Accueil > Sétif profond > Sétif Ville >

Coup de filet à Sétif : Une trentaine de personnes interpellées

samedi 22 juillet 2006, écrit par : Fawzi Senoussaoui, Liberté, mis en ligne par : Boutebna N.

Dans le cadre de lutte contre la criminalité, les éléments de la brigade mobile de la police judiciaire (BMPJ) ainsi que ceux de la police judiciaires de la Sûreté de wilaya de Sétif ont effectué dans la nuit de jeudi dernier, plusieurs descentes au niveau de la zone d’entrepôt et d’activité de la wilaya de Sétif (ZEA) reconnue pour être un bar à ciel ouvert, ainsi qu’à la forêt de Znadia et autres quartiers de la ville.
Une trentaine de personnes, dont une dizaine de femmes, ont été arrêtées pour subir les contrôles de routine et des mises en examen au niveau du commissariat de la Sûreté de wilaya et des centaines de bouteilles de bière, de vin et de canettes, ont été saisies.
Les griefs retenus contre ces interpellés sont l’ivresse sur la voie publique, conduite en état d’ivresse, vente de boissons alcoolisées sans autorisation, prostitution, création de lieux de débauche, consommation de kif, snif de colle... Ces patrouilles mobiles et pédestres auxquelles nous avons été conviés pour assister au travail effectué par les éléments de la police, ont fait apparaître le manque flagrant d’effectif enregistré.
La ville de Sétif qui compte plus de 350 000 habitants, n’est couverte que par une centaine de policiers et une dizaine de voitures.
La wilaya qui compte 1 500 000 habitants enregistre, quant à elle, un déficit de 5 000 agents de l’ordre, pour pouvoir assurer la sécurité aux citoyens.
Malgré ce manque chronique, les éléments de la police judiciaire et de la brigade mobile de la police judiciaire travaillent avec acharnement pour lutter contre la criminalité et l’insécurité dans la plupart des quartiers de la ville. “Nous ne manquons pas de professionnalisme, nous sommes bien formés, il suffit de nous donner les moyens de travail pour accomplir notre mission dans des conditions décentes et vous verrez les résultats”, nous a affirmé un élément de la police judiciaire.

Faouzi Senoussaoui


Partager cet article :

Commenter cet article
الرد على هذا المقال

Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus