Accueil > Economie >

A la veille de l’Aïd : Hausse vertigineuse des prix des fruits et légumes

jeudi 2 octobre 2014, écrit par : Boutebna N.

En cette veille de l’Aïd El Ad’ha, les prix des légumes connaissent une hausse vertigineuse, en dépit de leur abondance. Aucun produit n’a été épargné par cette augmentation qui ne trouve apparemment aucune explication logique.

C’est du moins, le constat établi à l’issue d’une virée effectuée hier dans plusieurs marchés de Sétif. « Les prix changent d’une journée à l’autre », observe, toutefois, un commerçant en expliquant que cela dépend du marché de gros. « Il y a une semaine, le prix de la pomme de terre ne dépassait pas les 35 DA le kilo », explique-t-il. En effet, au moment où les navets ont atteint la barre des 200 DA, le kilo, la courgette est proposée à 100 DA, tout comme la laitue, dont la qualité, faut-il le signaler, laisse à désirer.

Les ménagères trouvent apparemment des difficultés à remplir leurs paniers devant des étals proposant la pomme de terre à 100 DA. La courgette s’affiche entre 80 à 90 DA. L’oignon à 55 dinars. Le piment et le poivron sont cédés à 100 DA, le prix de la carotte oscille entre 50 à 80 DA et celui des aubergines à 40 DA. Les haricots verts proposés à 140 dinars le kilo. La betterave et la tomate sont quant à elles vendues à 60 DA, le kilo. C’est le cas aussi des prix des fruits qui sont vraiment loin d’être à la portée d’un salarié. Un kilogramme de raisin est cédé à 250 DA le kilo, la banane écoulée à 200 DA, le kilo et de la pomme cédée à 250 pour la locale et 300 DA pour la golden d’importation. Côté viandes, le prix de l’agneau varie entre 1.400 et 1.500DA le kg, la viande blanche, notamment le poulet, son prix tourne autour des 350 DA le kg.


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus