Accueil > Evénements >

Le 19 ème vendredi de la contestation populaire à Sétif : vivacité, détermination et exaspération

samedi 29 juin 2019, écrit par : Boutebna N.

En cet après-midi du 19ème vendredi, avec près de 35 degrés à l’ombre, la canicule est assommante et le soleil incendiaire vous brûle le corps. Pourtant, cela n’a pas dissuadé les citoyens à rejoindre les lieux habituels du « Hirak ». Ils sont entre 5 et 6000 manifestants à y affluer de tous les quartiers de Sétif et des communes de la wilaya éponyme malgré les difficultés de déplacement. La foule est composée comme d’habitude de jeunes et de moins jeunes, voire de personnes âgées, de femmes et de jeunes filles drapées du drapeau national, de modestes pères de famille accompagnés de leur épouse et de leurs enfants. Toujours cet air pacifique, bon enfant, des premiers vendredis avec un moins peu d’enthousiasme de ce printemps qui ne veut dire son nom par la probable peur de la malédiction qui a soufflé sur certains pays arabes.

Aujourd’hui, seul l’emblème national flotte sur la foule. Du fait de son interdiction dans les manifestations, la bannière identitaire berbère commune à toute l’Afrique du Nord a été retirée à tord ou à raison, selon les points de vue de chacun. La revendication identitaire, vieille comme le monde, est depuis longtemps perçue dans notre pays comme une menace à « l’unité nationale ». Elle sert d’épouvantail ou de « bourourou » agité par l’autoritarisme centralisateur. Et le douteux séparatisme du MAK en amplifie évidemment la résonnance à défaut de lui donner du crédit. En tout cas, la vox populi a tranché sur cette question « Kebayli, arbi, djazairi ». Mais cela suffit-il ? A ce jour, le bon sens, la sagesse et le caractère fondamentalement pacifique de la contestation semblent prévaloir sur la confrontation.

Les écriteaux et banderoles qui fleurissaient les premiers rassemblements contestataires de leurs couleurs, leur diversité d’expression et leur originalité se font à présent rares. Signe des temps ? De la conjoncture ? La parole rebelle, voire insolente est lancée à tout va, à tue-tête par des milliers de voix, contre les derniers symboles du pouvoir défaillant et de ses supposés instruments. Nul n’est préservé : le chef d’Etat major, le chef intérimaire de l’Etat, le chef de gouvernement, les chefs de partis de l’allégeance et même désormais la police qui garde malgré tout devant la foule son calme professionnel. Tout ce monde prend généreusement pour son grade y compris les gens de la presse accusés de « brosseurs ». Certains slogans, probablement sciemment provocateurs, sont étrangement inspirés de la mouvance islamique des années 90. Expression d’exaspération après plus de quatre mois de contestation ? Réaction urticante au maintien du statu quo ? Mais le plus impressionnant ce sont les chants, anciens et nouveaux sortant de ces milliers de gorges en marche sur les avenues de Sétif : « Min djibalina » (De nos montagnes) ou « Irhalou ya khawana » (Partez ô traitres) vous donnent la chair de poule. Il est plus que temps d’écouter attentivement la voix du peuple et de sentir ses pulsations, voire ses pulsions et donner de véritables signes de les avoir bien perçus. « Le chemin de l’enfer est pavé de bonnes intentions » disait le penseur JP Sartre. Et si on donnait réellement la chance à la mission Rahabi ? Il y va de l’intérêt de notre pays.


Partager cet article :
14 commentaire(s) publié(s)
le berri :
article juste et logique .je suis algerien amazigh je ne parle pas kabyle je suis djerdjophone.l afrique du nord est amazigh pourquoi vouloir l arabiser a tout prix pourquoi vouloir arabiser les amazighs il faut arretez ce genocide identitaite .l identite est un droit elementaire reconnu a tous les peuples
mehdi mountather :
La libération de Lakhdar Bouragaa et les détenus de l’emblème amazigh limogeage de Ben Salah Bedoui dissolution de l’Apn et le sénat le 30.6.2019 pour éviter la mort de Gaïd-Salah sa famille ces généraux leurs familles ces militaires ces gendarmes ces policiers ces journalistes par ces punitions d’ ALLAH arrêt cardiaque accident de la route crash d’avion naufrage noyade tumeur cancer virus incendie fusillade séisme un homme averti en vaut deux.
Djafari :
Les porte-voix de la servitude et de la soumission ne peuvent pas être les porte drapeaux de la liberté, encore moins les porte-parole du peuple. Qu’ils restent enfermés dans le culte de la personnalité qui leur est imposé et qu’ils s’auto imposent et qu’’il laissent le peuple prendre en mains son avenir.
khier :
L’ armé est la colonne vérebrale, du pays, sans l armé le pays s écroule.Bon courage.
1962 : Algérie Libre / 2019 : Algérien-ne Libre :
Le temps peut paraître long, mais malgré la comédie de l’apprenti Sissi qui fait semblant d’en être le maître à coups d’invectives, le temps profite en fait à la révolution pacifique et au peuple car ce temps lui permet de s’organiser, de se former, de se doter de porte paroles. Persévérance et patience, les deux vertus de la réussite. KOULCHI SABR disaient nos mères, autrement dit tout vient à point à qui sait attendre. La patience est définie comme l’aptitude d’un individu à se maîtriser face à une attente, à rester calme dans une situation de tension ou face à des difficultés, ou encore la qualité de persévérance. 57 ans à endurer la privation de libertés individuelles et l’arbitraire valent bien quelques mois pour s’en sortir. Le citoyen, le peuple comme un boxeur, pour paraphraser Kateb Yacine, écrivent jour après jour les pages d’une révolution pacifique unique et finalement (...)
nosy bé :
Les imazighen croupissent dans les prisons du pays de leurs ancêtres pour leur emblème .Il n’y a plus rien à dire ...
Zeghdoud :
VENDREDI 5 JUILLET 2019 = 20 EM MARCHE PACIFIQUE POUR UNE ALGÉRIE LIBRE ET DÉMOCRATIQUE = GAID SALAH TRAITRE DÉGAGE = GAID LE LACHE DÉGAGE = POUVOIR AUX CIVILES, LES GÉNÉRAUX DANS LA CASERNE. 20 EM Marche = 2-0 DEUXIEME VICTOIRE DU PEUPLE = DÉPART DE GAID SALAH L’ÉMIRATI LE SIONISTE, apres Boutesrika.. ***MARDI 02 JUILLET MASSIVEMENT LE PEUPLE DOIT SORTIR ACCOMPAGNER ET PROTÉGER LES ÉTUDIANTS ...GAID SALAH, CHENGRIHA, BELAKSIR, BECHAR : DES GÉNÉRAUX TRAITRES, DES LACHES : VOUS IREZ AU TPI ( TRIBUNAL PENAL INTERNATIONAL) ET PAS À EL HARRACH
yass de paris :
récupérons l’argent volés par les mafieux !!!! construisons des hôpitaux , des centres de santés avec scanner et irm , pour que nos citoyens peuvent se soigner ........
hichem :
tres bel article honete et objectif ca cest du journalisme bravo pour votre courage mr boutabna j’espère qu’on verra un tsunami a setif pour le 5 juillet pour une Algérie libre et démocratique on est tous algériens . gloire à nos martyres.
سطايفي ضد الزوافة :
تحيا قايد صالح والجيش نوفمبري الزوافة وولاد الحركى لا مكان لكم في الجزائر ......... الزوافة هم سبب خراب الوطن ......وحان االوقت قطع راس الافعى
merouche charaf :
salam oualikoum-il prenne les algériens pour des cons il on déja fait sa avec houari boumédienne et benbella la passation de pouvoir dégiser en en coup d’état .la piéces théatrale du président algérien bensalah part intérim qui fait presque un appelle a gaid salah pour quil prenne le pouvoir un semblant de poutche pour ne pas avoir a organiser des d’éléction présidentiel soidisant démocratique avec des clowns et continuer a faire se que c’est prédécesseur fessait un senblant de division .les loup ne se mange pas entre eus...... https://www.france24.com/fr/20190703-algerie-president-interim-bensalah-dialogue-national-excluant-armee
Gambino :
vive l’ANP, vive le général Ahmed Gaid Salah ministre de la défense nationale pour écraser comme des cafards les zouaves harkis du temps modernes, nous ne voulons pas la démocratie des voyous pseudos opposants politiques assoiffés de pouvoir. ces voyous pseudos opposants politiques peut-être seront pires que l’ancien système politique. vive l’ANP et vive le général Ahmed Gaid Salah.
azzeddine :
Zghdoud ce genre de commentaire nous ramènent nul part ne parlez pas au nom du peuple dans la rue j entends la majorité des gens sont avec l idée du général SALAH !
merouche charaf :
salam oualikoum-l’algérie ne changera pas avec la coruption et gaid salah et bensala il ny a pas de vrais solution oui des éléction mais c’est tous des menteur et des voleurs comment étre sur de c’est calcul c’est impossible dans un pays ou les dirigeant sans diriger par la franc maçonnerie et la france et d’otre grande puissance qui en des intérer a se que sa ne change pas plus sertain algéroi et algériens qui en fait leur fortune grase a l’injustice et a la coruption et passe droit a l’intérieure du pays comme a l’éxtérieure.beaucoup de personne en des interet a se que sa ne change pas en algérie avec une vraix démocratie et liberter et loi et justice et droit pour le peuple c’est impossible............en france en a pas de richésse et il donne des aides. en algérie il sont 34 millions et l’un des pays les plus riche d’afrique y a riens pour le peuple ni médicament gratuit et médecin et dentiste avec la sécuriter sociale algérienne et des carte avec photo pour les travailleur algériens plus des prime et (...)

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus