Accueil > Reportages >

Takouka ou la légende de l’enfer blanc

mercredi 15 février 2012, écrit par : A Nedjar, Sétif info, mis en ligne par : A. Nedjar

A 20 km de Setif, le terrible col de Takouka tant redouté par les automobilistes, justifie bien sa réputation chez tous les usagers qui s’y aventurent un jour de tempête de neige. C’est un passage obligé en direction de Bougaa et des villes et villages des régions montagneuses du Nord Ouest de la Wilaya de Sétif.

Planqué à 1200 mètres d’altitude au pied du fameux mont Mergess qui culmine quant à lui à plus de 1700 mètres de haut, le col de Takouka est un véritable traquenard pour les non initiés. Il présente une exposition singulière et permanente aux vents dominants tourbillonnants de l’Ouest. En hiver, de jour comme de nuit ce secteur est balayé par de grandes bourrasques occasionnant le plus souvent l’immobilisation de cette grande voie de transport et une grande gêne de la respirations pour les piétons sous l’effet conjugué de la puissance de l’air et de la neige.
Le tracé de la chaussée se trouve subitement ensevelie à cet endroit sous la chute brutale de quantités impressionnantes de neige, formant des espèces de dunes mouvantes empêchant toute visibilité et balayant tout repère d’ orientation.

La violence des vents chargés de flocons suscite la panique chez les passagers qui tentent de s’extirper pour abandonner leurs véhicules vite recouverts sous les monceaux de ce déluge qui attaque sans répit de toutes parts et par saccades répétées.
La respiration devient problématique et la peur s’installe chez les plus téméraires. Le salut ne vient que de la solidarité du groupe des victimes où de l’intervention des services publics mobilisés pour la circonstance.

La première question qui vient à l’esprit des usagers avertis, connaissant des lieux est de connaitre les conditions météo avant de s’aventurer vers cet enfer blanc. Beaucoup par contre préfèrent contourner ce redoutable obstacle en empruntant d’autres axes, plus longs et difficiles mais moins dangereux pour éviter le piège. Ce col aux histoires multiples et variées à de quoi alimenter tout un imaginaire et toute une légende qui font de lui un ogre invisible et imprévisible. Certains audacieux n’avaient eut leurs vies sauves qu’aux prix de multiples souffrances et de supplices contre les éléments déchaînés .En prévision de ce phénomène récurent une maison cotonnière a été réalisée à proximité des lieux pour servir de gite et d’intervenir judicieusement en mobilisant des moyens énormes allant des chasses neige aux grands engins des travaux publics

Passé l’hiver, cette région féerique offre un magnifique bouquet printanier où, rare sont les visiteurs qui ne soient extasiés par ces vues panoramiques et paysages aux mille couleurs d’où commence la progression vers les cimes qui donne l’impression d’une ascension vers le ciel pour ceux qui poussent plus haut vers les sites du majestueux Megress.

Ce n’est un secret si les pouvoirs publics aient l’implantation ici d’ un complexe fait de stations radars pour l’exploitation aéronautique, d’une station météo ainsi que l’installation des antennes relais et de transmissions de tous les opérateurs de téléphonie fixe et mobiles, les relais de radio et de télé .

Une fois n’est pas coutume. On raconte ,lors d’une certaine année, la neige était telle que les services des PTT (Poste, Téléphone et Télégraphe) ne pouvaient déceler les poteaux de support des fils téléphoniques enfouis sous cette neige et qu’il fallu réaliser un tunnel à cette endroit du col pour permettre le passage d’une caravane de secours.

NB:Comme nous le constatons sur les photos ci-après,les flancs de routes sont constitués par la neige qui atteint à cet endroit plusieurs mètres d’épaisseur.


Partager cet article :
55 commentaire(s) publié(s)
kossovi :
Takoka est devenu une nouvel wilaya de la Russie
karim :
allah ibarek l’ancien proverbe wallah ya takouka ma ndir fike la mene hata lokene fi semayeme.
Commentaire n°125634 :
Est ce que vous connaissez mister kossovi.Nous vous invitons à y faire un tour le jour de tempête de neige
Beaumarchais :
takouka c trés beaun belles photos d’une region legendaire, connue par ses richesses avant meme l’existence de la ville setif,Mr Nejar j’aurais aimé une page historique de takouka et pas seulement meteorologique merci Meguerba pour les photos salam
nouredine staifi :
MANAMNEKCHE .YA TAKOUKA HATA FI LAGHCHATE .
nobody :
il ya beaucoup de route et chemins en ce moment comme cela cette tempête va laisser beaucoup de dégât les responsable malgré les BMS n’ont pas pris leurs précautions ?est ce par incompétence ou par calcul politiciens comme c’est le cas des salaires et autres avancement et augmentations des petits fonctionnaires ? même la cherté de la vie est voulues en ce moment je présume.
ryma :
passage obligé pour bougaa ............................................................................................
Mégrisien :
Takouka n’est un enfer que pour ceux, habitués à vivre dans les flammes ; pas plus que l’enfer n’est blanc !.La région a toujours été un paradis de verdure et de joie de vivre.....
Commentaire n°125672 :
TAKE A COCA
abdelrahmane :
1700m d’altitude ? vous n’éxagerez pas un tout petit peu ? 1070 m serait plus conforme à la réalité.
ben ali :
vous savez quoi ? cette neige va transformer l’algerie pour les 20 prochaines annees ! une telle quantite d’eau qui va maintenant descendre des cols de montagnes va aller remplir les nappes sous terre , les puits seront blindés , toutes les anciennes sources d’eau seront actives , nos torrents vont se remettre a couler meme en ete ! -et le sol sera fertile ...j’espere que tout ca va pas s’evaporer sans rien produire ! en tout cas maintenant on pourra plus accuser la secheresse de notre pauvreté , si on reste pauvre ce sera a cause de la mesentente entre le bras gauche et le bras droit ....et de la greve qu’ils feront suite a cette dispute ! ca fait 60 ans de greves deja !
charaf merouche :
il ya pas que cette route ily a kherata aussi qui dangeurese ou il y auré des aménagement a faire au printemps.
Commentaire n°125692 :
@abderahman, lorsqu’on sait que Sétif est situé à 1100 m d’altitude,le calcul est vite fait pour connaitre celui de Megress.Il culmine exactement à 1730 m .C’est le bon sens puisque de de la vue se degage très loin pour observer djebel maadidh de M’Sila,DjebelBoutaleb,les Bibans,les Babors en contre bas et très loin,les cimes du’une partie de la chaine du Djurdjura.Il n’y a qu’à faire un saut par beau temps pour observer tout ça.
Commentaire n°125695 :
Ryma on commence à connaitre ton profil qui s’apparentent à celui de z .faites en autant si vous vous connaissez les capacités même en passant par Tataouine les bains§
Commentaire n°125698 :
a la fonte de la neige le barrage d elmaouane va t il tenir ??????
said fouka :
merci megeurba pour les belles photo
Lokman :
Help !d’ou vient le nom de Takouka et sa signification s.v.p ? on connait celle de Taykouk mais ça c’est une histoire.
abdelrahmane :
@anonyme125692, j’y suis déjà allé au temps où je travaillais à sétif dans les années 80s et je crois me rappeller qu’il y a une pancarte juste à l’entrée de la station de Megress qui (je crois) indiquait 1070m. mais celà date d’il y a plus de 25 ans et le temps écoulé avec l’avancée de l’age auraient pu me jouer des tours. dans ce cas je fais mon mea culpa et te remercie pour la rectification. pourtant à un certain endroit de la ville, sur les hauteurs de kaaboub sur la route menant au nouveau quartier el -hidhab on peut voir le sommet et l’antenne au meme niveau presque à portée de mains.
Takouka :
Ce n’est que grâce aux éléments de gendarmerie que j’ai échappé a une tempete de neige a Takouka il y ’a de cela 6 ans , pourtant il faisait beau ailleurs . effectivement Megress culmine a 1730 metres , le col de Takouka a 1270 metres .
Gomez :
Merci de cette mise en garde. L’endroit parait spectaculaire mais en même temps terrifiant. Pour rien au monde je n’oserais m’aventurer sur cette route qui me rappelle la route des glaces dans l’Extrême Nord Canadien. Je n’aime pas trop m’aventurer hors des sentiers battus sauf nécessité absolue, à moins d’être au volant d’un véhicule super maniable aux 4 roues motrices, qui offre un haut degré de confort et de protection, et qui sera équipé de préférence d’une gamme de dispositifs de sécurité haut de gamme. Faute de quoi, Je préfère prendre des chemins détournés, même si je dois rallonger mon temps de trajet d’une heure ou deux. En regardant la deuxième photo, On devine rapidement que la brume et le brouillard sont souvent présents et font partie intégrante de ce paysage lunaire en ces lieux. S’il est vrai que cet itinéraire offre à ceux qui l’empruntent un paysage de toute beauté, il n’en demeure pas moins que cette route reste dangereuse en période hivernale et risque de causer bien des désagréments. (...)
IZORAN :
Bon ça n’est , ni le Klondike ,ni la Sibérie ,ni le Kamtchatka, ni Le Groenland ou la Laponie .Quand aux risques mortelles et dantesques ( l’article, lol ) dues aux blizzard a la température et a l ’altitude, c’est quand même pas l ’Everest ou l ’Anapurna ( que je connais bien pour avoir fait mes premieres cordées ....en rêve bien sur ! ) Ceci dis , merci pour l’article et les photos qui n’ont rien a envier aux régions et aux pics cités plus haut . Et tant quelle est LA , régalez nous Mr Nedjar . La suite syouplait . PS/ un grand bravo a MEGUERBA BOUGAA
Commentaire n°125740 :
aventurez vous izoran sur les lieux pendant la tempête et vous serez juste convaincu
Scarlett :
Gomez : Vous êtes une petite nature cher ami,je n’aurai pas cru, avec le respect que je vous dois, Prenez un parapluie, une luge,de raquettes, C’est vrai que les photos sont impressionnantes, et que je ne sais pas si je serai tranquille en passan,t par là, peut être qu’il pourrait y avoir une avalanche, Les photos sont géniales, Salam
hatit :
il n’y aucun risque et personne n’est mort sur ses lieux sauf si le vent se remet a soufler en dix minutes la route sera coupée dans les deux sens mais ils ont construit une maison cantonnier et des chasses neige en permanance au passage TOUT MES HOMMAGES AUX GENS QUI S’OCCUPE DU DENEIGEMENT de ces lieux c’est des braves qu’and a la temperature elle est polaire l’altitude du mont megres elle est de 1737m paysage feerique et c’est LA qu’on peut ecouté le silence
djamel :
rien a dire
SALIMA :
Bonjour à tous les amis de setif info cela fait une heure depuis que je suis passée par takouka MEGRESSE je rends un trés grand homage à ces hommes que j’appellerai des hommes héros qui ont dégagé toutes ces montagnes de neige pour laisser l’automobiliste circuler à son aise ; ces tas de neige qui pour ne pas exagerer sont d’une hateur de 2 METRES et peut etre plus bravo à nos fréres algeriens qui ont toujours eu cet esprit de solidarité : mille bravos
justice divine :
j’y suis allé une fois en hivers je devais ralier AIN ABESSA pour une affaire me concernant - tout allait bien c’était vers 16 heures de l’après Midi et au 1er virage de TAKOUKA je me suis retrouvé dans un tourbillant de neige et de vent - sincèrement et sans exagération j’ai fait marche arrière à vive allure non sans avoir eu une peur bleue - il ne faut donc pas croire que le COL de TAKOUKA est une fausse Légende - je plaint les habitants de cette bourgade qui croule actuellement sous 2.50 M de neige et qu’ils sont obligés de louer des tracteurs des agriculteurs des environs pour sortir leurs malades et pour enterrer leurs MORTS. Cette contrée de notre wilaya mérite des élans de solidarités et non des réactions burlesques - en m’excusant de l’expression.
tintin130 :
a Abderahmane Le megress s’eleve bien à cette hauteur. il n’y a pas d’erreur. et en plein hiver c’est magnifique.
Commentaire n°125787 :
c’est notre Algérie la blanche et la belle ; malheureusement elle est entre les mains de la mafia.
satout02 :
c’tres beau !!!!!de voir un paysage aussi beau,,,il nya pas de politique c’la force divine !!!!!!!c’un cadeau de dieu ; ; ; ;en reste la !
hadj ahmed :
Takouka, moi je ne la surnommerais pas l’enfer blanc, mais plutôt le réceptacle de l’or blanc. C’est un endroit magique et un lieu de croisement d’ondes chargées de bénédictions . Elle focalise plusieurs energies telluriques et cosmiques, qui, en la traversant, lui confèrent une vibration exceptionnelle . C’est en son sein que l’on peut percevoir, ressentir la force de la nature, qui est plutôt une amie qu’une ennemie ! salam
IZORAN :
Réponse a l ’inconnu . Le col de Takouka je le connais comme ma poche ,et souvent j ’attends que ça bliz fort et sec pour emmener mes gosses lorsqu ils étaient petits . Ça décoiffe sec et on adore . Site magique , presque Wagnérien , ça relativise les ( tites) choses de la vie.
Commentaire n°125835 :
la neige va bientôt disparaître et laisser pousser le birlili
Commentaire n°125882 :
avec cette neige normalement egal trop d’eau les prix du fruit et legumes en 2012 vont etre a prix somme derisoire je pense la pomme de terre d’içi le moi de juin va coutè 10 da
IZORAN :
RDV est pris pour le birilili . Bon report et belles tofs en perspectives.
Scarlett :
le birlili ?? Merci et Salam,
Takouka :
Birlili ( en dialecte sétifien ) = fleur : narssisse
BOUDUKHA NOUREDINE :
HADHA OUKOUL MINE FADHEL ALLAH OU BARAKATOU CHOUKROUN ILIK YA ALLAH I MAIS A PARIS IL FAISAIT TRES FROID BRAVO POUR LE MONSIEUR DE BOUGAA POUR CES PHOTOS MERCI
khélifa albeurri :
Salama 3alaikoum, Pour Scarlett, Le birili est une fleur que les gamins des campagnes ramassent au printemps, pour les vendre par petits bouquets, afin de se faire un peu d’argent de poche. Comme font certains avec le muguet en France.
Scarlett :
Takouka, Ici aussi, nous avons des narcisses, près de l’Océan, Elles commençaient à pousser avant Noël, car il faisait très doux, mais avec la vague de froid, j’espère qu’elles ne vont pas gelées, je ne pense pas d’ailleurs, car elles ont l’habitude, elles sont sauvages, et rustiques, elles sont solides, et annoncent le printemps, Merci et Salam,
Scarlett :
khélifa albeurri : Ici, aussi, depuis toujours, les gamins,et les ados vendent des jonquilles sur les grandes routes, de la région, Pour le muguet, la vente se fait le premier mai, la fête du travail,’ fête internationale, et c’est davantage organisée, Là où j’habite, c’est le plus grand centre de France de la culture du muguet, ( internet muguet et Nantes) Je ne veux pas faire de pub, c’est juste un échange entre deux pays, j’aime beaucoup le muguet, mais c’est hyper cher, Salama 3alaikoum, et merci, ou choukrane, Entre parenthèse, il y a beaucoup de manières d’écrire Salamalikoun,
A A :
M Khalifa, referez vous à mes deux articles qui parlent de Birlelly ou Birelli pour certaines régions notamment à lEst de Setif : http://www.setif.info/article3107.html http://www.setif.info/article4332.html Cordialement A Nedjar
khélifa albeurri :
Salama 3alaikoum, @ Monsieur Nedjar, Merci beaucoup pour ce retour en arrière et ses magnifiques images du printemps ! A chaque fois j’en ai les larmes aux yeux et la chair de poule ! Nous avons un pays formidable, et surtout au printemps ! Merci mille fois !
KARIM :
MERCI HAMID DE BOUGAA
IZORAN :
Le birilili au quel je pense, celui endémique a la région de Maouane, Boussellam ,Bougaa ....est unique, et n’a rien avoir avec les narcisses et autres fleures a bulbes que je vois ici en France .Unique et pour cause, ce parfum enivrant ,aérien, une vrai mélodie (?) faites de senteurs d’enfance. Je mettais dans ma voiture un bouquet de birilili acheté aux gavroches et kids qui venaient en ville vendre leurs butins fragiles ,le parfum qui ce dégagé mettait au pilori tous les parfums de synthèses de tous les supermarchés du Bled ou de Navarre . C’est ça le Birilili !
Commentaire n°126017 :
Izoran, est ce que vous parlez de celui-ci ? http://www.setif.info/article4332.html
Commentaire n°126132 :
Yesssss !!! Oui, celui la , et rien d’autre .J’étais déjà intervenue sur l’article que vous aviez fait a ce sujet précédemment ( sous un autre pseudo lol... ). Un article complet avec de belles photos de surcroît . Allez rdv au prochain , avec des photos a prendre sans modération.
Sétif :
Mon pays est grand, haut et beau !
Commentaire n°126307 :
il faux voire le dictionnaire de kadhafi pour expliquer le non takkoka
nabti :
Au nom de Dieu, Maître des Mondes, Le Clément, le Miséricordieux C’est Lui dont nous implorons le Secours ! — Il n’y a de durable que son Empire Il est au nord de Sétif, une montagne que j’aime parmi toutes les montagnes ; on l’appelle le Mégris. Son climat est rude et brutal, son été, brûlant ; son hiver vous perce les os. « La iendjem lou-illa ouladou— oua ila fradou » dit le proverbe arabe ; ce qui signifie : « Ne peuvent y vivre que ses enfants ou ses boeufs » O Mégris où j’ai vécu,vraiment vécu ! Chers lecteurs .puissiez-vous être un jour les « Hôtes de Dieu » à la ferme hospitalière des « Deux Azeroliers » . Venez,venez,pour le plaisir de vos yeux. Vous verrez des horizons grandioses, principalement à la mort du soleil, quand un sang vermeil ruisselle ,là-bas, vers l’occident, sur les hautes cimes brisées du Babor. Vous gravirez notre « Tafertast », petit frère .de l’Ouarsenis, cet « œil du monde » ainsi que l’ont dénommé les Berbères,il est sévère ,il est chauve, il est aride et désolé, et il est (...)

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus