Accueil > Sétif profond > Sétif Ville >

CFPA Bel-Air de Sétif : Où est passé l’argent des œuvres sociales ?

dimanche 15 octobre 2006, écrit par : Le Soir d’Algérie, mis en ligne par : Boutebna N.

Dans une correspondance adressée au ministre de la Formation et de l’Enseignement professionnels, au wali de Sétif, et au directeur de la formation professionnelle de la wilaya de Sétif, les travailleurs du CFPA Bel- Air de Sétif demandent que toute la lumière sois faite sur la gestion des œuvres sociales du secteur de la formation professionnelle durant la période 2003-2005, sous la coupe de la commission de wilaya.
En effet, depuis le mois de juillet 2005, date à laquelle il a été décidé de la dissolution des commissions de wilaya des œuvres sociales par décision n°1046 du secrétaire général du ministère de la Formation et l’Enseignement professionnels et ce, après la constatation de plusieurs irrégularités dans la gestion de l’argent des travailleurs. Ainsi, des instructions ont été données pour que chaque établissement du secteur installe sa propre commission des œuvres sociales. A cet effet, les travailleurs du CFPA Bel-Air, dans une lettre adressée au directeur de la formation professionnelle de la wilaya de Sétif en date du 17/06/2006, exige que le bilan de la commission de wilaya durant la période 2003-2005 leur soit présenté afin de savoir dans quelles conditions leur argent a-t-il était utilisé. En réponse à leur doléance, le directeur de la formation professionnelle a affirmé dans une correspondance n°1388/2006 qu’en application de l’instruction ministérielle n°1046 du 27/07/2005, il a été procédé à la dissolution de la commission de wilaya des œuvres sociales, et à l’installation d’une commission pour le contrôle de sa comptabilité, et que ses résultats seront communiqués ultérieurement. “Or, depuis le mois de juillet 2006, rien n’a été fait, on attend toujours les résultats de l’enquête qui tardent à venir. Aussi nous ne comprenons pas le fait de désigner le premier comptable de la commission de wilaya des œuvres sociales en qualité de président de la commission de contrôle. C’est aberrant comme décision. Nous demandons simplement la présentation du bilan, car nous sommes persuadés qu’il y a eu malversation. C’est pour cette raison que nous interpellons le ministre de la Formation et de l’Enseignement professionnels et le wali de Sétif afin de découvrir la vérité”, ont affirmé les travailleurs du CFPA.

I. S. Le Soir d’Algérie


Partager cet article :
1 commentaire(s) publié(s)
MENNARI :
C EST DEVENU UNE TEL BANALITE CE GENRE D AFFAIRE ,QUE C EST MALHEUREUX DE VOIR DE SIMPLE CITOYENS QUI TRAVAILLE POUR HONNORER LEURS DEVOIRS DE LEURS PAYS . ET QUE LES RESPONSABLES QUI GERE DES ETABLISMENTS PROFITE LES BIENS DU PEUPLE ALGERIEN DANS LEURS INTERET PERSONNEL ,DIRE CE GENRE D AFFAIRE CE TROUVE DANS TOUT LE TERITOIRE ALGERIEN PRIVE OU PUBLIC . QUE DIEU ET PITIE DE LEURS AMES AU RESPONSABLE. UN SETIFIEN DE MULHOUSE (FRANCE) ps ,JE DEMANDE AU PRESIDENT DE CREE UN MINISTERE DES COMTPES POUR TOUT PROJET OU FINANCEMENT PRIVEE OU PUBLIC DE LA REALISATION DES SOMMES VERSES EN ESPERENT CE MINISTERE DES COMTPES DIGNE DE CE NOMS

Commenter cet article
الرد على هذا المقال

Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus