Bonne fête de l'Aid ! AID Moubarak
Accueil > Sétif profond > Sétif Ville >

ERIAD Sétif : De lourdes peines prononcées

mercredi 15 août 2007, écrit par : Nabil Lalmi, El Watan, mis en ligne par : Boutebna N.

L’affaire du groupe Eriad a enfin connu son épilogue. Hier, le tribunal de Sétif a rendu son verdict.

L’ex-PDG du groupe, le principal accusé, a été condamné à sept ans de prison ferme et à 700 000 DA d’amende, les différents directeurs généraux des filiales et gestionnaires l’ont été à 5 ans de prison ferme et à 500 000 DA d’amende. Le directeur général des Moulins des Bibans de Bordj Bou Arréridj a, quant à lui, bénéficié d’un non-lieu et un autre DG, en fuite, a eu droit à 10 ans de prison ferme et 1 million de dinars d’amende, la peine maximale. Trois des commerçants inculpés pour « bénéfice de l’influence d’agents d’une entreprise publique économique » ont été condamnés à trois ans de prison et à 300 000 DA d’amende, 71 autres ont écopé des peines de 7 ans ferme et d’une amende de 700 000 DA, alors que 83 autres ont bénéficié d’un non-lieu. Les biens des inculpés ont été placés sous scellés dans le cadre de la loi de la lutte contre la corruption, article 06/01.

Nabil Lalmi, El Watan


Partager cet article :
9 commentaire(s) publié(s)
TARGUI :
enfin !!!! peut-etre-que je me trompe voila enfin des hommes de justice et de droit qui commencent a la rendrent a qui de droit (les chouhaddas,et le peuple algeriens) on leurs ames et consience et a personne d autres BRAVO A CES MESSIEURS JUSTES
Zaher de BOUGAA. :
Ce genre de responsable qui occupent encore des postes clés dans les entreprises publiques et même dans les administrations sont la cause de la crise qu’a connu notre chère pays.Ce que je dirai,merci pour ceux qui les ont dénoncés et à la justice qui les a pénalisée.Derrière toute richesse il y a un mystère : un vol ou affaires de corruption surtout pour les commis de l’Etat. Nous demandone à nos legislateurs de légiférer une loi pour exiger à ce genre d’affaire de purger la peine aux travaux forcés car il se sont accaparés de l’argent des travailleurs sans dépenser le moindre effort.Merci pour l’équipe de Setif info.Votre Site est magnifique.
ramyo :
combien de cadres d’entreprises ou d’administration qui ont ét emprisonnés en Algerie depuis dix ans ? reponse : ils sont des milliers ! est ce qu’il y a un pays au monde ou il ya autant de cadres en prison ? reponse : aucun ! qui a causé la catastrophe economique et sociale en Algerie ? reponse : c’est les politiciens ! combien de politicien sont en prison en Algerie ? reponse : aucun ?
Langar :
Le pays est plein de ces gens dont la seule ambition est de se remplir le vendre (avec n’importe quoi !) et de s’enrichir (n’importe comment !), les hauts cadres de l’état donnent l’exemple. Pauvre Algérie, tes enfants ne te méritent pas.
AMOR :
BRAVO POUR LA ECISION JUSTICE AFFAIRE ERIAD SETIF JE SOUHAITE QUE CERTAINS CADRES DIRIGANTS EN RETRAITE QUI SE SONT ENRICHIS ILLICITEMENT SOIT PUNIS PAR LA JUSTICE ALGERIENNE AVANT LA JUSTICE DIVINE. E.N.P.C -C.N.A.S CONNAITRE INCHALLAH DES SENTENCES PLUS LOURDS A FIN DE METTRE FIN A CES PHENOMENES CORRUPTION TRAFIC D’INFLUENCE DILIPADATION DES BIENS PUBLICS
lotfi :
la seule panacée pour remédier aux fléaux des dilapidations de deniers publics et les endiguer définitivement, ou du moins sensibiliser nos cadres du danger qui les guette,quelques années en prison ne suffisent pas.or, comme la vie et le plus précieux de tout ce que l’homme pocède, je dirais qu’une bonne fusillade et en plein public (pour les futur postulants au crime)mettra (à ne pas mettre au conditionnel)un terme à ce phénomène.
EL BRANKI DJAFER :
BIEN QUE LA JUSTICE PUISSE ENFIN PASSER. L’IDEAL EST DE DONNER DES EXEMPLES EN SAISSISANT LES BIEN DES DIRIGANTS,QUI USENT DE CORRUPTION , TOUT EN DILAPIDANT LE DENIER PUBLIC, LA SAISIE DES BIENS ET LE MEILLEUR MOYEN DE DIRE A BON ENTENDEUR, AFIN QUE D’AUTRE SACHENT... TOUS CES ADMINISTRATEURS QUI SE SONT ENRICHIS SUR LE DENIER PUBLIC DEVRONT RENDRE DES COMPTES UN JOUR OU L’AUTRE, LES MARTYRS DE LA REVOLUTIONS DOIVENT SE RETOURNER DANS LEUR TOMBES.
amiral :
L’affaire ERIAD est une affaire dont l’instruction et le verdict a mis quelques mois avant d’etre rendu avec des sanctions, plus ou moins lourdes, mais elles y sont. Je dis bravo à la justice de mon pays d’etre allée jusqu’au bout de cette sale affaire. Mais combien d’autres affaires ne verront jamais leurs proces aboutir ? Combien de milliards sont partis en fumée sans que les sois disant hommes d’affaires d’un jour, ne soient inquiétés ? A quand l’instruction des milliers d’affaires du FONCIER Algérien ? ON NE CACHE PAS LE SOLEIL AVEC UN TAMIS.
pur algerien :
je ne sais pas si on doit se rejouir de ces comdamnations.car à mon avis ces peines prononces contre ces criminelles ne sont pas aussi lourdes que le préjeduce qu’ils ont commis.mais le probleme est qu’il reste beaucoup de criminelles dans ce pays et qui sévissent toujours,et qui font beaucoup de mal à ce pays,mais heuresement qu’il y a une loi divine ainsi que le chatiment....et à ça personne ne peut y echapper...le sang des chouhadas,je dis bien des chouhadas et pas celui des moudjahidines ne s’est pas coule pour rien

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus