Accueil > Economie >

Le spectre de la sécheresse menace la céréaliculture

vendredi 16 mai 2014, écrit par : Boutebna N., mis en ligne par : Boutebna N.

La région de Sétif, première productrice de céréales en Algérie, enregistre depuis début avril un important déficit en précipitations. Cette situation accentue les risques d’une sécheresse et fait planer des menaces sur la production agricole.

Les agriculteurs du sud de la wilaya commencent déjà à montrer des signes d’inquiétude quant à la persistance du beau temps, équivalent pour eux à un début de déficit en eau, particulièrement pour les céréales conduites en sec. Malgré la pluviométrie consistante enregistrée pendant les mois de janvier et février, une partie du tapis vert des céréales des Dairas de Ain Oulmene, Salah Bey et Ain Azel est en train de virer prématurément à l’ocre.

La mauvaise répartition des pluies dans le temps affecte parfois gravement les céréales, lorsque le déficit est enregistré dans les moments cruciaux du développement et de la maturation de l’épi.


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus