Accueil > Economie >

Pêche et aquaculture : un guichet unique à la disposition des investisseurs

dimanche 5 janvier 2014, écrit par : APS, mis en ligne par : Boutebna N.

Un guichet unique a été mis dimanche à la disposition des porteurs de projets dans le secteur de la pêche et de l’aquaculture dans la wilaya de Sétif, a-t-on constaté.

Ce guichet ouvert par la chambre inter-wilayas de la pêche et de l’aquaculture est destiné à accompagner et à orienter les investisseurs, depuis le dépôt du dossier jusqu’à la concrétisation du projet, a précisé M. Djamel Taberkoukt, le directeur de la pêche et des ressources halieutiques de la wilaya.

Toutes les facilités seront accordées aux investisseurs exerçant dans ce créneau dans le cadre de cette opération qui vise à encourager, à améliorer et à promouvoir les investissements dans les activités de pêche et d’aquaculture, a-t-il expliqué.

Les jeunes diplômés des instituts et des écoles de formation aux techniques de la pêche, désireux d’investir dans ce secteur bénéficieront de crédits et d’avantages fiscaux au titre des différents dispositifs de soutien à l’emploi, a-t-il ajouté, soulignant que des sessions de formation ont été organisées au profit des agents chargés d’assurer cette mission d’accompagnement.

La chambre inter-wilayas de la pêche et de l’aquaculture de la wilaya de Sétif couvre les wilayas de M’sila, de Bordj Bou Arreridj, de Sétif et de Batna, a-t-on rappelé.


Partager cet article :
12 commentaire(s) publié(s)
Lan Guille :
Comme dans tout commerce ; le plus gros mange le plus petit !
Commentaire n°212482 :
Le poisson d’élevage est de mauvaise qualité,puis cher à nourrir (importation) ,à traiter (antibiotiques et pesticides),au final cher pour le consommateur.Économiquement pas rentable chez nous. En Norvège on pratique l’élevage de saumon dans des cages en plein mer à grande échelle ,et pourtant le prix et assez élevé,sans oublier le désastre écologique avec les déchets produits.
merouche charaf eddine :
le métiers de poissoniers en algérie a disparu a quant l’ouverture de poissonneries propres et climatiser a sétif .
LA VERITE :
ELEVAGE DU BERRR MA GADROULOUCHE YETLAHOU CELUI DU BHAR RABBI YOUSTOR !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Commentaire n°212510 :
A MEROUCHE CHARAFEDDINNE T ES COMME LE SEL EN CUISINE ???
wafa hino :
L’élevage des poissons waw quel nouvelle méthode splendide rien n’as dire car nous l’avons déjà appliqué dans la mer de Oued Bouselem à Sétif weundbar vous avez stoppé nos cervelles que de bonne chose.
Unknown :
La promotion de la de la pêche et de l’aquaculture dans les wilayas de Sétif, M’sila, Bordj Bou Arreridj et Batna peut en faire deux hypothèses Une révélation comme celle de Noé pour construire son arche en plein désert. c’est une utopie, une désinformation et manipulation des jeunes investisseurs. Le milieu naturel pour l’aquaculture est la mer et les grands fleuves ou la biologie (la vie) s’entretient par elle-même. Les grands tanks de la photo sont générateurs de maladies imprévisibles à cause des antibiotiques, hormones, champignons, et la nourriture des poissons ex : farine de poissons (voir le problème de la vache folle, c’est arrivé aux Anglais qui pensaient que la vache peut prendre des farines animales) Nos frères Tunisiens (avec leurs 1300km de côte) ont une grande expérience dans l’aquaculture, hélas la côte de Mahdia contient des antibiotiques cancérogènes provenant essentiellement de l’aquaculture. Nôtre région n’est pas adaptée à l’aquaculture et les conneries devront être stoppées. (...)
Commentaire n°212593 :
Le industriels de la mal bouffe ont de beau jours devant eux.Les gens se fichent de leur santé.ils veulent bouffer de la merde en grande quantité au prix le moins cher point barre.
ben ali :
bientot la meme chose dans le sahara a ourgla ou tamenrasset : deposer vos dossiers -succes garantie ! a mon avis ils ont du importer des machines qui n’ont pas trouvé preneur sur le littoral et ils essaient de les fourguer a l’interieur du pays a d’autres jeunes naifs -histoire de les condamner a une dette a vie ...pendant que eux prendront leurs benefices sur la vente du materiel ... je me demande ou ils vont installer leurs bassins sur les gorges de kheratta ?
LeBureaucrate€nChef :
Encore une agence qui va demander son lot de paperasseries, les facilitations sont une franche rigolade. Tous d’abord le diplôme : un ingénieur ou un diplôme de commerce ne suffise pas ; ça ne rentre pas dans les procédures administrative et bureaucrates, même si ils ont tous les atouts de réussite : Il faut un diplôme de poisson !! Ensuite, il faut une autorisation pour utiliser l’eau (ressource naturelle) : je pense qu’il faut bien deux à trois ans pour avoir une réponse négative. D’ici là le diplômé en poisson se sera reconverti dans les locations de voitures, à moins qu’il émigre au Canada, dans une compagnie piscicole
merouche charaf eddine :
et pourqoi ne pas former des poissoniers et ouvrire des poisseneries a sétif et en algérie en partenaria ou franchiser avec le groupe maroc fish chaines de poissoneries et faire ouvrire de petiite poissoneries fishop.
Hacène :
Salam mon ami @Merouche. Tu dis n’importe quoi : tu sais bien qu’en algérie il n’y a aucun projet qui tiens debout. La poissonnerie, elle finira par avoir des contrôles de fonctionnaires qui viennent uniquement pour extorquer de l’argent ou bien fermer ton magazin. Ensuite, la poissonnerie, elle finira par vendre du poulet et du mouton et aussi des oiseaux ... mais pas de poisson. Peut-être des sardines et de la limonade mami. Tu as déjà vu un poissonnier qui a un diplôme de poisson et qui vote Bouteflika. Moi je connais plutôt un paysan sans diplôme qui s’inscrit au FLN et qui fait semblant de voter Bouteflika (mais vote benflis dans l’isoloire, tout en sachant que ça ne change pas le résultat du vote) en espérant que ce vielle imbécile face un autre AVC du ventre (en espérant que par le ventre ça sera fatal, vu que la tête ça a pas très bien marché). La poissonnerie qui vends de la viande, c’est un bon projet industriel ... il faut en parler à un investisseur étranger. Comme les chinois par exemple, (...)

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus