Accueil > Economie >

Journée d’étude sur la modernisation de la filière lait

dimanche 8 décembre 2013, écrit par : Djamel Krache, mis en ligne par : Boutebna N.

La direction des services Agricoles de la Wilaya de Sétif en collaboration avec la banque Mondiale a organisé ce dimanche à l’ITMAS, la première journée d’étude portant sur « La modernisation de la filière lait et la renaissance de la coopération agricole en Algérie- Cas du P.A.J lait de Sétif ».

La journée a été animée par le Wali de Sétif, le président de la Chambre nationale d’agriculture, le Directeur de wilaya des services agricoles, des experts de la Banque mondiale, cadres du ministère de l’Agriculture et du Développement rural, ainsi que les composantes du pôle agricoles et représentants des 3 segments de la filière lait


Partager cet article :
8 commentaire(s) publié(s)
merouche charaf eddine :
pourquoi mandier de l’argents a la banque mondiale pour des soidisant modérnisations de la filiéres lait et chaque années c’est la méme chose comme des profiteur et des vautour alors qua sétif il y a des banques algérienne et étrangéres aréter de vous faire passer pour un gouvernement pauvres a alger tout le monde c’est que l’algérie va trés bien sur le plan finançier avec l’argents du pétrole.
tahtoh :
Où est passé le sachet de lait de 25 DA ? rana t’aârina avec celui de 40 et 45 da........
Commentaire n°210638 :
Une méthode efficace et rentable pour la filière lait : Méthode Zoukh. 2 chèvres pour chaque foyer et le tour est joué. A moins que le ministère de l’habitat prévoit dans les nouveaux programmes AADL et LPA (LSP) deux petites niches au coin de la cuisine pour abriter les deux chèvres. Et on proposera dans ce cas une journée d’étude sur : Chèvres, lait et la méthode ZOUKH
whitewolf :
a merouche charaf eddine : d’abords t’es a coté de la plaque , la banque mondiale n’est pas la pour nous donner de l’argent mais c’est un système de recyclage et de coordination pour améliorer le rendement la performance et la qualité du lait ensuite a partir des expériences des autres et notre propre cas l’état d’esprit c’est créer un management qui permettra dans l’avenir de diminuer la facture d’importation et en quelque sorte la sécurité alimentaire dans ces produits laitiers ensuite setif est premier dans la collecte et la production au niveau national et participe par quelques 28 % dans la production nationale c’est un signe d’une grande performance qu’il faut vulgariser et sensibiliser dans cette journée que j’ai l’occasion d’assister il ya vraiment une volonté très affichée par les différents partenaires étrangers qui ont fait partie au efforts consenties par l’Algérie dans ce domaine ce qui s’est répercuter sur le citoyen a cette heure le vrai souci c’est l’informel et la vente au niveau des (...)
kamy :
comment se fait-il qu’il n’y a pas de caractères arabes sur la banderole ? cette étude n’aboutir jamais.
merouche charaf eddine :
whitewolf. vous aver l’air de savoir de quoi vous parler se qui n’et pas le cas pour mois. mais l’algérie importe beaucoup de l’ait venant de l’étranger en brique et fromage de toute sorte peut étre de france pour ne pas siter de grande marque connue mondialement qu’ont retrouve dans les allimentation générale et grande surface de la capitale et dans le réste du pays .haujourd’hui l’algérie dispose d’un chéptel de combien de vache laitiére sur toute l’algérie en 2013 puisque en parle de modérnisation de la filiaire lait et pas uniquement a sétif sur le plant nationale et d’autosuffisance et de nouvelle téchnologies pour produire le lait comme la sociéter boumatic technitraire a froid se concessionaire a til une franchise installer en algérie et a sétif.
frfr :
Il n’existe pas de filière lait en Algérie. En revanche il existe une filière d’industriels importateurs de lait en poudre qui complètent le lait en poudre avec de l’eau et qui se vantent d’être des producteurs de lait. L’Algérie n’aura jamais les capacités de nourrir les 1 millions de vaches nécessaires à sa production de lait. Elle n’aura jamais les capacités de produire 100 % de sa consommation de céréales fourragère et de blé tendre et dur.... L’équation est simple : Que vouelz vous que l’Algérie produise sur une surface de 8 millions de SAU (de surface agricole utile).
frfr :
kamy kase comment se fait-il qu’il n’y a pas de caractères arabes sur la banderole ? réponse : l’arabe mène au désert.

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus