Accueil > Reportages >

Des marchés dépotoirs

mercredi 25 novembre 2015, écrit par : Le Soir d’Algérie

Fréquentés quotidiennement par des milliers de clients et consommateurs, les marchés des 1014 logements et Abacha-Amar, dont les commerçants proposent une marchandise au prix fort, offrent en différents points des images désolantes. Pointée du doigt par des écrits de presse et des cris de colère des consommateurs, la situation n’a pas changé d’un iota.

En plus du manque d’hygiène, de nombreux coins sont submergés d’immondices, transformant les lieux en grand dépotoir.

Ce décor donne un grand coup de massue à ces espaces publics ayant plus que besoin d’une grande et urgente opération de rénovation en mesure de redorer le blason de ces endroits publics.

En dépit des odeurs nauséabondes dégagées par les détritus meublant les entrées des endroits en question, l’affluence est toujours importante, été comme hiver. Pour prévenir toute mauvaise surprise sanitaire, l’intervention continue des organes de contrôle est plus que souhaitée.

D’autant plus que des produits alimentaires sont exposés d’une manière aléatoire. Les mesures de sécurité ne sont pas les points forts de ces souks où le client est l’éternel dindon de la farce.

Il convient de souligner l’encombrante présence de marchands ambulants proposant une marchandise à des prix cassés.
Celle-ci n’arrange pas les affaires des lieux fréquentés par des milliers de citoyens insouciants. Au risque de compromettre leur santé, ces derniers achètent sans prendre en considération la qualité du produit, ni sa date de péremption. Dans l’attente d’une action salutaire, les marchés en question continuent de polluer l’existence de leur environnement et des riverains.


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus