Accueil > Evénements > Monde >

Situation au Mali : l’Algérie et les Etats Unis décident de poursuivre les discussions (Clinton)

mardi 30 octobre 2012, écrit par : APS, mis en ligne par : Boutebna N.

L’Algérie et les Etats-Unis ont décidé de poursuivre les discussions sur la situation au Mali, a déclaré lundi à Alger la secrétaire d’Etat américaine, Mme Hillary Rodham Clinton.

Le suivi des discussions sera assuré par des experts en mode bilatéral et dans le cadre de concertations avec les partenaires de la région, avec l’Union africaine (UA), la CEDEAO et les Nations Unies-pour essayer de trouver des solutions à ces problèmes", a précisé Mme Clinton à l’issue d’une audience que lui a accordée le président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika.

Elle a indiqué avoir-beaucoup apprécié l’analyse du président Bouteflika qui est fortement enrichie de sa très longue expérience de la région pour faire face à la situation très complexe et aux problématiques très compliquées au nord du Mali, mais aussi pour faire face aux problèmes du terrorisme et de trafic de drogue dans la région".

La visite de la secrétaire d’Etat américaine en Algérie, la deuxième après celle effectuée en février dernier, entre notamment dans le cadre des consultations pour les questions régionales où l’Algérie est perçue comme un-acteur incontournable".

Selon la sous-secrétaire d’Etat américaine aux Affaires politiques, Mme Wendy Sherman, il existe une approche partagée entre Alger et Washington dans la recherche d’une solution globale assurant la stabilité et la préservation de l’intégrité territoriale du Mali, tout en éradiquant le terrorisme et le crime organisé par tous les moyens y compris par la force.

La lutte contre le terrorisme ainsi que la situation au Sahel et la crise au Mali ont été, d’ailleurs, au coeur de la rencontre à la Maison-Blanche, la semaine dernière, entre le ministre délégué chargé des Affaires maghrébines et africaines, M. Abdelkader Messahel, et le conseiller du président américain Barack Obama pour la sécurité nationale et la lutte contre le terrorisme, M. John Brennan.


Partager cet article :
4 commentaire(s) publié(s)
....... :
pour l’Algérie ,c’est l’ouragan hillary et non pas sandy
algérino :
Le terrorisme et le trafic de drogue ne sont que des excuses pour que ces impérialistes d’occidentaux remettent ou essayent de remettre un pied en centre Afrique,pour ne pas dire clairement en Algérie. Après François Hollande qui demande un emprunt à l’Algérie (vous vous rendez compte, la france qui demande de l’aide à l’Algérie...!)voila maintenant les EU. Bref ceux qui connaissent l’histoire de l’Algérie comprendront ma frustration. Que ces terroristes, car c’est eux les terroristes(UE et EU),sachent qu’ils s’attaquent à un poisson beaucoup trop gros pour eux et qu’ils subiront des représailles dans le monde entier car nous sommes implantés sur tous les continents. Vive l’Algérie,vive l’Algérie et VIVE L’ALGÉRIE.
djamel.B :
heureusement ya un bouteflika qui cest manier la politique exterieur. la Grande ecole que jesper ces ministres apprend de lui,ce nes pas de la bross car je suis un jeunes et je demande rien de lui sof el omra pour dir a dieu Rabi TAOUL FI OMROU. merci je vais dormir.
Commentaire n°157474 :
Et depuis quand les EU se préoccupent-ils de la stabilité dans les autres pays ? Leur passage laisse plus de dégats que tous les ouragans et les tsunamis réunis. Vietnam, Japon, Irak, Afganistan. Sans compter l’extremination des natifs de l’Amérique du Nord et les dictatures sudaméricaines qu’ils ont encouragées et appuyées. Sans eux le terrorisme islamiste n’aurait jamais existé.

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus