Accueil > Sétif profond > Sétif Ville >

Cap sur les infrastructures sportives à Sétif

jeudi 21 décembre 2006, écrit par : Boutebna N.

La capitale des Hauts-Plateaux entend se doter de plusieurs pôles sportifs à la mesure de l’expansion de la région, de ses potentialités et du foisonnement des clubs qui y activent.

Avec le pôle pédagogique et sportif d’El-Bez (périphérie ouest de Sétif), la wilaya compte, dès 2007, réaliser un grand stade d’une capacité de 45 000 places et la pose de pelouses synthétiques de dernière génération au niveau de pas moins de huit terrains de football, a précisé le directeur de la Jeunesse et des sports (DJS), M. Bendaâmache. Unique en Algérie, le pôle pédagogique et sportif abritera un centre régional de formation de jeunes talents en football, doté de plusieurs terrains en gazon naturel, d’une piscine olympique, d’une auberge de jeunes, d’un centre de loisirs scientifiques, d’un bloc d’hébergement et d’une partie pédagogique comprenant des salles de classe, d’autres pour l’éducation physique, ainsi que des auditoriums.

Pour l’heure, a confié le DJS, « toutes les ailes du pôle sportif ont été lancées en travaux, à l’exception de la piscine olympique dont le chantier devrait démarrer en janvier prochain ». Cette dernière, a-t-il expliqué, « sera couverte et comprendra un bassin olympique de 50 mètres, un autre pour le tremplin, des gradins pour plusieurs milliers de spectateurs, des cabines de presse, ainsi que toutes les commodités que peut offrir une infrastructure de ce genre, conformément aux normes internationales ».
Le pôle, doté d’une première enveloppe estimée à près d’un milliard de dinars, sera « entièrement opérationnel à la fin 2008 », a soutenu M. Bendaâmache. S’agissant du « grand stade », le DJS a affirmé qu’eu égard au nombre d’habitants de la wilaya de Sétif, classée seconde au plan démographique après la capitale, de la soixantaine d’associations sportives qui y sont agréées, et des résultats « plus que satisfaisants » des clubs-phares de la région, la réalisation d’une enceinte, « qui soulagerait le complexe du 8-Mai-1945 et le stade Mohamed-Guessab, tout en répondant aux nouveaux besoins exprimés », est devenue « incontournable ».

Selon le DJS, une première estimation du coût du grand stade fait ressortir un montant de 3 milliards de dinars qui sera consenti dans le cadre du Programme complémentaire de soutien à la croissance (Pcsc). Par ailleurs, outre le 2e stade d’El-Eulma et celui de la cité des 500 Logements de Sétif, déjà dotés de pelouses synthétiques, six autres enceintes sportives, dont les trois nouveaux stades qui seront réalisés en 2007 à Bougaâ, Hammam Sokhna et Aïn Oulmène, seront pourvues, a-t-on signalé, d’un terrain en gazon artificiel de dernière génération.

Il s’agit des stades de Aïn El-Kebira, de Salah-Bey et de Aïn-Azel. A rappeler qu’au titre du Pcsc, une première tranche évaluée à plus de 1,5 milliard de dinars a été consentie au bénéfice du secteur local de la Jeunesse et des sports en 2005 et 2006.

R. L. / APS / InfoSoir


Partager cet article :
1 commentaire(s) publié(s)
HICHEM :
DANS CHAQUE CITE DE SETIF DOIT EXISTER DES PETITS ESPACES SPORTIFS STYLE ; AIRE DE BASKET , DE TENNIS ETC ... QUE POSSEDENT LES RESPONSABLES DE WILAYA DANS LEURS TETES , QUE DU BETON ET CHAUSEZ TRES SERRES ?

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus