Accueil > Sétif profond > Sétif Ville >

Santé à Sétif

La certification et l’accréditation au menu
dimanche 22 mai 2005, écrit par : Nedj

La maison de la Culture de Sétif qui est devenue la capitale scientifique de l’Est algérien, comme l’a si bien indiqué, dernièrement le docteur Abad, président de l’association des ORL libéraux, abritera les 22 et 23 mai les journées d’étude sur la certification ISO 9001 et l’accréditation des cliniques et des autres structures hospitalières, ayant plus que jamais besoin d’une mise à niveau devant aider les établissements précités à améliorer les prestations et la prise en charge des malades qui demeure à tout point de vue aléatoire. « Rétrospective de la littérature algérienne », « La démarche qualité dans les établissements de santé » et « La clinique, entreprise privée partenaire du service public hospitalier » sont les principaux thèmes qui seront développés, lors de ces journées qui auront en outre à traiter l’expérience d’accréditation (ANAES) dans les pays africains, ainsi que les contrôles aérauliques en blocs opératoires et salles de réanimation. Les questions inhérentes à la place et au rôle des cliniques privées dans la réforme hospitalière et du management des établissements de santé et contrats de performance feront l’objet de communications qui vont être animées par des spécialistes en la matière. Les organisateurs recherchent à inculquer la notion de certification et d’accréditation aux gestionnaires et à les informer des techniques modernes de management à travers ces premières journées, rehaussées par la présence de personnalités de renom telles que Jean-Marie Kurkowskai (expert en stratégie par la qualité), le docteur Michel Mohr (expert accréditation Airmes), le docteur Aïcha Benzaïd (auditeur certifié ICA) et le professeur Larbi Mekhalfa (directeur général de la clinique internationale) et d’autres spécialistes. La participation à la réflexion en cours sur la réforme hospitalière, notamment sur le registre de l’audit interne et externe des établissements de santé avec comme finalité primordiale, ainsi que l’amélioration de la qualité des soins, est l’autre but recherché par les initiateurs du projet, déçus par la défection de certains patrons de clinique n’ayant pas jugé utile de répondre à l’invitation.Hacène Bensalem, l’organisateur de ces premières journées dans le genre en Algérie, ne mâche pas ses mots : « Sur les 190 cliniques privées répertoriées, 10 seulement ont répondu à notre invitation contrairement aux gestionnaires du secteur public qui se sont montrés intéressés par notre démarche qui tend à améliorer les performances et à élever le niveau des structures hospitalières. » Le docteur Michel Mohr considère, quant à lui, la certification et l’accréditation qui sont deux processus totalement différents comme d’inévitables processus susceptibles de conforter d’une part les praticiens et améliorer, de l’autre, la prise en charge à moindre coût. « La certification qui est une démarche volontaire permet de certifier l’établissement ou une unité de soins par un organisme tiers, selon un référentiel de la norme ISO 9 000. L’accréditation sous-entend, quant à elle, la nécessité d’une reconnaissance de compétence, d’organisation et de mise en œuvre de moyens adaptés ainsi que la mise en œuvre d’une conformité à de bonnes pratiques reconnues dans les professions... »

Kamel Beniaiche, Source : El Watan


Partager cet article :

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus