Accueil > Reportages >

Air Algérie et Aigle Azur détiennent 90 % des lignes aériennes entre la France et l’Algérie

vendredi 24 avril 2015, écrit par : Boutebna N.

Les statistiques et l’analyse des données donnent entièrement raison à la colère de la diaspora qui crie à l’arnaque depuis plusieurs années au sujet des tarifs pratiqués par le duo Air Algérie –Aigle Azur. Les nombreuses dénonciations et accusations sur les tarifs pratiqués par les acolytes du ciel semblent entièrement fondées.

Le collectif CCTA a pris le soin d’étudier minutieusement le trafic aérien entre la France et l’Algérie.
En effet la France et l’Algérie sont reliées par 40 liaisons aériennes et 365 vols hebdomadaires relient directement la France à l’Algérie.

Il en ressort que le duo Air Algérie-Aigle Azur contrôle à lui seul 36 des 40 liaisons et 305 des 365 vols hebdomadaires. Les deux compagnies contrôlent
le trafic vers l’Algérie dans 7 des 9 aéroports français qui desservent l’Algérie. ( étude du CCTA réalisée sur les données de Janvier-Févier 2015)

Cela veut dire clairement que les 2 compagnies contrôlent ensemble 90 % des liaisons directes entre la France et l’Algérie et contrôlent ensemble 84 % des vols directs entre les deux pays.

Aussi les tarifs pratiqués par ces Air Algérie et Aigle Aur sont trop souvent voisins et ne peuvent être le résultat du hasard.

Où est donc la concurrence ? Elle ne représente en fait qu’à peine 10 % du trafic , un détail ; détail derrière lequel n’ont plus le droit de se cacher le ministre des transports Amar Ghoul et le PDG Boultif .

Ce poids considérable représenté par Aigle Azur et Air Algérie ne va pas dans le sens de la concurrence ni dans celui de l’intérêt du consommateur.

La compagnie Aigle Azur doit son essor au marché avec l’Algérie et à la diaspora algérienne installée en France. Prés de 60 % de son chiffre d’affaire serait issu du trafic avec l’Algérie.

La diaspora est donc prise entre la peste et le choléra, entre Aigle Azur qui profite et aligne ses tarifs sur le canard boiteux, Air Algérie, compagnie à la dérive et pour laquelle chaque semaine est accompagnée d’un nouveau scandale.

Le collectif CCTA dénonce la pratique de ces deux compagnies qui imposent des tarifs toujours aussi indécents.

Le collectif CCTA exige l’ouverture du ciel algérien à la concurrence et l’entrée des compagnies étrangères du lowcost.

Le collectif CCTA en a assez que la population algérienne et sa diaspora demeurent encore les otages des compagnies Air Algérie et Aigle Azur.

Collectif CCTA Paris le 20 Avril 2015.


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus