Accueil > Evénements > Algérie >

Algérie - Belkhadem affirme : « Pas de tensions à la rentrée sociale »

mercredi 29 août 2007, écrit par : Ghada Hamrouche , La Tribune, mis en ligne par : Boutebna N.

« Cette rentrée sociale ne sera pas plus tendue que d’habitude. » C’est ce qu’a affirmé hier le chef du gouvernement, M. Abdelaziz Belkhadem, à l’occasion d’une conférence de presse qu’il a tenue à la résidence Al Mithaq. « Ce ne sont que des rumeurs d’été », a-t-il affirmé, avant de mettre en exergue que la réunion de la bipartite, qui regroupera la semaine prochaine le gouvernement et le partenaire social pour finaliser la grille des salaires des fonctionnaires, n’est que le témoin du pacte social conclu l’année dernière. Le chef du gouvernement précisera que la grille des salaires compte 485 échelons dont 454 seront concernés par les augmentations décidées. 35 posent encore problème. Leur situation sera réglée lors de la rencontre. Toutefois, tient-il à préciser, la nouvelle grille des salaires ne sera applicable qu’une fois que les statuts particuliers seront ficelés. Ces statuts fixeront avec exactitude les augmentations dans chaque secteur. La nouvelle grille devra être « incorporée dans des textes particuliers à chaque branche, qui préciseront également les nouvelles primes qui seront perçues par les fonctionnaires », a-t-il expliqué. « C’est à propos des textes particuliers que j’ai évoqué la date de juillet 2008 » car leur négociation, qui se déroule « au niveau du partenaire social de chaque branche [...] prend habituellement du temps, six mois ou peut-être une année », a déclaré M. Belkhadem, pour clarifier ses déclarations en marge de la réunion de l’Union générale des travailleurs algériens (UGTA) à Boumerdès. Le chef du gouvernement ne manquera pas dans ce sillage de remercier les organisations patronales qui ont proposé une rencontre avec la chefferie du gouvernement pour apaiser toute tension ou les tensions pressenties ces derniers temps avec la flambée des prix de certains produits de large consommation. Il dira dans ce cadre que le conseil interministériel du 15 août dernier a pris quelques décisions qui seront affinées et enrichies au fur et à mesure.

Concernant les prix de la pomme de terre, il dira qu’outre l’importation de 100 000 tonnes pour les deux mois à venir et l’exonération des taxes douanières pour les importateurs, le gouvernement a amorcé le contrôle des stocks au niveau des chambres froides. « Si nous sommes face à des spéculateurs, nous les sommons d’écouler la production, faute de quoi elle sera réquisitionnée ». M Belkhadem annoncera d’ores et déjà la réquisition de 12 000 tonnes en attendant la poursuite des opérations de contrôle.

Il rappellera qu’un comité de veille adhoc pour suivre les tendances du marché interne, analyser en profondeur ses tendances et proposer les correctifs nécessaires à apporter pour redresser éventuellement la situation est mis en place. Le chef du gouvernement précisera que la flambée des cours internationaux est pour le moment épargnée au consommateur algérien puisque ce dernier continue à bénéficier du soutien des prix du lait et de la baguette de pain lesquels ne connaîtront aucune augmentation.

Le « Président va bien »

« Le président de la République va bien. » C’est ce qu’a affirmé hier le chef du gouvernement. Démentant formellement toutes les rumeurs relatives à son état de santé, M. Abdelaziz Belkhadem martèlera : « Le Président n’est ni en congé, ni en convalescence, ni en vacances.
Il est chez lui et il travaille. »

Conférence de presse hebdomadaire du gouvernement à partir de la semaine prochaine

Le gouvernement veut améliorer sa communication. C’est pourquoi il compte organiser une conférence de presse hebdomadaire au lendemain de chaque conseil de gouvernement. Une conférence, précisera-t-il, qui sera instituée à partir de la semaine prochaine et sera donnée par le ministre de la Communication, a indiqué hier le chef du gouvernement, M. Abdelaziz Belkhadem.
« Le ministre de la Communication va tenir chaque semaine une conférence de presse au lendemain de chaque réunion du conseil de gouvernement », a déclaré M. Belkhadem, lors d’une conférence de presse. Il ajoutera : « Le ministre de la Communication sera à chaque fois accompagné par le ministre qui aura fait une présentation au conseil de gouvernement ».
M. Belkhadem a reconnu l’existence d’une « lacune » dans le domaine de l’information institutionnelle. « Cette lacune sera ainsi comblée, à partir de la semaine prochaine », a-t-il dit.

Les élections locales auront lieu à la date prévue

Les élections locales se dérouleront comme prévu à la date convenue. C’est ce qu’a affirmé hier le chef du gouvernement, M. Abdelaziz Belkhadem,. Pour preuve, ajoutera-t-il, le chef de l’Etat ne tardera pas à convoquer le corps électoral.
« Les élections locales auront lieu à la date prévue et elles ne seront pas reportées, comme certaines rumeurs l’ont colporté. Le président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, convoquera bientôt le corps électoral », a déclaré M. Belkhadem.

« Pas de réévaluation du dinar »

Le dinar ne sera pas réévalué. Le chef du gouvernement a écarté hier toute éventualité de recours à cette procédure. « Les résultats d’une telle revalorisation ne seront pas garanties », a argué M. Belkhadem en précisant que les retombés négatives « seront immédiatement tangibles sur la stabilité de l’économie nationale mais également sur la compétitivité des secteurs industriels hors hydrocarbures, sur l’importation des biens et services et surtout sur la fiscalité pétrolière et les réserves de change ».

« La situation sécuritaire en nette amélioration »

La situation sécuritaire est en nette amélioration. C’est ce qu’a affirmé hier le chef du gouvernement en précisant qu’au mois de juillet dernier 36 terroristes ont été neutralisés dont 19 arrêtés et 15 tués. Dressant le bilan des opérations des services de sécurité combinés il soulignera le désamorçage de 36 bombes et la destruction de 22 refuges tout en affirmant que la lutte antiterroriste se poursuivra jusqu’à l’éradication du fléau. En parallèle, le gouvernement continue à appliquer les mesures de la réconciliation nationale. Dans ce registre, il précisera que 14 500 personnes ont été reçues par les services de l’Etat. 5 200 dossiers traités à ce jour dont 4 622 acceptés. 4 192 ont été indemnisées.
Le nombre de dossiers refusés est estimé quant à lui à 486. Quant à ceux en cours d’étude, ils sont au nombre de 132. Concernant les personnes qui ont subi des sanctions administratives, le chef du gouvernement précisera que les services concernés ont recensé 17 000 dossiers dont 9 600 sont déjà étudiés. 5 246 sont acceptés dont 1 221 ont intégré leur poste d’origine alors que 3 789 sont indemnisés.


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus