Accueil > Reportages >

A la découverte de Tiddis l’oubliée.

A l’initiative du Musée National d’Archéologie de Setif.
vendredi 16 mai 2014, écrit par : A. Nedjar

A Sétif, comme partout à travers le pays , c’est devenu une tradition ancrée que de fêter « Le Mois du Patrimoine » du 15 Avril au 15 Mai tous les ans.

A l’initiative de la Direction du Musée de Sétif et de son personnel très dévoué, des sorties préconisant la découverte de quelques sites historiques culturels et archéologiques ont été organisées au profit de citoyens de Sétif , de groupes d’étudiants en architecture et du département d’études archéologiques de l’université de Sétif auxquels se sont joints professeurs et encadreurs.

Tourisme culturel peut-on dire , ces sorties ont commencé d’abord par la visite des célèbres Gorges du Roufi dans les Aurès , s’en suivit la visite des vestiges de Milev (Mila aujourdh’hui) au passé antique prestigieux, et de Tiddis ce samedi passé.

Flanquée sur un mont escarpé à quelque 570 M Altitude et se poursuivant sur un large plateau au sommet où les extensions mises à jour n’ont pas été encore entamées ,Tiddis est l’archétype même de ville antique à découvrir vu la succession de ses occupations allant du mégalithique, libyque ,punique ,romaine byzantine et islamique à l’époque médiévale ,ce qui témoigne encore de ce brassage et de ce foisonnement de cultures et de civilisations anciennes caractérisant l’algérien aujourd’hui .
Par sa position de grand carrefour stratégique qu’elle contrôlait ,elle est à nos jours pourvue aux alentours de ces grandes terres de cultures céréalières, d’olives et d’élevage comme il en fut dans les temps anciens . A sa base gronde encore les eaux en furie du fameux Rhummel qu’on voit serpenter entre deux flancs de montagnes qu’il tailla au fil des temps pour aller se perdre plus loin dans la mer .

L’archéologie nous renseigne sur les origines de Tiddis qui remontent très loin dans l’histoire par la présence de divers monuments mégalithiques (Dolmens et éléments de murailles).Elle fut aussi une place forte ou ville garnison au Nord de Cirta ,capitale punique .Oubliée, mais défiant le temps , elle semble se réveiller de sa longue léthargie pour venir témoigner de ce passé lointain .La grande muraille punique édifiée à la fin du III ème siecle av JC qui entourait les hauteurs de Tiddis marquent encore cette présence du temps d’Utique et de Cirta qui était la seconde ville d’Afrique* après Carthage. * http://www.dacb.org/stories/f-carteantiquite.html

Le rôle de sentinelle qui lui était dévolu la chargeait de veiller et de contrôler tous les mouvements d’une vaste contrée entre la mer ,les plaines et la montagne. En plus de ses activités sociales, culturelles et commerciales, son artisanat était remarquable. Ses poteries réputées, étaient recherchées dans tout le pourtour méditerranéen.

La visite guidée de l’ensemble du site à laquelle a pris part un nombre restreint des 120 visiteurs, vu la difficulté de l’ascension ,a offert à ces quelques privilégiés de superbes vues panoramiques de toute la région d’où se profile au Sud l’ancienne Cirta ,capitale du grand Aguellid Massinissa . http://www.constantine-hier-aujourdhui.fr/LaVille/tiddis.htm

Quels qu’en soient les efforts que nous mettrons à relater ces merveilles pour exprimer nos émotions , rien ne vaudrait cependant une petite visite des lieux pour vous extasier d’avantage et de vous imprégner aux sources meme notre histoire multimillénaire, souvent méconnue et de rompre par là avec ces vieux clichés peu élogieux faisant de nous des peuples aux origines douteuses ou inconnues .

La 4 em et dernière visite du samedi 17 Mai de ce programme de tourisme culturel et de découvertes , prévoit un déplacement à Tymzirt ou le « village abandonné » situé en montagne en basse Kabylie au Nord de la Wilaya de Sétif, à quelques encablure de Beni Ourtilane.

La légendaire et remarquable générosité et hospitalité des populations locales associe tous les visiteurs aux activités culturelles marquant la fin de ce mois du patrimoine et les invite à partager leurs repas du midi.

Il est à souligner également que pour les 3 précédentes sorties, en plus de l’encadrement et des visites guidées par les personnels spécialisés du Musée de Setif, La direction de cet établissement a offert gracieusement des repas emportés ou au restaurant pour l’ensemble des participants .

Les heureux excursionnistes s’associent ici pour remercier le Directeur du Musée et son personnel pour la parfaite organisation et des attentions et sollicitudes qu’il leur ont été manifestés durant les trajets ou bien au cours des visites.

Le mouvement gagnerait à se généraliser au au long de l’année pour la découverte d’autres régions de notre vaste pays.Les différents acteurs doivent impérativement s’y associer pour la réussite de ces belles initiatives cultivant Tourisme, Cultures , Mœurs et Traditions.


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus