Accueil > Evénements > Monde >

SAHARA OCCIDENTAL- MAROC : L’ONU doit assumer ses responsabilités dans l’application des décisions de la communauté internationale

mardi 19 juin 2012, écrit par : APS, mis en ligne par : Boutebna N.

Le président de l’Assemblée populaire sahraouie, Khatri Addouh, a appelé les Nations Unis à assumer leurs responsabilités dans l’application des décisions prises par la communauté internationale notamment en ce qui concerne le droit du peuple sahraoui à l’autodétermination.

Le responsable sahraoui a affirmé dans une déclaration, à la veille de la conférence internationale sur les droits de l’enfant sahraoui, prévue aux Camps des réfugiés sahraouis à Tindouf, que le peuple sahraoui a réalisé une importante avancée dans sa lutte ce qui lui a permis d’imposer son droit à l’autodétermination" soulignant la responsabilité de l’ONU dans l’application des décisions de la communauté internationale à cet égard.

La conférence internationale sur les droits de l’enfant sahraoui est-exceptionnelle et revêt une grande importance" car elle se tient dans une conjoncture marquée par la réussite du peuple sahraoui à imposer, à travers son combat juste et légitime, son droit à l’autodétermination et à l’indépendance, a souligné M. Addouh qui rencontrait une délégation algérienne composée de responsables de la Commission nationale consultative de promotion et de protection des droits de l’homme (CNCPPDH), de parlementaires, de représentants de la société civile et de journalistes.

Pour sa part, le président de la délégation algérienne, Mohamed Benjedidi, délégué régional de la CNCPPDH pour la région Est du pays, a affirmé que l’Algérie a choisi que les festivités marquant la journée mondiale de l’enfant africain soient célébrées en l’honneur de l’enfant sahraoui.

Il a indiqué que les travaux de cette conférence seront sanctionnés par la signature d’une série de protocoles entre associations algériennes et sahraouies avec l’organisation d’une session de formation au profit des paramédicaux qui sera encadrée par des médecins de fondation nationale pour la promotion de la santé et le développement de la recherche.

La conférence internationale sur les droits de l’enfant sahraoui se propose de sensibiliser au vécu et aux préoccupations de l’enfant sahraoui dans les camps de réfugiés ou dans les territoires occupés avec la participation d’associations sahraouies et algériennes et d’organisations internationales.

Cette conférence internationale qui s’étalera jusqu’au 19 juin en cours sous le thème-l’enfant sahraoui entre la réalité actuelle et les chartes internationales" est organisée par la CNCPPDH en collaboration avec l’Union des juristes sahraouis et-l’Union de la jeunesse de Seguia el hamra et Oued addahab".

La conférence internationale organisée sous le slogan-pour la dignité de l’enfant sahraoui" verra la participation des membres de la société civile algérienne, des parlementaires algériens, des artistes, des associations non gouvernementales sahraouies ainsi que les différentes institutions sahraouies en relation avec les droits de l’enfant et l’organisation de l’UNESCO représentée par l’ancien joueur international Rabah Madjer, de l’Unicef et le Conseil italien des réfugiés.

L’organisation de cette manifestation qui aura lieu à l’école du 27 février vise à-vulgariser la culture des droits de l’homme notamment les droits de l’enfant sahraoui et à élaborer des recommandations afin d’approfondir la coopération entre les différentes instances juridiques algériennes et sahraouies", ont indiqué les organisateurs.

La conférence verra également l’organisation de deux ateliers sur-l’intérêt de l’enfant" et-le suivi sanitaire de la mère et de l’enfant".

Des conférences seront animées par des professeurs spécialisés algériens et sahraouis, l’organisation d’expositions sur les violations des droits de l’homme et des activités pour enfants.


Partager cet article :
4 commentaire(s) publié(s)
rebel :
sahara occidental libre nchalah vive le sahara
kamy :
Et nous, on est où là ??
BADOO :
C’est audacieux et gentil de la part du Roi ce geste qui propose, à l’insu du peuple, une autonomie pour toutes les régions du Maroc y compris pour son Sahara, car pour les 36 millions de marocain toute région confondue y compris les millions de Sahraouis autochtones que Sahara marocain n’est pas négociable et ils ne veulent même pas de cette autonomie, pour eux le Sahara est une région indissociable et fait partie du Maroc jusqu’ au sud de la Mauritanie de part, la longue, la religion, les traditions et surtout l’histoire de l’empire marocains. Quant au Polisario, ce dissent ne présente pas les Sahraouis qui n’ont rien en commun avec ses idéologie, même le père du chef de la bande Polisario qui se meure pour des raisons de santé sans que son fils daigne lui rendre visite, le reconnait et demande à son fils Abdel Aziz EL MARRAKECHI de se repentir et revenir à la raison et à sa patrie marocaine clémente et (...)
Sbaai :
En algerie il y a le peuple sahraoui de l ex sahara francais et au maroc il y a le peuple sahraoui de l ex sahara espagnol de ce fait tout ce peuple sahraoui a le droit inaliénable a une autodétermination par référendum et créer un seul état sahraoui. et on va voir si l Algérie est prête pour céder au peuple sahraoui ce droit inaliénable dans son territoire sahraoui ou pas. l algerie doit reconnaître tout d abord le droit inaliénable de son peuple sahraoui a l autodétermination par référendum chez elle avant de vouloir l imposer au Maroc.

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus