Accueil > Evénements >

Le 28e vendredi de la contestation populaire à Sétif. Retour du cachir ?

samedi 31 août 2019, écrit par : Hamoud ZITOUNI

Le 28e vendredi de la contestation populaire semble clôturer la période estivale où du fait de la canicule éprouvante et du farniente la mobilisation fut très difficile. Celle-ci s’en est ressentie dans le nombre de manifestants qui s’est réduit autour d’un millier durant tout le mois d’août en ville de Sétif. Pourtant, contrairement à celui de la capitale et probablement d’autres villes, le hirak sétifien ne semble avoir subi ni des restrictions, ni des entraves de déplacement de ses manifestants ni des intimidations de quelque nature que ce soit. La seule interdiction signalée au moins de juin fut celle du port de l’emblème identitaire berbère transnational qui a prêté à équivoque. Depuis, cette bannière contestée a disparu des marches pacifiques du hirak. En plus, même les robes dites kabyles aux couleurs chatoyantes portées par les jeunes manifestantes ont à présent disparu de la foule. Ces jeunes femmes ont-t-elles été dissuadées discrètement de les porter ? Par qui ? On ne le sait. Pourtant, ces symboles identitaires sont arborés librement par les manifestants de la région de Kabylie.
En ce jour du 30 aout, le temps est plutôt orageux au sens propre comme au sens figuré. Vers 15 heures, les manifestants, environ un millier de personnes, après avoir déroulé leur album de slogans hostile au pouvoir devant le siège de la wilaya, décident d’entamer leur marche habituelle en empruntant l’avenue du 8 mai 1945 en direction d’Ain El Fouara, en reprenant tour à tour leurs nombreux slogans dont certains ne manquent pas d’humour et de causticité ou parfois ils sont à la limite de l’indécence. Il est vrai que des mots couramment usités dans une région peuvent devenir indécents dans une autre. Et vice versa. Même le chef du panel s’y fait piégé il y a quelques jours. Mais passons. A hauteur de la stèle de Bouzid Saal, premier martyr des massacres du mai 1945, est installé, pour le second vendredi de suite, le fameux et mystérieux groupuscule apparu en ce mois d’aout. Il est composé cette fois-ci d’à peine d’une dizaine de personnes, tous des hommes, portant des affichettes et une grande banderole. Le contenu de celles-ci parle toujours de « badissia, novembaria », d’ « officiers felons » qui seraient à la solde de la France – entendre par là ceux en fuite et ceux en prison, de l’urgence à tenir les présidentielles, d’ « ouled França » - entendre les hirakistes - et du soutien à l’armée nationale et à son chef d’état-major. Ceinturé par la police anti-émeute en alerte, il semble attendre les marcheurs. Doté d’équipement sonore, le groupe « insolite » fait entendre ses slogans hostiles aux marcheurs qui s’approchent. Arrivés, au niveau de la stèle, les centaines de marcheurs ne se font pas prier pour lancer à leur tour « makanche el vote y a sehab el caskrote » et autres joyeusetés pas bonnes à entendre. Mais le double cordon de sécurité, celui de la police et celui du service d’ordre hirakiste, n’a pas cédé et le clash n’a pas eu lieu. Seul un boudin de cachir (saucisson) et des bouteilles d’eau vide inoffensives ont servi de projectiles contre ce groupe venu se mesurer contre le hirak. Très vite, les hirakistes ont repris leur marche en laissant derrière eux le petit groupe qu’ils qualifient de « provocateurs », « rangeristes », « cachiristes ». Plus tard, lorsque les marcheurs, rejoindront leur point de départ, ils retrouveront le même groupe bravache adossé à l’enceinte du mess des officiers, juste en face du rassemblement du hirak, toujours sous bonne garde de la police. Même s’il faut reconnaître à chacun le droit de s’exprimer et d’apporter la contradiction aux autres, cette façon de vouloir contre carrer la protestation populaire reste bien curieuse. Elle apparait probablement même suspecte surtout quand elle vient participer à cristaliser le mécontentement, exacerber le ressentiment, radicaliser les revendications et probablement éclater la colère. Sous peine de voir glisser notre pays dans le chaos, il est plus que temps de revenir à l’écoute de ce hirak constitué de modestes citoyens, de petites gens, de pères et de mères de familles en détresse, de chômeurs, de retraités, d’enseignants mal considérés, d’étudiants anxieux de leur avenir, de travailleurs menacés de perdre leur emploi et tout simplement de bonnes gens aspirant à un avenir meilleur pour leur pays. Malgré le nombre impressionnant de ses manifestants, le hirak n’est pas tout le peuple, mais il en constitue une très bonne représentation. A ces moments forts, il constitue l’équivalent de l’électorat national. Il est temps d’accéder à ses revendications, somme toute simples et légitimes. Faute de dialogue qui n’arrive pas à sortir de l’ornière et des arcanes politiciennes, il est probablement temps de passer à la négociation directe d’une issue salvatrice de la nation. Des propos et des actes apaisants et significatifs pourraient en être le coup de starter.


Partager cet article :
32 commentaire(s) publié(s)
mehdi :
Plus le temps passe, plus il devient clair que les tenants du vrai pouvoir n’écoutent que leur propre voix. Malheureusement, elle est loin d’être en concordance, avec ce que veut le Hirak qui représente réellement la grande majorité du PEUPLE algérien. Devant cette situation, le PEUPLE n’a pas d’autres alternatives que de maintenir le cap pacifiquement, pour atteindre l’objectif voulu qui est d’arriver à bâtir un état de droit où les responsables, à tous les niveaux, seront choisis par le PEUPLE et uniquement le PEUPLE.
NAWARA LAFAYETTE :
le Hirak ne va pas durer éternellement, la révolte et le ras le bol grondent ! les violences arrivent ...manque que l’étincelle qui mettra le feu aux poudres !
le berri :
plus de pression mais surtout silmya silmya le reste de la bande tombera
samir-milan :
بسم الله الرحمن الرحيم و الصلاة و السلام على رسول الله وعلى آله و صحبه و من والاه تحيةلاخواننا الاحرار في الجزائر وخارج الجزائر اول محرم يذكرنا بأكبر ثورة قامت على وجه الأرض ألا و هي ثورة محمد ابن عبد الله صلوات الله وسلامه عليه والتي دامت 13سنة والتي بدأت سلمية وانتهت سلمية بدأة برجل واحد وانتهت ب10000من أجل تغيير دستور قريش وبناء الدولة المدنية لأول مرّة في المدينة المنورة هاذه الثورة التي استعان بها ماوتسيتونق مؤسس طايوان فلابد لاخواننا الثوار بالاستعانة بتاريخنا لأن التاريخ يعيد نفسه يتغير الأشخاص والموت واحد فرعون أو قريش أو العصابة الشيء نفسه
pops :
Arrêtez avec vos manifs ridicules. Moi même j’y ai participé, mais là ça commence à être inutile et aberrant. Vous voulez juste ressembler à l’occident avec vos manifs. Vous n’êtes pas les gilets jaunes. Il est troublant de constater qu’après chaque rassemblement on retrouve les mêmes commentaires que ceux émis à l’égard du mouvement français. On commente le niveau bas ou élevé de la mobilisation tout en comparant les différents vendredis. Vous voulez avoir un semblant de vie avec cette expérience qui en vérité n’en est pas une. Gaid Saleh fait ce qu’il faut, inutile de lui mettre des bâtons dans les roues au risque de renforcer les ennemis de notre pays. Réveillez vous !
pops :
Cet assujettissement à cette interdiction de port de signes amazigh est encourageant et de bon augure pour ce qui est de l’organisation prochaine des élections présidentielles. Cela démontre que la population est craintive et qu’elle n’osera pas s’opposer, du moins physiquement, au prochain suffrage. C’est triste de constater que l’accession à la démocratie se fera sans l’approbation et la conciliance intellectuelle du peuple. Je le répète, Gaid ne s’immiscera par dans les affaires de la nouvelle démocratie. Quand à Bedoui et Ben Saleh ; vous ne les reverrez plus. Croire qu’ils subsisteront, c’est faire preuve d’enfantillage pure et simple qui n’avance à rien.
fouad25 :
Pourquoi marche t-on sur le tracé du tramway ? Pour entraver sa circulation ? Oulala, la désobéissance civile !! J’ai peur !! Pardon mais je trouve que c’est idiot et vil d’empercher les gens d’aller et venir. On ne défend pas la justice en l’enfreignant.
Commentaire n°287639 :
Il ne reste plus que les valets zouaves...
nosy bé :
Partout en Algérie ,partout en Afrique du Nord de Siwa l’égyptienne jusqu’aux lointaines Canaries, l’emblème amazigh est chez lui ,et le restera contre vents et marées .En Algérie ,nous ne sommes pas à la première folie de le voir piétiné .Bien avant l’indépendance le pouvoir algérien s’est construit dans l’erreur et la violence ,et ce n’est pas en 2019 qu’il va s’amender .Il est resté constant ,incapable de voir que dans ce territoire de 2 400 000km2 ,on puisse vivre libre ,à l’aise ,en paix et sans violence... Pour ne pas en rajouter ,laissons passer l’orage ! L’Afrique du nord restera ici ,amazigh comme elle l’a toujours été. On devrait faire de l’amazighité l’article premier de la Constitution,pour ôter à tout prétendant la possibilité de lui coller une autre filiation (...)
le berri :
pops lahas rangers barre toi setif info voix du peuple du setifois
rostom :
le hirak n’est pas une revendication identitaire.le peuple et sortie pour bannir la hogra passe droit corruption ..ect j’estime qu’il a atteint une partie de l’objectif maintenant il faut passer a l’élections présidentielle qui est le seul salut est vites les gens commence a se substituer a l’autorité de l’état la population murent les APC. evince le directeur de l’hôpital.... pour sortir de cette crise il faut consentir a un compromis et aller vers une elections presidentielle ensuite : 1-1-réformer la JUSTICE 2-le systeme EDUCATIF 3-le systeme de SANTE c la seul issue sinon on ira droit au murs
Omar :
LE PEUPLE ALGÉRIEN DOIT TRAINER GAID SALAH EN JUSTICE POUR ABUS DE POUVOIR À PARTIR DE SES POSITIONS DE FONCTIONNAIRE D’ÉTAT. — -DÉSIGNÉ PAR LE CHEF DE LA ISSABA, GAID SALAH N’A AUCUN DROIT D’UTILISER LES MOYENS DE L’ÉTAT POUR IMPOSER SON CHOIX AU PEUPLE ALGÉRIEN--- OU ÉTAIT , QUE FAISAIT LE HAUT COMMANDEMENT MILITAIRE DURANT LE REGNE DE LA ISSABA ??? --- L’INSTITUTION MILITAIRE EST UNE INSTITUTION DE L’ÉTAT, MAIS GAID SALAH, SES ENFANTS, TLIBA, SAIDANI UNE ISSABA. TETNAHAW GAA...ARTICLE 7 ET 8 SOLTA ILA CHAAB...CHAAB A DÉCIDÉ PERIODE TRANSITOIRE ET EL ISSABA = LA BANDE = GAID SALAH
pops :
Omar : Arrêtez de faire l’enfant gâté, on joue pas à un jeu vidéo où on peut faire ce qu’on veut. Gaid fait partie du jeu, on y peut rien. Vous voulez la guerre, je veux la démocratie.
Djafari :
Les larbins lèches bottes au service de la mafia qui changent de pseudo pour passer inaperçus ne souhaitent que le maintien du système et ne désirent que perpétuer la dilapidation du pays et la mise sous séquestre de la liberté et de l’ État de droit. Qu’ils sachent que le mouvement populaire du 22 février ne s’arrêtera pas et qu’il fait toujours l’admiration du monde entier en général et des hommes libres en particulier. Il n’y a de pire esclave que celui qui préfère vivre à genoux refuser la liberté.
rostom :
qui veut le maintien de la Issaba personne maintenant je ne sais pas ci vous le faites exprès ou biens vous etes vraiment c...la question qui ce pose actuellement n’est plus le départ des reste de la issaba mais de sauver l’embryon de l’état nations sinon ca sera le scénario a la yougoslave . pour les illuminé qui mettent tout sur le dos de l’armée je vous pose une question que faisait le peuple pendant tout ce temps la ? autres chose ci l’armee ne c’etait pas engager a proteger le peuples durant les manifs je vous jures que ca aurait ete le carnages rappeler vous du discours du bâtard de ouyahya et l’allusions faite a la syrie allors un peut de lucidité élever un peut le niveau du débat nous ne sommes pas dans une cours d’ecoles
labo25 :
DÉMISSION DE BN . ET TEBBOUN Promu.fraichement prononcée.salem
labo25 :
DÉMISSION DE BN . ET TEBBOUN Promu.fraichement prononcée.salem
labo25 :
DÉMISSION DE BN . ET TEBBOUN Promu.fraichement prononcée.salem
Commentaire n°287698 :
Salam oualikoum.esque l’Algérie va vert une guerre comme en Syrie.le président par intérim c’est bensalah et pas gaid Salah a la télé d’État en voit que le militaire. y a til un risque de flux migratoire vers la France et litaly et l’Espagne et jeune diplômer qui senfurer vers sertain pays comme le quebeq et outre.
merouche charaf :
Salam oualikoum.esque l’Algérie va vert une guerre comme en Syrie.le président par intérim c’est bensalah et pas gaid Salah a la télé d’État en voit que le militaire. y a til un risque de flux migratoire vers la France et litaly et l’Espagne et jeune diplômer qui senfurer vers sertain pays comme le quebeq et autre.
mehdi mountather :
Gaïd Salah pire que De Gaulle Pour éviter la mort des généraux et les algériens par les inondations fort séisme les foudres tornade les accidents de la route de train crash d’avion incendie arrêt cardiaque virus la guerre civil aux généraux sérieux de mettre Gaïd Salah et les généraux voleurs avec preuve en prison le 7.9.2019 avant l’Achoura un homme averti en vaut Deux.
labo25 :
Qd il s’agit de l unite nationale, et l avenir d un pays, il n’est plus QUESTION DE DICRIMINATION:niveau bas ou haut, nous DEMEURONS UN UUUUUN.salem☝️💪
labo25 :
Qd il s’agit de l unite nationale, et l avenir d un pays, il n’est plus QUESTION DE DICRIMINATION:niveau bas ou haut, nous DEMEURONS UN UUUUUN.salem☝️💪
merouche charaf :
Salam oualikoum.qui et le président de l’Algérie par interim c’est gaid Salah ou bensala .a la télé algerienne y a que le générale gais salah c’est bien un pays de dictature corenpu que n’importe quel étranger pourrait acheter avec une boite de doliprane venue de France.
Djafari :
Ceux qui de derrière leur écran se permettent d’insulter des hommes attachés aux idéaux de Liberté, feraient mieux de se regarder dans une glace. A aucun moment nous n’avons remis en cause l’armée, quant à son chef, c’est une autre histoire. L’Algérie n’est pas la Yougoslavie qui a implosé dès la destruction du mur de Berlin. Elle se reconstruira Pierre par Pierre, avec les idéaux de Liberté, d’honneur et de dignité inspirés par le Hirak.
rostom :
ce n’est pas mois qui traites mes concitoyens de larbins et de léches bottes et d’esclaves. je ne me cache pas derrière l’écran et je n’ai jamais changer de pseudo .la reconstructions de l’Algérie ne se fera pas avec des ideaux mais avec un pays stable une justice forte et équitable un bon systèmes d’éducation et de santé et un partage équitables des richesses l’éclatement de la yougoslavie a commencé quand chacune des regions a reclamer plus d’autonomie et quand la serbie a voulue transformer la yougoslavie en confédérations je vpus laisse donc faire le rapprochement
rostom :
ceux qui doivent se regarder dans une glaces sont ceux qui traites leur concitoyen de larbins de léches bottes et d’esclaves .on ne construit pas un etat avec des ideaux le peuples n’as pas besoin de libertés mais d’une justices forte qui garantie les droit et devoirs des citoyens en toutes egualité d’un bons systeme d’éducation de santé et social qui garantie le partage equitable des richesse entre citoyens
Djafari :
@rostom, C’est vous qui me traitez de con et c’est vous qui m’ accusez d’ insulteur. Cela s’ appelle de la manipulation. J’espère pour vous et pour votre entourage qu’elle n’est pas perverse narcissique. Le Hirak est une révolution et toute révolution politique et sociale est sous tendue par une idéologie (un ensemble d’idéaux) et cette idéologie sous tend un projet de société. Dans notre cas, État de droit et libertés politiques...
Djafari :
@rostom,vous prétendez que je suis contre l’ armée, c’est faux, même si je suis opposé à son chef ; d’ accuser mes concitoyens d’esclaves, c’est tout aussi faux, parce que je soutiens le Hirak, majoritaire en Algérie et les opposants au HIRAK sont nécessairement les larbins de la mafia.
Djafari :
@ rostom, ce n’est pas vous que j’ai accusé de changer de pseudo.
merouche charaf :
salam oualikoum-c’est bientot la fin du calvaire et de la soufrance pour le peuple algérien que sa soit gaid salah qui tire les ficelle pour c’est éléction présidentiel 2019 ou la france et candidat sortie du théatre ou des asile pshichatrique des marionette d’un systéme qui ne changerat pas. https://www.youtube.com/watch?v=g9MMY9yDA5Y et https://www.youtube.com/watch?v=sAX1EZoCP74 La présidentielle vire au ridicule. Plus de 100 ...
merouche charaf :
salam oualikoum-c’est bientot fini avec un baril de brent a 66 dollars et il va encore désendre a 25 dollars .sa sent le crédit au fmi la banque mondiale de cristine la garde pour le régime d’alger ......et une obligation a sintégrer au nouvelle ordre mondiale de nicolas sarkozy l’amie de boutéflica.

Commenter cet article
الرد على هذا المقال

Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus