Accueil > Evénements > Algérie >

Algérie : Au lendemain de la clôture des dépôts des listes électorales

Déception et désarroi au sein du RND
mercredi 4 avril 2007, écrit par : Abdelhalim Benyelles, La Tribune, mis en ligne par : Boutebna N.

C’est dans un esprit de déception et de désapprobation que les militants du parti de Ahmed Ouyahia ont accueilli la présentation de la liste de leur parti en prévision des élections législatives du 17 mai prochain. En effet, comparativement à la composante du parti concurrent, le FLN, les membres du bureau du RND n’hésitent pas à qualifier les candidats choisis par leur parti de « poids plume », au vu de l’attente désespérée du groupe des « intellectuels ». Mis à part la candidature du ministre de la Jeunesse et des Sports en tête de liste, Yahia Guidoum, considéré à juste titre comme « l’inconnu » du bureau de Sétif, tout le reste de la liste n’est guère du goût des militants. Le problème de dissidence apparu l’année dernière et qui a suscité la venue du secrétaire général du RND, Ahmed Ouyahia, en novembre dernier à Sétif semble se répéter.

En effet, la marginalisation des cadres intellectuels du parti et la fermeture du bureau de wilaya et du bureau communal de Sétif ont été soulevées lors des débats pour marquer le « marasme » que vivait le parti de 2000 adhérents n’ayant « depuis 2002, connu aucune nouvelle adhésion ».
Les intervenants avaient dénoncé à l’époque les agissements des responsables locaux, accusés d’« attentisme ».
Une situation qui ne paraissait guère étrangère à Ouyahia, lequel adressait à l’occasion un message de « réhabilitation » du parti dans le but de faire face à la concurrence des autres partis politiques dans des délais très courts et d’accorder une importance particulière aux doléances des intellectuels appelés désormais à garantir la représentativité et la crédibilité du parti auprès de l’électorat. Cependant, au point où en sont les choses, le bureau local considère que sa marginalisation dans l’opération de confection des listes risque de peser lourdement sur l’avenir du parti et sur ses chances de concurrencer les autres formations.

Néanmoins, on notera qu’aucune pétition officielle n’a été adressée à la direction centrale. Le mécontentement serait marqué par le départ de certains cadres du parti vers d’autres formations politiques et placés en tête de liste.

La Tribune


Partager cet article :
3 commentaire(s) publié(s)
un setifien qui connait tous les rouges :
Quand comprendrez-vous que le RND et son secretaire genéral furent les marionnetes d’un regime dissous,cependant le RND n’est qu’un regroupent d’escros d’où un docteur en medecine d’orthopedie est ministre de la jeunesse et des sports (on voit bien les equipes nationale sur la scene internationale)et bien d’autre zigotos qui ne veulent rien lacher . jai mal au c ?ur croyez moi

Réponse de jadid :

Encore un qui n’a pas eu son nom sur l’une ou l’autre liste du r n d ,que vous ne soyez pas d’accord ok,mais pas d’insultes envers les personnes.

Réponse :

je ne suis pas en algerie pour que mon nom puisse figurer sur une des listes de la honte je suis a l’etranger mon frere .les verités n’ont jamais été une insulte mais un doigt sur la plaie .

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus