Accueil > Sétif profond > Sétif Ville >

OPGI Sétif : Galère d’un atypique bâtisseur

lundi 30 avril 2007, écrit par : Kamel Benaiche, El Watan, mis en ligne par : Boutebna N.

Un entrepreneur, ayant achevé avant terme le projet des 50 logements sociaux faisant partie de l’important programme de Hammam Soukhna, chef-lieu de daïra situé à 46 km de Sétif, n’a pas été payé en guise de gratification.

La régularisation des situations, réceptionnées le 15 novembre 2006, est renvoyée à une date ultérieure. L’Office de promotion et de gestion immobilière (OPGI) de Sétif ne donne aucune suite aux factures déposées depuis janvier de l’année en cours. L’organisme, qui affiche un silence radio à l’égard de la dette s’élevant à 4 522 101,60 DA, met en péril la situation financière de l’entrepreneur qui s’est rapproché de la presse comme ultime recours, d’autant qu’il a puisé toutes les voies de recours. « En guise d’encouragements pour le respect des délais de réalisation, le directeur de l’OPGI n’a non seulement notifié aucun rejet, mais a refusé, ces derniers temps, de me recevoir. Je sollicite ces colonnes pour alerter le wali qui fait de la question du logement son cheval de bataille et pour mettre, le cas échéant, un terme à ces entraves bureaucratiques qui découragent les bonnes volontés impliquées dans l’ambitieux projet des 25 000 logements, lancé par les pouvoirs publics », souligne, non sans amertume, l’entrepreneur qui attend l’intervention du chef de l’exécutif de la wilaya. Contacté pour connaître sa position sur le problème, le directeur dit en substance : « L’entreprise en question a effectivement réalisé le projet dans les délais. Mais c’est par manque d’argent que les situations précitées n’ont pas été régularisées. Le problème sera réglé ces jours-ci. »

Kamel Beniaiche
El Watan


Partager cet article :
7 commentaire(s) publié(s)
par belamri de paris :
si le directeur de l’OPGI pretend dire que les factures sont impayées par manque d’argent,alors comment expliquer la notification du rejet des factures et le non recevoir de ce courageux et dynamique entrepreneur.Il aurait rassurer cette entreprise par une lettre d’information pour indisponobilité de credits et que le payement de ses factures sera effectué ulterieurement et l’affaire sera claire du moins pour un temps .Mais reste a savoire si les factures ont ete deposées aupres de la banque pour payement et si elles ont fait objet de retour pour manque de credits.l’entrepreuneur doit verifier si cette operation a bel et bien eu lieu sinon le directeur de l’OPGI est entrain de jouer le jeu du pot de vain car le projet en question realisé en un temps record avait ,avant son lancement,une envelope financiere, sinon comment on ne peut attribuer un ODS suivit des frais d’installation de chantier sans envelope .Allons messieurs de L’OPGI c’est caduque ce que vous faites ,vous vivez dans un monde (...)

Réponse de ZEHROUR :

quoique l’entrepreneur a totalement raison, il n’ya pas lieu de polémiquer et de diffamer en accusant les gens gratuitement. L’intéressé n’a à aucun moment évoqué de pot de vin et veut tout simplement etre payé et c’est légitime de recourrir meme à la presse. Ce cas n’est malheureusement pas isolé. il y a dans ce pays des gens intègres et honnetes.Laissons les travailler.

Réponse de par belamri de paris :

monsieur zehrour je vous cite a titre d’exemple un cas authentique- l’entrepreneur ayant realisé le bloc administrative de la CNR sis derriere la CASORES a bel et bien etait victime de ce genre d’agissement c’est a dire factures impayées apres reception du bloc il eut fallut sentir la visite du ministre des travaux publics pour que ces fameuses facture soient payées avant meme la visite du ministre .tout ça histoire de pot de vin. ça existe chez nous et c’est eternel car ces hommes là sont assoifé du bien etre materiel.

Réponse de YACINE :

LE DIRECTEUR DE L’OPGI DE GHARDAIA EST UN CORROMPU (voirelKhabardu18/6/2007et liberte20/6/2007IL VEUT LE CONTACT DIRECTE,GARD A CELUI QUI ENVOIE UN INTERMEDIERE on se demande comment cette fois si il se fait pris la main dans le sac. Le chantage se fait directe si tu comprend pas la devinette tu sera pénaliseé. ce dernier a fait beaucoup de mal a des pauvres entreprneurs MËME A LA FAILLITE. et il sait bien au sud que le bénéfice surles logements individuels ou 1+2 l est maigre . pour cela nous demandons au autorités d’ouvrir une enquête surtout les contratOPGI DE GHARDAIA
Amar :
Quoi vous dire de l’OPGI de sètif, un symbole de decouragement aux entrepreneurs, en lisant cette article j’ai eu la chaire de poule, cela me rappel un temps ou j’ètais un jeune entrepreneur,a setif avec le mauvais comportement des gestionnaires j’ètais obligè de jetè la serviette dans le ringue, pour etre un bon entrepreneur a setif il faut signè un contrat inditerminè avec le fameu AHMED DE AIN OULMEN le plus grand et le plus bon chouai............, il fait de très bonnes brochettes, sans ce contrat tu n’ira pas loin, maitenant je vous ècrie de très loin, d’un continent aussi loin que vous pensez, voila ce L’OPGI de setif fait avec nous, j’ai execrcè pendant 10 ans
adam :
salam que dire de l’opgi de sétif avec un directeur incompetent,un chef de service qui na aucun pouvoir un ababssa qui faut lui regle la facture chez le gargotier du coin. il sufit de rentre dans les locaux de l’opgi une honte pour un pays riche comme L’ALGERIE je soutient cet entrepreneur cet une preuve qui faut gazer ces gens qui pourisse ce beau pays

Réponse de nabil b :

je suis un cadre de l’office de bejaia des cas comme ca makanch j’invite cet honete entrepreneur a venir travailler a bejaia mm si le directeur actuel plus pourie et incompetent que lui ya pas mais ya qu’a voir la composante du ministére de l’habitat vous trouvréz une réponse a votre quéstion

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus