Accueil > Economie >

Les prix des dattes flambent

dimanche 7 juin 2015, écrit par : Boutebna N.

Les prix des dattes ont augmenté considérablement durant cette année dans un pays classé deuxième producteur et 28e exportateur de dattes à l’échelle mondiale.

Les prix de la datte sont évalués selon la qualité entre 280 et 650 DA pour le kg, a-t-on constaté dans plusieurs marchés de Sétif.

Cette hausse des prix est expliquée selon les commerçants par son exportation. Ainsi, la datte « Deglet Nour », considérée comme un produit de premier choix, devient de plus en plus rare.

Avec le début du mois de Ramadhan et comme chaque année, le prix des dattes connaitront encore une autre hausse dans les jours à venir. Un grand nombre de commerçants véreux profiteront certainement de l’absence des contrôleurs pour gonfler les prix.

« Cette année, j’ai demandé à des amis algériens établis en France de me ramener quelques Kilos de dattes. On m’a dit qu’en France, la datte algérienne coûte moins cher qu’ici », nous témoigne un habitant de Sétif.

Pour rappel, la consommation de la datte à l’heure de l’Iftar est recommandée par le Prophète QSSL.


Partager cet article :
20 commentaire(s) publié(s)
Commentaire n°243442 :
La Deglet Nour d’Algérie est vendue en Amérique du Nord (Canada-USA) sous le label ...tunisien. Les minables trabendistes algériens vendent les dattes aux tunisiens qui sont plus malins que nous et empaquettent les dattes ....sous le nom Deglet Nour de Tunisie. Personne n’entend parler de l’Algérie comme 2e pays producteur.
Commentaire n°243449 :
il n’existe aucun produit agricole algérien en france
Commentaire n°243455 :
les Dattes c’est pour vous, et les crevettes aussi, nous on se contente de Guerbaî Tmâre avec une soupe et que Dieu n’challah accepte notre Ramadhan Karim .
Commentaire n°243466 :
Un peuple qui pense qu’a son estomac ...Rabitou Lekrouch bons de fainéants ! Un Psy.
marocainfou :
salam oualikoum-moi je suis marocain et en mange de tout au maroc de la viande rouge et se n’et pas cher comme tout le réste les prix sont les plus bas du magrébe parseque en travaille la terre en fait pas que parler dans le vents et boire des cafer et lire le journale a l’envers comme les algérois .je souéte un trés bon ramadan a mes frére algérien et quil ne mange pas trop la sardine a 800 dinars algériens bonne chance sans parler des soidisant pénurie pour faire flamber les prix alors les dattes c’est le derniers de leur sousie mais il en des soidisant ministre et un président et des députer et n’oublier pas d’aller voter fi bled mickey a alger.
kamel :
li habe yerbehe laame twil machi fi ramdan nesse terbehe lhassanette wentoma terebho fe draheme ya tamaine
Kamel :
Ce n’est pas la fin du monde si on ne trouve pas de dattes pour rompre le jeûn. Un peu petit verre d’eau ça suffit et c’est pas haram je vous assure. On dirait que le plus important pour ce mois sacré c’est de manger et manger. Pensez un peu aux pauvres qui ne trouvent pas grand chose à manger le soir quand nous les algériens on se gave. Pensez un peu aux autres pays musulmans qui sont très pauvres...
Rachid -UK :
Je vis à l’étranger,et j’ai constaté depuis longtemps qu’en Europe,les consommateurs ont une autre façon de voir les choses : s’ils constatent que le prix de n’importe quel produit,vestimentaire ou alimentaire prendre une envolée de prix ......................Ils passent à côté,et n’achètent pas........tout simplement. L’Algérien s’accroche à ses habitudes , quel que soit le prix (Kabch El Aid à 6 millions de DA par exemple). Si on ne mange pas de Deglet Nour,on n’en meurt pas à ce que je sache.
Commentaire n°243493 :
petit rappel (pour ceux qui comprennent, les autres.......) la loi de l’offre et de la demande
bouzid :
la figue seche importée de Turquie est largement moin chere ici en algerie par rapport a la figue seche locale de beni maouche w de bejaia.
tahtoh :
2eme producteur, et première qualité au monde ça on le savait, mais où sont passés les contrôleurs ? ces dates qui partent en Tunisie, qui seront traitée et conditionnée sous des marques tunisiennes et ensuite exportées !!! Il faut un contrôle rigoureux aux frontières, lorsque nos amis tunisiens achètent Deglet nour ou autre, c’est pour la consommation directe et non pas pour l’exportation, il faut des lois qui régissent ces trucs là...
Albatros :
IL FO BOYCOTER CES PRODUITS ET C’EST TOUT !
.... :
salem halikoum encore une information pour encourager les algériens à consommer, ils ne pensent qu’à manger, manger, pendant le mois de ramadhan, ils mangent encore plus, ALORS QUE C’est un mois qui doit permettre à chacun la prise de conscience lorsqu’on ne peut pas manger ou que nous n’avons pas la possibilité de manger à sa faim. l’origne du ramadhan c’est cela apprendre à connaitre ce que c’est que de ne pas pouvoir se nourrir ; aujourd’hui les algériens en particulier profitent de ce mois sacré pour se GAVER ENCORE PLUS QUE D’habitude. IL FAUT MANGER POUR VIVRE ET NON VIVRE POUR MANGER ; c Mais peu de gens sont capables de comprendre cela. Comme on le voit dans tous les domaines, les algériens abusent de tout, de tous ils mangent trop, ils dorment trop, ils se reposent trop, ils se reproduisent trop, ; ;etc etc ; ; ; *Ils ne connaissent pas la juste mesure en tout. C’est la course à toujours plus plus, ils sont excessifs dans la colère, dans la douleur, dans le non respect des autres, et (...)
Commentaire n°243588 :
en Allemagne les dattes deglet nour, de premier choix, de tolga,biskra.... un paquet de deux kilos 3,50 €.
khali :
alors que les commerçants des pays dits kouffar organisent des tombola, revoient à la baisse les prix de tous les produits (alimentation, habillement, hifi, consoles de jeux, électroménager domestique et articles électronique) nos commerçants ( qui postulent en grand nombre pour la Homra et le Hadj), issus d’un pays dit musulman font flamber les prix lors des fêtes religieuses et des événements de célébration des certains rites religieux, notamment le mois de ramadan (c’est une histoire récurrente qui se reproduit chaque année, des circoncisions et des mariages il est tant pour nous tous d’aller se recycler en puisant comme modèle le mode de vie de nos parents et grands parents l’islam a donné comme exemple le peuple du Prophète Salih (3alih AL-SAlam) le dinar à défaut de dollar et d’euro sont éphémère tout comme nous , nous gouterons tous à la mort et répondront de nos actes devant le TOUT PUISSANT je ne veux pas parler des sourates qui évoquent ces pratiques du commerce illicite et de la non Rahma (...)
khali :
il n’y a pas que Deglet nore qui se distingue, il y lieu de se renseigner sur les dattes de In-salah, Ménia, qui arrivent bien avant celles de ourgla, el-oued et biskra les allemands en achètent une variétés de dattes pour la confection d’un chocolat très prise par le consommateurs d’outre rhin encore une fois nous ne connaissant pas nos ressources, dons nous ne pouvons pas en profiter il faut que l’étranger vienne découvrir nos richesses pour que nous nous mettions a y faire du verbiage concernant la flamber des prix, libre aux spéculateurs de faire leur beurre dans ce bas monde , ils seront rattrapés par leurs agissement et chacun de nous payera en fonction de ses crédits ’ ses actes la vie est courte, il nous appartient de se concentrer sur l’entre-aide afin de venir au secours des plus faibles que nous , qui eux aussi sont appelés à travail pour gagner dignement leur (...)
Kaki :
Je viens just d’acheter un paquet de deglet Nour de 200g a Toronto Canada, Qui dit Dattes de Tunisiennes. J’en mettrais ma main au feu, ce sont des dattes algeriennes. On dois faire quelque chose pour arreter ce trafic international.
Djafari :
Il faut arrêter de sous estimer notre production, même si beaucoup d’efforts restent à faire et que la critique est utile. C’est à nous à valoriser nos produits afin qu’ils soient payés à l’étranger à leur juste valeur (bonnes conditions d’hygiène, respect des normes internationales de stockage, fraicheur, date de production et de péremption, bon emballage attractif et hermétique, mise en conformité des conditions de transport etc... Malheureusement, quand on ouvre une boîte de dattes, les meilleurs fruits sont au dessus pour tromper le client et ceux de moindre qualité tout en bas. Ce qui prouve une volonté délibérée d’escroquerie, en totale contradiction avec l’art du Commerce. Et surtout assurer une bonne traçabilité qui évitera l’usurpation du made in Algeria par un autre pays. Donner de la valeur à nos produits, autant à l’export que pour le marché intérieur, c’est donner de la valeur à notre pays, c’est aussi donner de la valeur aux algériens collectivement et (...)
Ammar Ziane :
JE VOUS JURE AU NOM D,ALLAH EN A ICI EN NORVÈGE LES DATTES ALGÉRIENNE MAIS DANS UN EMBALLAGE TUNISIEN. C,EST PAS LA HONTE.
sartrou :
Chers algériens, remuez vous, vous nous avez viré pour nous remplacer par aussi mauvais voir pire,alors courage...... Pour les dattes nous en trouvons partout en France et pas trop chères.

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus