Accueil > Sétif profond > Sétif Ville >

Colloque international sur la mondialisation du droit à Sétif

L’émergence d’une gouvernance mondiale
mardi 31 mai 2005, écrit par : Nedj

Ouvert la veille et pour trois jours, le colloque international sur la mondialisation du droit s’est poursuivi, hier, à l’université Ferhat Abbès, de Sétif, avec l’intervention de plusieurs sommités en la matière, qui se sont penchés, Algériens et étrangers émanant de Belgique, Egypte et de Grande-Bretagne, sur différents sujets brûlants inhérents en grande partie à la philosophie de la mondialisation et son impact sur les différents aspects économiques, social et culturel des pays en voie de développement.
Une rencontre d’autant plus importante quelle permet aux intervenants de porter au grand jour, face à un auditoire déjà avisé, mais aussi de nombreux universitaires, un sujet d’une très grande actualité avec tout ce qui se rapporte aux droits de l’homme, au droit international et d’une manière générale à l’avenir de la mondialisation qui impose aujourd’hui une mise à niveau des législations.
C’est d’ailleurs à ce titre que plusieurs textes de lois ont été amendés ou promulgués au titre des réformes qui sont engagées dans notre pays à l’effet d’une mise en conformité avec les exigences de la mondialisation et dans ce contexte l’adaptation de notre arsenal législatif au nouveau paysage économique et d’autres secteurs non moins importants pour une plus grande ouverture sur le monde.
Autant d’éléments qui ont permis à titre d’exemple au Pr. Ali Berchiche, ancien ministre de la Jeunesse et des Sports de traiter du thème inhérent à l’impact de la mondialisation sur la législation algérienne, au Dr Mhand Berkouk de se pencher sur la philosophie de la mondialisation, au Dr Guechi El Kheir de parler des réalités de la mondialisation des droits de l’homme.
Dans le domaine du droit international, l’ancien ambassadeur, actuel directeur général de l’Institut diplomatique et des relations internationales, M. Smaïl Benamara se penchera sur le sujet ayant trait aux mutations internationales et l’évolution du droit diplomatique après que M. Bernard Beylandt, ancien ambassadeur belge ne traite de la politique européenne des droits de l’homme dans les relations internationales. A l’issue de la cinquième séance, l’ancien ministre belge des Affaires étrangères, M. Charles Ferdinand Nothomb, développera le thème trait à l’impact juridique extérieur de la construction européenne.
C’est là, quelques-uns des nombreux thèmes qui ont été traités à ce jour, avant les dernières séances de ce colloque qui seront réservées aujourd’hui au développement humain et au travail ainsi que l’influence de la mondialisation sur le droit national avec dans ce contexte une politique de l’université à traiter du thème de grand intérêt relatif à la philosophie de la mondialisation, estimant que ce colloque est organisé dans un contexte particulier au vu de la communication du Dr Rachid Zouaimia de l’université de Tizi-Ouzou qui parlera du blanchiment d’argent et du financement du terrorisme.

Source : El Moudjahid


Partager cet article :

Suite à un probleme technique, l'option des commentaires a été desactivée. Veuillez nous en excuser

Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus