنظمة العالمية للتغذية‮ ’’‬فاو‮’’ ‬السلطات الجزائرية؛ من التمادي‮ ‬في‮ ‬تحويل الأراضي‮ ‬الفلاحية عن‮ ‬غير طبيعتها واستغلالها لإنجاز مساكن على اعتبار أن ذلك سيقلّص من حجم إنتاجها وسيزيد من تبعيّتها للخارج.وقال نبيل عساف،‮ ‬ممثّل المنظمة العالمية للتغذية بالجزائر،‮ ‬أمس،‮ ‬في‮ ‬تصريح خصّ‮ ‬به‮ ’’‬النهار‮’’‬،‮ ‬إن المنظمة توصي‮ ‬السلطات الجزائرية بإنجاز الأبراج للقضاء على أزمة السكن بدلا من التأكيد على التوسّع العمراني‮ ‬على حساب الأراضي‮ ‬الفلاحية،‮ ‬والذي‮ ‬يؤدّي‮ ‬لا محالة إلى مضاعفة حدة التبعية الغذائية للخارج وخلق أزمة في‮ ‬المنتوجات الفلاحية رابط الموضوع : http://www.ennaharonline.com/ar/latestnews/140032-
Hamoud ZITOUNI :
A un internaute qui me pose une question à laquelle il répond à ma place et qui m’invite de surcroît à me taire. 1/ Relisez plus attentivement mon modeste article pour trouver la vraie réponse à votre questionnement. 2/ La commune d’Ouled Saber ne se trouve pas au bout du monde. Bir Souici, son chef lieu, le saviez-vous ? se trouve à 15 ou 20 minutes de Sétif. Par comparaison la ville nouvelle de Constantine, à la quelle j’ai apporté ma modeste contribution dans le passé, implantée sur des terres pauvres et rocailleuses, se trouve éloignée de près d’une ½ heure de l’antique Cirta , sans les légendaires encombrements. En plus des équipements publics de proximité, la nouvelle ville Ali MENDJELI abrite un grand hôpital, un pôle universitaire et devrait recevoir des administrations délocalisées, des grands centres commerciaux, etc Elle dispose enfin d’un accès à l’autoroute. 3/La plus grande ville du jeu, Las Végas est construite dans le désert. Elle ne cesse de prospérer. 4/ Plus près de nous, il y a (...)
yacineel akr :
quand j’ai vu des engins entrain de terrasser ces terres je suis resté pantois, ou sont les honnetes citoyens qui pensent à leur ville et à son environnement. si cette operation de realise nous allons voir des pseudo industriels exposer leurs minables marchandises aux abords de cette route. reagissez messieurs les deputés et arrettez ce massacre , interpeller le ministre de l’agriculture, le premier minisre.....Faites vite
PAR GHAYOUR ALABLEDOU :
JE TIENS A REMERCIER VIVEMENT SE GRAND MONSIEUR AVEC UN GRAND M QUI NOUS A DONNER UN HISTORIQUE ET UNE ETUDE SUR NOS TERRES AGRICOLES DANS ELWATAN ECONOMIE .J AIMERAIS BIEN CONNAITRE SON NOM ET PRIEZ NOS DECIDEURS DE CONSULTES DES PERSONNES QUI PEUVENT DONNER A L ALGERIE UNE MEILLEURE VISION POUR UN AVENIR RADIEUX POUR NOUS ET NOS ENFANTS ET J IMPLORE LE TOUT PUISSANT DE NOUS PRESERVEZ DE TOUT SES CHAROGNARDS QUI SONT ENTRAIN DE NOUS POURIRE LA VIE
BENYOUCEF BADREDDINE :
A Monsieur GHAYOUR ALABLEDOU Monsieur, Je ne suis qu’un modeste algérien âgé de 61 ans. Issu d’une famille modeste et nombreuse, j’ai eu juste le tort de décrocher mon doctorat en agronomie à 29 ans à la faculté de droit et des sciences économiques de Montpelleir (France) en 1980. Je susi installé depuis 1989 à Nîmes (France) et j’ai tenté durant ces 2 dernières années de retourner au pays. J’ai effectué 7 voyages en Algérie pour rien.J’ai supplié par courrier Monsieur le Minsitre de l’agriculture de m’accroder une concession de 100 hectares.IL NE M’A MEME PAS REPONDU. Alors, vous comprenez ce que je dis dans l’un de mes envois à mon ami Hamoud Zitouni, auteur de l’article, quand je lui ai dit en substance qu’en lisant son article j’ai pleuré seul dans mon coin à Nîmes. Je vous redonne le lien d’une réponse de ma part à ce bandit de PDG de la BADR. http://www.bahdja.com/actualite/38-news/1087-on-acheve-bien-les-cadres-qui-veulent-retourner-au-pays-.html Votre billet m’a inssuflé un air de liberté et malgré la (...)
Commentaire n°164571 :
En destituant ces terres de leurs vocations agricoles le wali zoukh a opté pour des projets importants : 1) Une boulangerie industrielle d’une superficie de 30 hectares. 2) Des hôtels dont un de superficie 20 hectares. 3) Limonaderies. 4) Des Schow room. La stratégie de Zoukh est la suivante : 1) Exporter du pain cuit à la chine. 2) Héberger la la main d’œuvre chinoise dans les hotels de 20 ha et la nourrir avec du pain et la limonade 3) Exposer les produits made in Algéria dans ces schow room. C’est en résumé la stratégie du cerveau ZOUKH. Mes chers internautes, je ne plaisante pas. Ce sont les arguments dont s’est basé si ZOUKH pour faire passer ces projets.Il insiste à ce que les actes soit établis avant sont départ.

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus