Accueil > Evénements > Algérie >

Un exemple à suivre en urgence par la wilaya de Sétif

Fin de récréation pour l’anarchie à Tizi Ouzou
samedi 14 mai 2011, écrit par : Samir Leslous, Liberté, mis en ligne par : A. Nedjar

Une grande opération de toilettage lancée

La police a donné un grand coup de pied dans la fourmilière du commerce informel sous le regard joyeux de la population qui assiste enfin au rétablissement de l’ordre dans sa ville longtemps livrée à l’anarchie et la délinquance.

Tout Tizi dormait encore sur ses deux oreilles lorsque des milliers de policiers ont investi les artères de la ville à l’effet de mener la plus grande et surtout la plus attendue opération de toilettage contre le commerce informel, la délinquance et l’anarchie qui ont, des années durant, mis la capitale de cette région que l’on nommait jadis la “petite Suisse” dans un état des plus lugubres. Au réveil, la population ne s’attendait assurément pas que ce qu’elle allait découvrir à travers les rues de leur ville provoquerait instantanément ses applaudissements les plus chaleureux. “Il était temps, pourvu que ça dure et que ça ne soit pas une opération isolée de marketing politique”, murmurent les citoyens à tout coin de rue. Du côté des autorités locales, la démarche est déjà claire, définie longuement réfléchie et mûrie. “L’opération s’inscrit dans la continuité”, est-il souligné dans un communiqué de la sûreté de wilaya. Le dispositif sera maintenu en place durant au moins six mois, et peut-être même plus si nécessaire, expliquera un officier, talkie-walkie entre les mains donnant en même temps des instructions à ses troupes sur la rue Lamali Ahmed, longeant le CHU Neddir-Mohammed de Tizi Ouzou. Sur cette rue, peinte du bleu marine de la tenue des forces de police qui étaient plus nombreux que les citoyens durant cette matinée, la situation est restée calme. Sereins et vigilants, les policiers surveillaient le moindre geste. C’est la rue la plus sensible. Elle est devenue un véritable point de fixation. Un abcès. C’est dans cette rue que naquit, au lendemain des événements tragiques de Kabylie, le commerce informel avant de se propager dans toutes les artères de la ville. Un commerce informel auquel les autorités disent être désormais déterminées à mettre fin, au bonheur de la population qui fait face à des désagréments multiples. Tôt dans la matinée, vers 5h, tous les étalages et baraques érigés par ces commerçants informels qui par leur activité ont fini par gangréner toute la ville, ont été détruits par la police avant de s’attaquer à un nouveau phénomène à savoir les chiens dangereux qui pullulent à Tizi Ouzou. Mais l’opération ne s’est pas limitée au quartier des Genêts puisque la rue Chafaï Ahmed et l’avenue Abane Ramdane, communément appelée la Grande rue, touchées par les tracas du commerce informel ont été “nettoyées” par la police sous les regards complices des passants qui, chacun à sa manière, n’hésitaient pas à exprimer leur soulagement de pouvoir déambuler sans grands tracas, de voir la ville de Tizi Ouzou reprendre un peu de son image d’antan et surtout de voir l’autorité, déliquescente jusque-là, réhabilitée dans cette ville longtemps livrée à l’anarchie et la délinquance.
À l’issue de cette opération coup-de-poing entamée jeudi et qui se poursuivait toujours hier, au moins 93 individus ont été interpellés et soumis à un examen de situation et 26 baraques de fortune ont été détruites par la police, a indiqué le communiqué de la Sûreté qui a insisté sur la continuité de cette opération qui a été supervisée par le wali de Tizi Ouzou, le président d’APW et le chef de sûreté de wilaya. C’est dire que la récréation est terminée pour le commerce informel dans la wilaya.


Partager cet article :
12 commentaire(s) publié(s)
Commentaire n°99469 :
Pourquoi voulez vous qu’il en soit autrement à Sétif ?La situation semble arranger tout le monde.Même le premier chef ne veut pas trop faire des vagues en attendant sa retraite en perspective.Au centre de la ville et ailleurs,les flics tournent le regard ou changent carrément de trottoirs.Fous moi la paix,je te fous la paix se sont ils entendus dire surement.De toute les manières,la solde tombe bien en fin de mois.Donc à quoi servent il nos flics ?
anis :
Les flics doivent d’abord faire leur boulot proprement dit a savoir réguler la circulation aux abords des principaux carrefours ,600 logs,1006,1014,....
Commentaire n°99485 :
eh oui chez nous a setif le policier quand il voit ca ils tourne la tete , meme lorsqu’il voit les motos sans casque ou ils grille le feux rouge ils tourne la tete ,meme lorsqu’ils voit un voyous ou un voleurs ils tournent la tete , le commerce informel qui gagne le terrain un jours ils s’instaleras a la wilaya ,domage a setif on recrute des policiers qui tournent la tete on dirai qu’ils les forment pour qu’ils ai peurs ....
a-b-c :
On commencera d’abord par faire le nettoyage à la douane à la police et à la gendarmerie, puis epingler les véreux dans tous les domaine, cooffrer les barons et leurs commanditaires et ceux qui les défendent ,débusquer l’informel de l’immobilier (acquis illicitement ) et le recupérer etc...pour enfin arriver au malheureux vendeur la sauvette qui gêne l’appétit vorace des vampires du marché algérien ....
vrai algerien :
la police est faite pour faire respecter la loi toute personne qui ne respectepas les lois sont passible d amandes et meme de prison ferme quel que soit leur bord politique a bon entendeur salut
Commentaire n°99522 :
normal, j’ai réagi déja sur ce problème, ras le bol sétif n’est as un dépotoire et un souc reste un souc,il faut condamner tous ça, par contre je souhaite qu’on trouve une place pour que c’es gens puisse faire leurs commerce.
Kamel El Guelmi :
Maintenant que tout le monde est convaincu que l’anarchie ne mène pas trop loin , j’espère que tout le monde puisse tirer les bonnes conclusions . Cette culture de mesquinerie doit être abolie de notre raisonnement , comme ça on sera en face à face avec nos vrais problèmes pour mieux les résoudre à savoir le chaumage qui est dû essentiellement à l’absence d’une réelle politique d’investissement pour absorber les flux de jeunes sortant chaque année au marché du travail et instituer une culture industrielle dont les retombées positives ne se limiteront pas au climat économique et social qui sera certainement plus sain mais aussi sur la manière d’aborder les problèmes. En effet, une société industrielle se caractérise non seulement par la richesse matérielle mais surtout par sa richesse intellectuelle et artistique et sa pensée rationnelle ,ce qui se reflète sur les rapport entre les individus et la perception du rapport entre l’individu et son environnement qui est la ville et la nature où ces rapports (...)
Citoyen :
@Kamel el-Guelmi Il faut que les citoyens aient la conscience que leur implication personnelle est plus importante que les lois.Mr Kamel,vous raisonnez là avec un très haut niveau de civisme que malheureusement les gens n’ont pas encore atteint ne serait-ce que le dixième de ce qu’ils devraient être en matière de comportement citoyen.Eradiquer le commerce informel (à la sauvette) n’est pas du ressort exclusif des lois,de la police à pourchasser et à interdire.Le citoyen doit contribuer à cette éradication en comprenant que cette activité n’est pas licite et nuit à tout le monde :trottoirs encombrés,marchandises de qualité douteuse,rapport qualité prix non conforme,l’impôs sur cette activité n’est pas perçu (non contribution de ces commerçants à l’effort de développement de la cité)etc....Nous constatons aussi que ces vendeurs pratiquent des prix qui ne sont pas du tout plus avantageux à ceux des magasins (commerce légal).Les vendeurs à la sauvette sont plus nuisibles que nécessaires.Que les citoyens (...)
khali :
toilettage englobe le commerce informel, l’occupation par les commerçants es troitoires, le respect es feux tricolores, l’empreint par les piétons des passages réservés à cet effet ( pour ne pas dire les passages cloutés), la supression es dos de chameaux, l’harmonisation de la signalisation routières à l’entrée des villes et des artères, la formation et l’obligation des flics (chose curieuse : le grae de’adjudant est très repondu chez cette corporation, on voit rarement un sergent) d’appliquer la réglementation graduellement, ( e manière pédagogique, amenes et PV à présenter à la justice pour les récidivistes) les structures chargés du maintient de la sécurité, e la proppreté, de la beauté de l’harmonie de la vie urbaines sont absents, on les voit aux quichets popur encaisser un chéque sans faire la (...)
sagesse :
combattre le commerce informele c’est incité les commerçants disposant de registre e commerce d’afficher les prix, faute de quoi , après une serie de mise en demeure, de verbalisation retirer le sésame ( le registre de commerce) le citoyen est aussi responsable e cet anarchie, de par son exercice de cette activité sans papiers oficiels, ou des ses enfants en bas âges une chose est certaines nous sommes tous es perdants, soit à très court terme ou à long terme, car une fois que le mal touche la socièté il est difficile e revenir à la normalité nous sommes les chanpions du non respect e lautre tout en exigeant un respect total e l’autre
lotfi :
bsr a tous cher freres le gros probleme ai que tout laissé faire sans réagir plus les autorités attendent pire le fléau va prendre de l’ampleur, il fallu tué l’oeuf tout de suite leur passivitées va leurs coutés tres cher pour moi cette situation ai inadmissible et intolérable , bravo aux autorité de tizi-ouzou leurs travail va payé si ils lachent pas , a MR le commissaire jusqua quand allé vous laissé faire
massinissa :
Toilettage ?????????? les habitans de tizi sont-ils des toutous ?

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus