Accueil > Reportages >

Qahouet Djahid, plus qu’un café

dimanche 30 novembre 2014, écrit par : Boutebna N.

Autrefois, les cafés de Sétif constituaient un réceptacle culturel et davantage un support de rendez-vous qu’un lieu de rencontre pour les artistes et les écrivains.

En ces temps, peu de ces lieux entretiennent cette tradition qui a cédé le pas, faut-il souligner, à la cacophonie et au ramdam. Parmi ces cafés, on peut citer celui de Qahouet Djahid de la famille Dali qui se situe pas loin de la gare ferroviaire de la ville de Sétif. Il est fréquenté par une poignée de Sétifiens qui tentent de maintenir, voire reconvoquer une certaine atmosphère conviviale.

Ce café se distingue beaucoup par rapport aux autres. D’abord par ses boissons diversifiées malgré sa petite surface. De plus, on y trouve une exposition des anciennes affiches de cinéma, des objets rares de l’Hôtel de France, des photos d’artistes et de sportifs.


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus