Accueil > Economie >

Baisse du prix du poulet, une nouvelle flambée à venir

lundi 1er avril 2013, écrit par : Boutebna N., mis en ligne par : Boutebna N.

La viande blanche connaît une baisse sensible à Sétif. Sur le marché de détail, le prix du poulet a dégringolé pour passer sous la barre des 200 DA/kg.

Cette situation met dans une situation inconfortable les éleveurs avicoles qui mettent à mal leur santé financière. En effet, certains d’entre eux ont entamé la liquidation de leur élevage, même au détriment de leur marge bénéficiaire.

Cependant, pour les mois à venir, la tendance risque de basculer vers le sens inverse, comme cela a toujours été le cas. Pour cause, les éleveurs avicoles sont quasiment unanimes à reconnaître qu’ils s’apprêtent à réduire leur élevage dans les mois à venir, en attendant le relèvement des prix sur le marché.

Cette situation provoquera une nouvelle flambée, qui mettra dans la gêne les bourses moyennes et fera revivre les situations difficiles lorsque le prix du poulet a frôlé il y a quelques mois les 450 DA/kg.


Partager cet article :
27 commentaire(s) publié(s)
ben ali :
il est impossible de travailler dans ce pays sans reglementation et regulation du marché - comment un eleveur peut il faire face a des charges qui augmentent (les charges alimentaires de l’elevage ) quand le prix de la viande blanche varie du simple au double en quelques semaines sans raison et sans alerte des services agricoles (je ne sais meme pas si ils existent d’ailleurs )... il faut savoir que le prix de l’aliment est excessivement cher et ne suit pas du tout la courbe des prix du kg de viande de poulet .On condamne cette filiere a devenir un jeu de poker , si tu tires les bonnes cartes tu gagnes sinon tu perds ta chemise - un eleveur et plus generalement un agriculteur n’est pas un speculateur , il doit vivre de son travail et assurer une regularité de revenu a son exploitation pour qu’elle puisse continuer a tourner et fournir le pays en denrées alimentaires...ce qui manque au secteur agricole algerien , c’est justement cette stabilisation - combien de fellah jonglent sans (...)
Commentaire n°178977 :
C’est la loi de l’offre et de la demande qui est en action. Je trouve un certain mepris et esprit négatifs chez les éléveurs, si le cout d’explotation est de 200da/kg et ils continuent à produire sur quelques mois alors pourquoi passer à 450da/kg. L’etat doit arreter cette speculation et mettre fins à ces agissements mesquins. Il faut que l’état fixe un prix maximum a ne pas depasser, tenant compte des interets des éléveurs et des consommateurs à la fois. L’état est abscent dans la regulation du marché. Il y’en a que les profiteurs, speculateurs et les opportinistes qui profitent de ces situations. exemples : flambée des prix au ramadhan, à l’aid El kebir. finalement, c’est étrange comme logique, si il y’a sur production pourquoi ne pas envisager d’exporter du poulet hallal vers d’autres (...)
Commentaire n°178980 :
La plue value illicite gagnée durant le Ramadhan est toujours perdue pendant cette période ! Donc rien ne sert de spéculer pendant le carême Dieu veille à ce que les gains illicites extorqués aux jeuneurs soient remboursés 10 fois au moins ! Si on n’est pas convaincus il suffit de surveiller et de voir !
SALEM :
Et après le citoyen algerien est habitué, ça ne va pas nous tuer.
comprtenant typiquement djahiliya :
au lieu de jouer sur le volume des ventes pour améliorer leur santé financière et par la même occasion leur bénéfice, les éleveurs avicoles comme tous les commerçants préférent le punérie pour saigner le consommateur en voila une démarche qui montre combien les éleveurs tous corps de métiers confondu et les agriculteurs qui se cachent derrière la chéreté des engrais , sont capables de nuire aux clients et guider l’algérie vers l’âge de la pierre taillées agraulteurs, éleveurs sénateurs, députés, élus locaux ministres sont tous pareils pourvus qu’ils dénichent un moyen pour se faire de l’argent en causant du mal à autruis alrrahama a déserté le coeur de beaucoups d’algériens, seul le baki ’paquet) ritme leur quotidien
mustapha :
comme vous pensez pour les agricultures ,pensez aussi au pauvre (mais c’est les médiateurs qui polluent la vies des consommateurs en principe le prix de poulets reste stable toute l’année pour que tout le monde profite .
FRD :
A CAUSE DE L’IFLUENZA
EL-MEREG :
@M.Boutebna : Je vous prie, Monsieur, de bien vouloir nous faire savoir oû et à quelle date précise vous aviez payé le kilo de poulet à 450 da......Merci. PS : au cas oû votre poulet vous a été servi accompagné de frites et salade dans une rôtisserie chic ,je vous serais gré de ne point me répondre.
Commentaire n°179020 :
les prix ont dégringolés mais aussi la santé des gens à dégringolé je vous assure que le Dr Benharoun Allah yarahmou le jour oû les éleveurs avicoles ont commencé à élever le poulet il a dit vous allez tous périr du cancer car le poulet est nourri de produit chimique il devrait changer d’alimentation avant la vente de plusieurs jours pour éliminer le chimique du poulet mais malheureusement notre bouf est toute faite de produit chimique allez voir en europe ils commencent à se baser sur le naturel mais la vie de l’etre humain à notre époque rokhssète
nacer gamaz :
c,est une grande fumisterie ,le prix du poulet n,a jamais baisser en 2012,il etait en moyenne de 150da le kg ,cette annee il est au dessus des 250da en moyenne et cela ,malgre ,la suppression des taxes d,importation de l,aliment de la volaille.c,est une campagne des gros producteurs ,comme celle des boulangers ,ils veulent le beurre et l,argent du beurre ,celui qui est saigné c,est le citoyen ,eux lui suce sa moelle car son sang ,il n,en a plus
ali57 :
il y a qu’a nationalisé les élevage et on arriverais a meux géré les prix,que de laissé certaine personne faire comme bon leur semble..
tabarnac :
Un système organisé peut juguler les baisse de revenus des éleveurs par des compensations gouvernementales à travers une caisse alimentée par ces professionnels. Cette façon de faire permet à ces gens de gagner leur vie dignement dans la continuité de la profession. Une production suffisante alimente le marché avec des prix stables toute l’année et évitera au citoyens de s’accuser les uns les autres. La loi de l’offre et la demande et le meilleur moyen pour créer une stabilité des prix. L’offre doit être suffisante pour ne pas créer une tension sur le produit. L’état n’intervient que comme régulateur à travers des textes et des mécanismes contre la spéculation et les monopoles.
BENHADDOU SIDI BELABBES :
on est habituè à des hauts et des bas de cette longue histoire des prix ! et on ne sera mème pas surpris si la viande rouge deviendra à 500da le kilog !!! puisqu’elle remontera ensuite ! je me demende sur quelles lois se base t’on ??? je peut dire que c’est l’anarchie tout simplement !!! ALLAH IJIB ELHAFD
Commentaire n°179070 :
Je suis maintenant un végétarien comme la plupart de la population mondiale. il est INTERDIT de manger de la viande. la façon dont l’usine fait le poulet me rend malade.
cocorico :
absence de l’etat n’en deplaise aux ennemis de la chtirakya le liberalisme c’est aussi cela c’est tag 3ala men tag l’algerie est un pays de paradoxes ainsi tous les consommateurs en quete de proteines se rabattent sur le poulet soit mais en priuncipe les autres proteines devraient glisser vers le bas car leur demande devient frileusemais non !!! l’oeuf ,les viandes rouges s’accrochent tjrs et meme la sardines(je n’ose pas parler des autres poissons car la charte du forum m’interdit de dire des grossiertés) donc et là est le paradoxe ces produits ne sont elastiques(elasticité economique) donc le consommateur algerien est un homo-non-economicus(faoudhaoui) donc khoudh etnef et c’est bien fait pour ta gueule........espece de poulet( ou de dindon) en proliferation (...)
A Tabernac :
@ Tabernac Tu parle d’un système qui s’applique dans un pays, pas dans l’étable qui est l’Algérie. Beyen 3lik saken fi bled mnadma.
merouche charaf eddine :
toute façon il sont foute il y a pas de controle chaquin fait se quil veut et y a sela qui achéte et sela qui achéte pas c’est pour tout les produits comme sa c’est pas que le poulet il y a pas si l’entent que sa il y a u des émeutes en 2011 dans toute l’algérie pour le sucre l’huile et le réste c’est passer a la télévision dans le monde entiers rien n’a changer en algérie pour baisser les prix des denrés alimentaires et biento le ramadan 2013 et la flamber des prix c’est bled l’arma sa. il y a des gents qui veule devenir riche a tout prix il sont foute de tout le réste qui les entoures il on les yeus plus gros que le ventre il veule rouler en porche cayéne ou en hummer il oublie dieux il croive quil vive avec des suisse ou des américains .
merouche charaf eddine :
la solution la concurence étrangére venu d’otre pays arabes ou européen des chaines de magasins discounte halal en algérie chez pas si sa marcherait moin cher que sur le marcher nationale c’est la libre concurence et le consomateur a le chois des prix et qualiter se qui stimulerait le marcher nationale comme en françe dia et ed
laamri02 :
pauvre algerie,rien ne marche !!!la viande rouge provoque le cholesterol,la viande blanche(poulets)le cancer .donc !! on mange quoi ; ;
Sahbek :
Chers citoyens mangez maintenant le poulet avant qu’il nous mange et devienne un ........ voir la photo ?
ben ali :
s il vous plait ne dites pas que les eleveurs sont responsables de la hausse des prix ou de la baisse -croyez le ,ils ne controlent absolument rien : ils achetent les poussins (le prix varie de 10 dinars a 80 voir 120 dinars l’unité , ca ne pese rien un poussin ) ensuite ils achetent l’aliment ( de la m.erde chimique qui coute de 3000 a 4500 dinars le quintal -pas le temps de le deposer que le quintal disparait )- ensuite vous avez les medocs contre le froid , contre la chaleur , contre les germes ect - avec les dernieres neiges et la vague de froid , il faut chauffer le quota a une certaine temperature donc consommation de gaz a volonté ...le poulet se garde 55/60 jours au dela il mange votre benef sans gagner en poids -une fois pret un zigoto arrive avec son prix et vous l’impose , c’est le speculateur qui va vendre le poulet et prendre la plus grosse marge .Parce que la filiere n’est pas organisée , il y a egalement une concurrence du coté du poulet informel (et oui il y a du (...)
un éleveur :
après moi le déluge
villesetif. :
je reve que tous les gamins de sétif, puissent manger ,tous les jours à la cantine, une cuisse de poulet. le soir avec leurs parents, un gigot d’agneau ,et ce tous les soirs. je dis bien toutes les familles.
EL BOMBARDI :
en asie ils mangent végétarien ils n’ont rien chez nous on mange omnivore on est tous mort ha !ha !ha c’est pour rire seulement je m’excuse
Commentaire n°179264 :
Mr Benali du 02/04/2013 14:00 un poulet bio ne dépasse pas 800 da c’est le temps d’élevage qui est plus long et le poulet normal si en Algérie on bosse fort coté agriculture on aura pas à importer l’aliment sera moins cher et le prix abordable salutations...
Badro Staifi :
INCHA ALLAH les prix des viandes rouges connaîtront le même sort que les viandes blanches. On attend avec impatience et comme ca la majorité des Algériens ne seront plus touchés par les maladies de la mal-nutrition telle que l’ANEMIE ALLAH YETORNA DJAMI3AN MIN KOL ALAMRADH. On mange du poulet en attendant les décisions des pouvoirs publics pour nous permettre d’ y accéder à la viande rouge TWAHCHNA BEZAF.
ben ali :
mr badro staifi : pour les viandes rouges c’est le contraire qui se passe en ce moment -ecoutez bien une brebis avec 1 agneau revient dans les souks a 40000/50000 dinars et quand elle en a 2 elle atteint les 80.000 dinars -donc attendez vous a des prix exorbitants sur le mouton de l’aid... le phenomene de la speculation , l’absence de marché organisé et la penurie de travailleurs dans le secteur nous conduiront a mourrir de faim bientot ! des que le petrole baissera on va tous crever . a 3 avril 2013 15h29 : le poulet bio n’atteint pas 800 dinars vous dites -peut etre quand on l’eleve sans compter pour les besoins de la famille en milieu rural mais si vous parlez d’une exploitation agricole alors la cela change tout - le poulet de batterie on peut en mettre jusqu’a 8/10 par m2 pour le poulet bio il faut de l’espace donc d’enormes hangars et des hectares de terrain pour obtenir le meme rendement - si vous louez ces hectares ou si vous les achetez , si vous construisez le hangar capable (...)

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus