Accueil > Economie >

Fruits et légumes : Produits cherchent acheteurs désespérément

dimanche 6 juillet 2014, écrit par : Badreddine KHRIS, Liberté, mis en ligne par : Boutebna N.

Les mandataires éprouvent les pires difficultés à écouler leurs marchandises à cause d’une baisseremarquable de la demande au 5e jour du mois sacré.

Après l’euphorie qui a marqué la veille du mois de Ramadhan, les mandataires du marché de gros des fruits et légumes de Bougara éprouvent, ces jours-ci, les pires difficultés à écouler leurs marchandises. Cette désavantageuse nouvelle donne est essentiellement due à une baisse remarquable de la demande au 5e jour du mois sacré. Les consommateurs ont, comme à l’accoutumée, cédé à la frénésie avant le mois de jeûne, et ont constitué des stocks de marchandises chez eux. Le but recherché étant d’éviter toute hausse des prix, très fréquente à cette période de l’année. Cette réaction, du reste légitime, de la part des citoyens, n’a, toutefois, pas été sans conséquences sur le marché national.

Les mandataires sont, de ce fait, contraints de stocker leurs produits, déplorant ainsi chez le citoyen cette tendance à acquérir de grandes quantités de légumes au début de Ramadhan avant que la demande ne connaisse une baisse sévère quelques jours plus tard.
L’on enregistre, par conséquent, un surplus de production conjuguée à une baisse de la demande. D’où la nécessité de créer des marchés de gros à même d’absorber les quantités de fruits et légumes produites en Algérie. C’est ce qu’envisage de faire, d’ailleurs, le ministre de l’Agriculture, Abdelouahab Nouri, qui estime que le volet de “commercialisation devrait bénéficier de la même attention que celui de la production”. Pour sa part, le ministre du Commerce, Amara Benyounès, qui a effectué en sa compagnie, une visite de travail à Alger et Blida, reste convaincu que l’absence de la grande distribution notamment pour les produits de large consommation est le principal problème du commerce en Algérie. “Le problème numéro 1 du commerce en Algérie, c’est l’absence de la grande distribution. Il faut absolument que nous arrivions à l’organiser”, a précisé M. Benyounès dans une déclaration à la presse à l’issue de la visite. Il a plaidé pour la réalisation de beaucoup d’hypermarchés et de marchés de gros à travers le territoire national.

Vers la création d’un lien organisationnel entre les marchés de gros et de détail
“C’est avec les hypermarchés et les marchés de gros que nous pouvons réguler le marché du détail et aussi jouer sur l’inflation. Car, la faiblesse de la grande distribution est une des sources de l’inflation dans notre pays”, a expliqué M. Benyounès, rappelant que huit marchés de gros sont en cours de réalisation dans plusieurs wilayas. Interrogé sur l’indisponibilité ces derniers jours du lait en sachets d’un litre dans les magasins, le ministre du Commerce a reconnu que “quelques petits problèmes dans certains quartiers persistent encore, mais, en général, il y a une disponibilité satisfaisante du lait à travers tout le territoire national”. Plus explicite, M. Nouri renvoie ces perturbations éventuellement aux quantités jugées insuffisantes de lait en poudre fournies aux laiteries. “Ces quantités doivent être multipliées afin de permettre à ces unités de production de faire face aux besoins”, a indiqué le ministre de l’Agriculture à Boufarik au siège de l’Office national interprofessionnel du lait (Onil). Il a instruit les responsables de cet organisme de faire le nécessaire pour que le marché soit régulièrement alimenté en lait. “Je ne veux plus entendre parler de crise de lait”, a-t-il lancé à ces cadres. Par ailleurs, les deux ministres avouent que les produits de large consommation sont largement disponibles dans les marchés et que les prix ont “beaucoup” baissé par rapport au début du Ramadhan, entamé dimanche en Algérie, et la semaine qui l’a précédé.
Selon les mandataires, les prix des fruits et légumes ont connu une baisse relative comparativement aux journées précédentes au marché de gros de Bougara. Les carottes sont affichées à 50 DA/kg, contre 70 DA il y a quelques jours, les courgettes à 60 DA au lieu de 100 DA, alors que les oignons sont cédés à 15 DA/kg. Concernant la hausse des prix de ces produits dans les marchés de détail, M. Nouri a souligné que son département et celui du Commerce “œuvrent, actuellement, pour trouver un lien d’organisation entre les marchés de gros et de détail”.


Partager cet article :
24 commentaire(s) publié(s)
Commentaire n°223373 :
C’est le résultat de la spéculation sordide....J’espère que ça s’étendra aux bouchers vampires......
Rachid :
Ce qu’il faut expliquer à M. Benyounès, c’est que ce n’est pas l’émergence d’hypermarchés (supermarchés) qui va résoudre la baisse des prix. En France, cela existe depuis plus de 40 ans, et les consommateurs que nous sommes sont au courant qu’il y ‘a « entente sur les prix » pratiqués dans ces hypermarchés, même si à la base, le principe de concurrence est mis en avant. Les Français ont constaté qu’il faut plutôt éradiquer le maximum d’intermédiaires : les Parisiens par exemple se rendent directement dans les fermes pour faire leurs courses en fruits et légumes. On en conclut, que la volonté des politiques en Algérie est de véhiculer dans l’esprit des Algériens, qu’il faut absolument organiser « un marché de distributeurs » ; mais en fait c’est la mise en place « d’autres intermédiaires » qui vont se « sucrer » à chaque « étage de cette organisation ». Mais la question essentielle est : qui seront ces détenteurs « d’hypermarchés », et qui seront les intermédiaires (grossistes) ? La solution pour les citoyens Algériens (...)
Djafari :
Quand la demande est forte on n’hésite pas à hausser les prix, et bizarrement, quand la demande baisse on se refuse à baisser les prix surtout en cette période de Ramadan ou la baisse des prix est une Rahma pour ses auteurs. Tout cela est une escroquerie manifeste ! Dans tous les cas, cette conjoncture hausse/baisse s’inscrit dans un cycle limité dans le temps et si on joue honnêtement à indexer les prix en fonction de la demande, les prix se régulent automatiquement et chacun trouverait son compte. Il ne faut pas laisser de trop grandes marges de manœuvres aux spéculateurs sans foi ni loi. S’ils étaient honnêtes ils joueraient le jeu de baisser leurs prix afin de ne pas trop perdre et de livrer des produits frais (qui se conservent plus longtemps).
Djafari :
@Rachid, Tout à fait vrai Rachid, les Hyper vont détruire le petit commerce, contribuer à l’inflation et assommer le consommateur. Il faut qu’il y ait des hyper marchés mais pas trop et surtout les soumettre à une autorité de régulation pour éviter de tomber dans un libéralisme sauvage à l’américaine avec son chien de garde européen.
imène messaoudi :
....s’ils étaient honnêtes ! l’honnêteté est une denrée rare, rarissime ..mon cher djafari ! c’est le règne de l’oppotunisme , de la fourberie !
Rachid :
Je tiens quand même à vous donner quelques renseignements et chiffres : • Auchan : familiale Mulliez Le groupe Auchan emploie 269 000 salariés à travers le monde. Fortune EN 2014 : 19 000 M€ • Groupe Carrefour : Fondateurs : Familles Fournier, Defforey, Le groupe Carrefour est le neuvième employeur privé mondial (409 092 salariés en 2007) En 2009, selon Challenges, Robert Halley (actionnaire à hauteur de 13,1%) est la 11e fortune professionnelle française, avec un patrimoine de 2,769 milliards d’euros. Cela donne une idée des intentions de ceux qui nous gouvernent : ils sont sur le point « de sortir » les milliards du pétrole amassés pendant des années, pour prendre le contrôle du commerce en Algérie. Enfin, pour « l’organiser », parce qu’ils l’ont déjà en partie.
Commentaire n°223388 :
qu’il préparent ces mandataires une grande chechchouka ,et un hmisse pour la ville. on mange avec nos yeux ,et la spéculation des mandataire. saha fgetourkom
Logique :
Salam alaikoum, Bien dit Rachid........c’est aux consomateurs de s’organiser en associations. La flambée des prix au début du mois sacré est due à la course des citoyens à acheter beaucoup et stocker. Il faut acheter en petites quantités, n’acheter que les produits necessaires.
wahab :
Je crois que M.Rachid à clairement résumé la situation qui consiste à privilégier les grosses structures de distribution pour harmoniser le marché.Il est clair que cette idée ne peut profiter que à des requins de la spéculation en tout genre et à leur complice dans les hautes sphères de l ’Etat.
karim :
KHAFOU ALLAH YA ZA3MA MOUSLIMINES
wahab :
Je crois que M.Rachid à clairement résumé la situation qui consiste à privilégier les grosses structures de distribution pour harmoniser le marché.Il est clair que cette idée ne peut profiter que à des requins de la spéculation en tout genre et à leur complice dans les hautes sphères de l ’Etat.
nazi :
tres bonne nouvelle ; laissez les comme ça et vous allez voirs que ses voyous coulrons comme ce pays de merde, maintenant il faut boycoter tous genre de viande, manger de la galettes et buvez de l’eau et votre tete restera haute a jamais.
Commentaire n°223407 :
le problème des prix est né dans les années 70 avec la suppression des mercuriales et de la fonction de grossiste
raina rai :
la france pratique l’agriculture extensive et de ce fait elle a developpé en parallele l’industrie agroalimentaire et les gros moyens de stockage et de distribution donc on trove des produits frais ou congeles ou transformes ou sous forme de conserve mais l’algerie traine toujours.
mohamed :
C’est un pays ou rien n’est respecté.C’est un pays sans foi ni loi ;même la loi de l’offre et la demande, respectée ailleurs,est ignorée complètement chez nous.
nazi :
imène messaoudi, cela fait tres plaisir de vous revoir de nouveau, de lire vos commentaires pleins de sagesse et de verité, merci et saha ramdanak.
SAMI :
Mr Amara Benyounès compte sur les hypermarchés pour réguler les prix du marché .!!!! Vous sortez d’où cette théorie Mr Benyounès ?? ça se voit que Mr Benyounès est à l’est et le commerce à l’ouest...
résumée :
en véité c’est la manque de Raha dans le coeur des eaucoup de gens qui est à l’origine de ce phénomène les gens , dans leur majorité, se pleinent des comportements négatifd des autres et en fonf autant si non plus pour nuire à leurs conscitoyens
Djafari :
@imène messaoudi, Je sais que l’honnêteté est une denrée rare et que les honnêtes gens ne courent pas les rues. C’est malheureusement cette carence qui précipitera notre perte en maintenant nos têtes sous l’eau et le pays à la portée des prédateurs. Ramadhan moubarak à tous.
hamdoulilah :
salem comme chaque annee je passe le ramadhan ici en cette periode de pietee et spiritualitee j achete tout ce qui me plait viandes legumes fruits poissons ect... l euro a 156da c est parfait je peux convier mes proches a chaque ftour il ne manques rien sur la table sauf les dosettes de cafe j en ai plut nespresso jen trouve pas ici a setif bref passer ramdhan au pays c est moi cher azul
un temoin :
je vais vous dire ce qui va se passer concrètement si on ouvre des hypermarchés en Algérie, une grande majorité des petits hanouts( ce qu’ on appele en France les commerces de proximité) va fermer ce qui entrainera une explosion du chômage car les commerces de proximité créent de l’emploi (transport, conditionnement, distribution....etc.) contrairement aux hypermarchés qui en créent tres peu et versent des salaires de misère. Ce constat a été fait en France depuis des décennies mais on ne peut plus revenir en arrière(les lobby sont devenus trops important et pèsent trop lourd et agitent en permanence la menace du chômage) de plus hachakoum ils nous font manger de la merde, hé oui vous en avez surement entendu parler ici en France il y a un scandale alimentaire tous les 6 mois. je vous parle en connaissance de cause je vis en France et ce pays et l’Europe en général sont les derniers exemples a suivre, comme l’ont dit les américains l’Europe est un continent sur le déclin et c’est vrai, ils ont (...)
imène messaoudi :
Merci nazi .. c’est vous qui êtes eclipsé ..on ne sait où ! quelque part à Leipzig, stuttgart, Berlin , ou Dresde !!! loool.. ravie de vous retrouver notre SS national ( relool ) ! le plaisir est partagé.. ramadan karim , kol 3am wa antoum bekheir ..salem nazi .
nazi :
merci iméne du fond du coeur , non je ne me suis pas eclipsè, je suit toujours les articles de setif info , c’est pratiquement la seul fenetre qui m’informe sur l’actualitè de ma ville natale ici a freibourg ou je suis instalè depuis plus de 30 ans rare sont mes compatriotes que je trouve,bref toutefois j’ai de la peine quand je lis des articleset des commentaires qui font mal au coeur, notre societe recule de plus en plus en arriere il faut voire comment les gens vivent ici !! crois moi chere iméne dès le premier jour du mois sacrée ici pratiquement toutes les grandes surfaçe et les grande boutiques dès que ils sentent que vous etes musulman et quand tu fait tes courses ils t’aident a un point que tu ne peut pas imaginer surtout les gens un peut agès comme moi ils respectent notre culte a un point que vous ne pouvez pas croire, or que c’est pratiquement le contraire chez nous , regarde les pays arabes , l’irak, la syrie , l’egypte, le yamen et j’en passe ils s’entretuent pour un simple rixe (...)
staifi men douar :
regarder dans les faussées sur nos routes des tonnes de melons et de pastèques jetés sans parler des légumes fi el ofra oula fi el kofra

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus