Accueil > Sétif profond > Sétif Ville >

La Dégradation du tissu urbain à Sétif dénoncée

Un édifice hôtelier érigé en pleine cité résidentielle
dimanche 8 octobre 2006, écrit par : Abdelhalim Benyelles, La Tribune, mis en ligne par : Boutebna N.

La gestion du tissu urbain à Sétif ne cesse de soulever le courroux de la population et son impact sur le cadre de vie des citoyens est plus qu’apparent ces dernières années. C’est la délivrance des permis de construire « entachée d’irrégularités » qui est mise à l’index en l’occurrence par les riverains. C’est ainsi que le cadre architectural hérité de l’époque coloniale au centre-ville commence à épouser les formes anarchiques des nouveaux lotissements. L’exemple flagrant émane du bouleversement du cadre architectural résidentiel de la cité « Bon Marché » (ex-cité Lévy) par l’intronisation de bâtis à plusieurs étages et à locaux commerciaux supplantant le style villa à un seul étage. La déformation du paysage urbain est plus qu’apparente, la qualité de vie des riverains souffre à plus d’un titre de cette agression.
Le dernier cas d’irrégularité urbaine constaté à Sétif demeure celui de l’empiètement de l’espace public de l’avenue du 8 Mai 1945. Des piliers ont été érigés sur l’espace réservé au trottoir, rasant du coup les arbres séculaires de l’avenue. L’agression urbaine et l’empiètement de l’espace public n’ont guère eu raison de l’indifférence puisque le « forfait » menaçait de porter un lourd préjudice à l’avenue la plus appréciée de la ville de Sétif et la mieux aérée, la célèbre route de Constantine. L’intervention des pouvoirs publics n’a pas, cette fois-ci, failli aux doléances des riverains.
Actuellement, c’est l’affaire de la construction d’un hôtel R+8 au milieu de la Cité des moudjahidine (ex-Cité des combattants), composée de 53 villas, qui risque de remettre en question la qualité de la gestion de l’espace urbain à Sétif. Les habitants protestataires brandissent le statut de cité résidentielle propre à leur espace d’habitation tout en menaçant contre toute tentative de « violation et de non-respect des lois définissant les règles générales d’aménagement d’urbanisme et de construction ». Dans leurs écrits adressés au Premier ministre, au wali de Sétif, au président d’APC, au ministère de l’Habitat ainsi qu’au ministère des Finances, il est fait état du « piétinement du domaine public, d’un plan de masse entaché d’irrégularités et de complicités entre les services de l’APC, de la SUCH et de la DUCH ». Outre cela, on relève l’absence de consultation publique pour la réalisation de l’ouvrage touristique. Il est écrit aussi que même les services administratifs et techniques du ministère concerné « n’ont pas été avisés » de la réalisation du projet. Selon les contestataires, l’édification d’un tel ouvrage sur le site d’une ancienne villa démolie engendre de graves problèmes liés à l’ensoleillement et à la protection du cadre de vie des riverains. Les services techniques de l’urbanisme à Sétif sont à ce titre interpellés sur l’empiètement des parties relevant du domaine public, un chapitre qui pourrait surgir dans le cas d’une promotion immobilière établie sur le site d’une résidence individuelle à la cité le Caire (ex-la Pinède).
Une autre affaire qui pourrait soulever moult protestations.

A. B.


Partager cet article :
7 commentaire(s) publié(s)
SABIHA :
SETIF A ETE TOTALMENT MASSACRE PAR SON NOUVEAU URBANISME BATARDE FRUIT DE LA CORRUPTION ; ; ; ; ; ;. . DES CORROMPEURS PROMOTEURS S’ATTAQUENT SPECIALEMENT A CE DOMAINE TRES PORTEUR . PROFITANT DE L’ABSECNCE DE : JUSTICE , GESTION TECHNIQUE ET COMPETENCE AUX SERVICES DE LA WILAYA , URBANISME ET APC DE SETIF , ILS ONT MEME CREER LEUR PROPRE RESEAU ET RAMIFICATION DE CORROMPUS A L’ECHELLE WILAYA . L’ETAT DOIT INTERVENIR A MON AVIS POUR STOPER ET DINAMYTER CES BLOCS DE BETON DE VIE DE RATS . SANS OUBLIER AUSSI LE MODELE DE CONSTRUCTION TRES SALE A LA VISION ET SANS CADRE DE VIE ( INHUMAIN ). QUE LES CITOYENS SE REVEILLENT ET RECLAMENT PLUS DE PLACES PUBLIC , PLUS DE JARDIN ET VERDURE ET OPTENT POUR LA CONSTRUCTION DE MAISON TYPE RDC AVEC JARDIN . LA CULTURE EST TOTALEMENT ABSCENTE DANS L’ESPRIT DE L’ALGERIEN A MON SENS A QUI LA FAUTE ; ; ; ; ; ; ; ; ; ;. JE SUGGERE LE RETOUR DES COMPETENCES TECHNIQUES ETRANGERES OU UNE SOUS TRAITANCE D’ETUDE A L’ETRANCER CAR EN ALGERIE IL N’YA QUE LES (...)

Réponse de SALAH OUACHRYA :

BRAVO DES BIDONS VILLAS DE PARTOUT A SETIF DES NOUVEAUX CARTIERS SANS AUCUN CHARME NI SENS DE LA VIE . DE NOUVELLES CITES SANS AUCUNE DIMENSIONS HUMAINES ... ARCHITECTURES EN 2000 DE VIE DE TAUPE . IMAGINER UN TROTTOIR DE 60CM AVEC UNE CHAUSSEZ DE 4 M AVEC DES IMEUBLES TOUS A L’IDENTIQUE DANS L ’HORIZON AVEC GARAGE EN BAS ET 2 A 3 ETAGES EN HAUT ( A MEME , LES RAYON DE SOLEIL S’ECHAPPERONT ) IMAGINER UN GOSSE QUI VA ETRES ELEVER DANS UN QUARTIER DE BETONS ; ; ; ; ; ; ; ;SANS DOUTE DEVIENDRA UN JOUR TERRORISTE . UNE VILLE RATER ------ GROSSE ERREURS ILS VA Y AVOIR UN JOUR UNE REVOLUTION INVERSE — DE DEMOLUTION ---

Réponse de BENYELLES HOCINE :

IL FAUT TOUT DIRE CAR CE SITE DOIT D’AVENTAGE INFORMER POUR FAIRE BOUGER LES CHOSES ;DU MOMENT QU’IL EST LIER AUX JOUNAUX ALGERIENS . MOI J’HABITE AU 1006 LGTS , MES VOISINS DU REZ DE CHAUSSEZ ON MEME SUPRIMER LES MURS PORTEURS DU BATIMENTS ; AVEC UN COMPRESSEUR ET MARTEAU PIQUEUR ; ; VOUS VOUS IMAGINER ? SI UN TREMBLEMNT DE TERRE VIENDRA ? --- C EST LA CATA--- EN PLUS , UNE PLAINTE A ETE DEPOSEZ AU COMMISSARIATS ET AU SERVICES DES POMPIERS , REPONSES === EN ATTENDANTS LE DRAME ; ; ;...C EST GRAVE ; DE L’AUTRE COTE DANS L AUTRE BATIMENTS , UN ARRIVISTE ACHETA UN VIDE SANITAIRE , IL FAIT UNE EXTENSION EN PREMIER D’UN JARDIN , ENSUITE UNE SECONDE EXTENSION D’UNE COURS ET FINALEMENT IL LANCA LES TRAVAUX DE COULAGE D’UNE DALLE DE 100 M2 SUR LA COURS ET JARDIN ET LE BORDELLE S’AGRANDIT ... LE LOCATAIRE DU PREMIER ETAGE SE TROUVA ALORS AVEC UNE COURS DONNANT SUR SA FENETRE DE CUISINE ET LUI AUSSI LANCA LA CLOTURE DE SA NOUVELLE COURS ; ; LE COMBLE C’EST QUE LES SERVICES DES (...)

Réponse de kesrani :

MOI JE VOUS DIT QU’ILS EXISTENT DES TROTTOIRS CONSTRUIT EN 2004 D’UNE DIMENSION DE 20 CM , VOUS ME CROYER PAS ? ALLEZ Y VOIR LES TROTTOIRS DU COMPLEXE MALISYA DE BENSEKA . TROTTOIRS CONFISQUES , TROTTOIRS CONFISQUES , TROTTOIRS CONFISQUES , TROTTOIRS CONFISQUES , TROTTOIRS CONFISQUES , TROTTOIRS CONFISQUES , ,TROTTOIRS CONFISQUES ,TROTTOIRS CONFISQUES , TROTTOIRS CONFISQUES , TROTTOIRS CONFISQUES TROTTOIRS CONFISQUES TROTTOIRS CONFISQUES TROTTOIRS CONFISQUES TROTTOIRS CONFISQUES TROTTOIRS CONFISQUES TROTTOIRS CONFISQUES . CON FISCALISE UN TROP NOTOIR

Réponse de HOCINE :

je me demande pourquoi vous vous deranger pour un ci petit meskine benseka , il n’a rien pris , que 20 cm ,,, meskine ..... ; ; devant un BALLOUT confisquant une place public et jardin appartenant aux batiments . ; ; ; le comble elle est en face de 4 M de l’ecole , donc le bien des enfants de l’ecole , et , et , et , et ,et en face a 4 m du groupement de gendarmerie à setif ALLEZ Y VOIR A LA CITE CENESTALE .

Réponse de Antivirus :

au moins soyez francs est dites que ce complexe de Benseka est une oeuvre de qualité, l’architecte a du surement tricher un p’tit peu, ce peut être du a des raisons techniques ou quelque chose comme ça..........ne soyez pas toujours négatifs, regardez les choses du bon côté !!!!!
djechdjouh staïfi :
Il y a bien longtemps que le processus de dégradation du cadre de vie sétifien est à l’oeuvre. Bien entendu, on pourrait s’attarder sur les manoeuvres des promoteurs corrompus, mais il n’y a de corruption que s’il n’existe déjà un terrain favorable, un réseau en somme (préfecture, mairie, etc...)Oui, Sétif, qui nous est si chère, est défigurée sans vergogne par ces gens des hautes sphères au volant des dernières voitures de luxe en provenance d’Europe. Que dire de cet affreux immeuble, débout et déses pérement vide au beau milieu de ce que l’on appelle le parc. En ce qui me concerne, j’ai été frappé par la profusion de tours inhumaines non loin de 1004 : quelle laideur, quel manque de chaleur humaine...Quant au centre ville, il est en train de vivre ses denières heures. Sombre perspective pour une ville à laquelle nous sommes tant attachés. Le pire, c’est que les espaces de paroles, la prise en compte du citoyen n’existe pas chez nous. Nécessité fait loi : tout le monde veut un logement et ce, à n’importe (...)

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus