Accueil > Sétif profond > Sétif Ville >

Aigle Azur retenue pour renforcer les capacités d’accueil d’Air Algérie

Inauguration du vol hebdomadaire Sétif - Paris le 4 juin
lundi 29 mai 2006, écrit par : Abdelhalim Benyelles, La Tribune, mis en ligne par : Boutebna N.

Désormais l’aéroport international de Sétif, inauguré le 1er Avril à l’occasion du Sétif-Lyon en présence du ministre algérien des Transports, M. Maghlaoui, et de son homologue français, Dominique Perben, sera pourvu d’une deuxième ligne Sétif-Paris assurée par Air Algérie à partir du 4 juin prochain. Cependant, c’est Aigle Azur qui a été retenue pour participer au renforcement des capacités d’accueil offertes par la compagnie de navigation aérienne nationale en assurant les deux liaisons au programme des lignes internationales. Pour rappel, tant pour la liaison Sétif-Lyon que pour celle de Sétif-Paris, les capacités d’accueil du Boeing 737-800 sont estimées à 144 sièges. L’intervention française pour le renforcement des capacités de la navigation aérienne algérienne apparaît donc comme la confirmation du discours de Perben du 1er avril dernier à Sétif pour la « mise en place urgente d’une compagnie française » à Sétif. Outre cela, la venue d’Aigle Azur intervient, à juste titre, pour infirmer l’information ayant circulé annonçant le lancement d’un vol charter Sétif-Lyon par le biais d’une autre compagnie française en période de rush estival et qui a été accueillie avec autant de soulagement par la communauté algérienne établie outre-mer au vu de la qualité de la prestation, et le prix. Par ailleurs, l’inauguration de la desserte de Paris coïncidera avec l’achèvement des travaux de l’extension de l’aérogare de Sétif étalée sur une superficie de 2 954 m² et dont la clôture des délais de réalisation est prévue pour la fin du mois de juin. L’entreprise locale Touhami, qui a été astreinte aux instructions du bureau d’études CTC, notamment dans la réalisation des piliers hauts de 8,68 mètres, considère cette expérience comme une première du genre au vu de la conformité des normes dictées par les impératifs techniques anti-sismiques. Le bâtiment, qui assure la jonction avec l’aérogare actuelle est à présent au stade de la finition pour les travaux du parterre en marbre et de la peinture, est pourvu de deux salles d’embarquement, d’un pavillon administratif, d’un salon d’honneur et du hall d’entrée. Enfin, la qualité de l’ouvrage et le respect des dispositions inhérentes aux délais de réalisation observés sur place confirment encore une fois les prédispositions du potentiel local en matière de bâtiment.

Par Abdelhalim Benyelles


Partager cet article :

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus