Accueil > Sétif profond > Sétif Ville >

Affaire du botulisme

mercredi 22 mars 2006, écrit par : Kamel Beniaiche, El Watan, mis en ligne par : Nedj

L’affaire du botulisme provoqué par la consommation du cachir avarié qui, rappelons-le, a défrayé la chronique durant l’été 1998, vient d’être remise sur le tapis, pour la troisième fois.
Ainsi, le tribunal criminel près la cour de Sétif, ayant inauguré sa première session de l’année par la gravissime affaire ayant coûté, en août 1998, la vie à 44 malheureuses victimes. Le principal accusé Ch. B., qui a été condamné en octobre 1999 à la peine capitale, commuée par la suite à la réclusion à perpétuité en 2003, a vu dimanche dernier, sa peine réduite à 10 ans de prison ferme. L’autre prévenu Z. S., qui vient de bénéficier d’un acquittement, a par contre écopé d’une amende de 10 000 dinars. Et comme un malheur n’arrive jamais seul, Ch.B. le propriétaire de l’établissement El Hilal implanté à Bir Hadada, localité située à 30 km au sud de Sétif a, le lendemain (lundi 20 mars 2006), été condamné et dans un autre procès inhérent à la fabrication de produits impropres à la consommation, à dix autres années d’emprisonnement. L’inculpé souffrant d’une grave maladie purgera vingt ans de prison.


Partager cet article :

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus