Accueil > Sétif profond > Sétif Ville >

Rentrée universitaire aujourd’hui à Sétif

Sous le signe de l’ouverture sur le monde économique
dimanche 1er octobre 2006, écrit par : Abdelhalim Benyelles, La Tribune, mis en ligne par : Boutebna N.

A l’instar de tous les centres universitaires du pays, l’université Ferhat Abbas de Sétif s’apprête à accueillir la nouvelle année 2006-2007 sous le signe de l’ouverture sur le monde économique. Une initiative lancée au mois d’avril de 3l’année universitaire précédente qui s’inscrit dans une perspective d’interdépendance des secteurs de la recherche et de la production industrielle. Il s’agit à l’occasion d’une rentrée solennelle car, en fait, le lancement de l’année pédagogique a débuté à partir du 23 septembre dernier, selon les responsables. L’université de Sétif qui accueille cette année plus de 42 000 étudiants enregistre l’inscription de 11 000 nouveaux bacheliers. Selon le recteur, le professeur Baki Chakib Arslane, la rentrée universitaire 2006-2007 sera marquée par la réception de la faculté des sciences et celle des lettres et sciences sociales inscrites au 2ème pôle El Bez, ainsi que l’inauguration d’un auditorium de plus de 600 places et de 30 nouveaux laboratoires de recherche. Si pour l’année précédente l’université Ferhat Abbas a connu une première initiative d’ouverture sur l’activité économique de la région, le recteur promet pour cette année la confirmation de l’action enclenchée en accentuant le rapprochement entre l’université et le monde économique par le biais d’initiatives concrètes notamment dans le domaine de la technologie. Outre cela on n’omet pas d’insister sur l’encouragement des manifestations scientifiques universitaires. Trois d’entre elles d’envergure internationale sont au programme dès le mois de novembre, apprend-t-on. D’après le recteur ces « actions de partenariat » internationales permettront à Sétif d’accéder à l’expérience mondiale tout en citant la première manifestation de l’année pilotée par l’UFAS et qui regroupera l’université de Béchar et celle de Louis Pasteur de Strasbourg. Enfin, le recteur insiste sur l’inscription de l’université sur une perspective sociale liée aux préoccupations de la cité. C’est ainsi qu’un cycle de conférences-débats ouvert au public, réunissant des « personnalités scientifiques de renom » a été programmé tout au long de l’année universitaire 2006-2007.

Par Abdelhalim Benyelles


Partager cet article :

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus