Accueil > Sétif profond > Sétif Ville >

Sétif accueille Il Florilegio

L’heure est au cirque
dimanche 21 mai 2006, écrit par : Kamel Benaiche, El Watan, mis en ligne par : Boutebna N.

Le cirque Il Florilegio en tournée en Algérie est depuis le 10 mai à Sétif où il se produit jusqu’au 2 juin prochain. Longtemps privés de divertissement de ce genre, les Sétifiens et les habitants des wilayas limitrophes (Mila, M’sila et Bordj Bou Arréridj pour ne citer que ces contrées d’un bassin de 5 millions de personnes) renouent avec le cirque qui leur a fait faux bond, 30 ans durant.
Le cirque qui se produit pour la 3e fois en Algérie, et ce, après ses tournées réussies en 2003 et 2004, ponctuera ce déplacement en septembre. Alger sera, après Oran, Tlemcen, Sidi Bel Abbès, Mostaganem, Sétif, Constantine, Annaba et prochainement Tizi Ouzou et Béjaïa, l’ultime étape.

Eu égard à l’engouement des citoyens des Hauts-Plateaux sétifiens, le prolongement du séjour à Aïn El Fouara n’est pas à écarter. D’autant que les spectacles s’articulent autour des numéros de clowns, d’acrobatie, de trapézistes, de corde lisse, de drapé aérien, d’équilibrisme, de la roue de la mort, du globe et ses motos et bien d’autres exhibitions qui ont enthousiasmé les visiteurs, les petits notamment, avides de moments de joie. L’absence de certains animaux qui a été remarquée n’a pas pour autant altéré la qualité des prestations du cirque qui retrouve au fil du temps la grande foule. « Nous transportons des animaux dont la liste dépend des autorisations sanitaires accordées par les pays de provenance et de destination.

Pour le moment, nous sommes en attente depuis un mois d’une réponse du ministère de l’Agriculture algérien pour remplacer les fauves que nous avons dû rapatrier par anticipation en Europe en raison d’un changement de législation », confie Mme Isabelle Gillier, directrice adjointe, qui estime que la tournée de l’ouest du pays ayant drainé plus de 110 000 spectateurs, a été une véritable réussite. Pour notre interlocutrice, « Il Florilegio veut, à travers cette tournée en Algérie, contribuer à la promotion des arts de la piste, notamment auprès des enfants ». Mme Samira B. qui s’est, à l’instar de ses enfants, régalée, abonde dans le même sens : « Le cirque nous a, durant deux heures de bonheur, permis non seulement d’oublier nos problèmes de tous les jours, mais de vivre des instants de joie et de se défouler surtout... »

Kamel Beniaiche


Partager cet article :

Commenter cet article
الرد على هذا المقال

Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus