Accueil > Sétif profond > Sétif Ville >

POUR DENONCER LA DECISION DU DIRECTEUR DE LA CNAS DE SETIF

Grève des pharmaciens le 6 août
jeudi 27 juillet 2006, écrit par : Le Soir d’Algérie, mis en ligne par : Boutebna N.

La directeur de la Cnas de Sétif vient de prendre la décision de résilier le contrat de convention avec la pharmacie de M. Chehili Mehdi, président du bureau de Sétif du Syndicat national des pharmaciens d’officine (Snapo). Une décision jugée « arbitraire » et « injuste » par les pharmaciens de la wilaya qui se sont constitués en collectif et ont décidé d’organiser une journée de protestation le 6 août prochain.

Dans une lettre adressée à M. Chehili Mehdi, le directeur de la Cnas avait précisé que « suite aux agissements calomnieux et diffamatoires que vous avez proférés à l’encontre de la direction de l’agence, je me vois dans l’obligation de dénoncer ladite convention qui nous lie et ce, conformément à l’article 11 de cette même convention, comme je me réserve le droit d’entreprendre toute action que je jugerai utile pour préserver les intérêts de la Cnas ». Les agissements dont parle le directeur ne sont autres que la dénonciation par le pharmacien en question des retards de payement effectués par les agences Cnas de la wilaya et le non respect du planning, établi pourtant par la direction générale d’Alger qui consiste à ne plus dépasser le délai de trois mois dans le traitement des dossiers et le payement des factures des différents pharmaciens conventionnés dans le cadre du tiers payant. Le motif de la résiliation du contrat avancé par la direction de la Cnas de Sétif a été estimé d’infondé de la part des pharmaciens.

Le bureau du Snapo de la wilaya étant gelé par décision du bureau national, les pharmaciens se sont constitués donc en collectif afin de pouvoir entreprendre les actions nécessaires pour dénoncer la décision du directeur. Ils sont plus de 185 signataires de la pétition de dénonciation. Tous ont adhéré à ce mouvement de protestation. Leur décision a été signifiée par un communiqué adressé aux autorités locales de la wilaya où ils condamnent « cette décision du directeur car elle est injuste et arbitraire », précisant dans le même ordre d’idées qu’« elle a été prise à l’encontre d’un syndicaliste pour ses activités ». Le collectif des pharmaciens lance ainsi un préavis de grève pour dimanche 6 août si toutefois la direction de la Cnas persiste dans son jugement.

I. T.


Partager cet article :

Suite à un probleme technique, l'option des commentaires a été desactivée. Veuillez nous en excuser

Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus