Accueil > Sétif profond > Sétif Ville >

Journées « Découvertes et formation » pour des échanges algéro-français

Un pont culturel entre Sétif et Lyon
mardi 31 mai 2005, écrit par : Nedj

L’association culturelle algérienne Chrysalide que préside la dramaturge algérienne Hajar Bali, en collaboration avec son homologue française Gertrude II, de Lyon, que dirige Guillemette Grobon, auteur et metteur en scène, organisera, du 20 au 23 juin prochain à Sétif, des journées « Découvertes et formation ». Ces journées sont appelées, dira la présidente de l’association lyonnaise, « à promouvoir des échanges culturels féconds entre la capitale des Hauts Plateaux et la seconde ville de France ». Les deux associations algérienne et française qui travaillent de concert et en étroite collaboration, s’attellent, selon Mme Grobon, « à la préparation d’ateliers entièrement consacrés à l’expression culturelle contemporaine ». Au programme de cette rencontre, tables rondes, lectures publiques de textes contemporains dans les deux langues, danse, théâtre et arts plastiques. Le volet pédagogie sera pris en charge par les ateliers de formation qui devront être montés au cours de ces journées « Découvertes et formation » dont l’ouverture se fera en plein air, sur les larges trottoirs de la place de l’Indépendance au milieu de laquelle trône la célèbre Aïn El Fouara, la fontaine emblématique et symbole de la ville de Sétif. Le segment peinture sera représenté par des œuvres que plasticiens d’Algérie et de France exposeront côte à côte. En danse, la compagnie d’expression corporelle Pockemons Crew de Lyon, présentera, à l’intention des jeunes danseurs sétifiens, des figures et des enchaînements de danse hip hop alors que Sophie Tabakov initiera son public aux techniques dites du mouvement. Au chapitre expression orale, « les Amasseurs de mots » de Lyon tiendront la scène pour présenter la technique du slam (mouvement de poésie oratoire urbaine né dans les années 1980 à Chicago, aux Etats-Unis). Le public pourra également assister à des lectures publiques au théâtre de Sétif, qui lui feront découvrir ou redécouvrir des textes de Nouredine Aba dits par les compagnons de Nedjma, de Fayçal Ouaret lus par Chrysalide, de Younil, de Jean-Yves Picq, acteur, ou encore de H’mida Layachi, journaliste. Jean-Yves Picq et Bouziane Benachour, journaliste et écrivain, quant à eux, débattront de l’histoire du théâtre d’aujourd’hui. Précisons que l’organisation de ces journées s’inscrit dans le cadre de l’accord de partenariat entre la wilaya de Sétif et la région Rhône-Alpes, signé le 12 décembre 2003 au Conseil régional Rhône-Alpes, en marge du forum de relance des échanges économiques entre l’Algérie et la France.

R. C., Source : La Tribune


Partager cet article :

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus