Accueil > Evénements > Algérie >

Algérie : Sonatrach a exporté pour près de 27 milliards de dollars

dimanche 26 août 2007, écrit par : Radia Djouzi, La Tribune, mis en ligne par : Boutebna N.

Le nerf de l’économie nationale, à savoir le groupe Sonatrach, a, selon son dernier bilan rendu public ce mois-ci, enregistré une recette de 26,81 milliards de dollars, l’équivalent de près de 1 980 milliards de dinars, sur son chiffre d’affaires réalisé durant le premier semestre 2007. Ces résultats sont la conséquence des fluctuations des prix du baril du pétrole enregistrées sur le marché international durant le premier semestre 2007, qui a clôturé avec un prix moyen pondéré du pétrole algérien, le sahara blend de 66,07 dollars le baril, contre 66,44 dollars pour la même période de 2006.

Cette réduction a été conjuguée avec celle enregistrée en matière d’exportations, qui a atteint durant les six premiers mois 2007, un volume de 67,86 millions de tonnes équivalent pétrole (Tep), ce qui représente une diminution de 3% par rapport au premier semestre 2006, a indiqué le Market News, bulletin d’activité commerciale de Sonatrach, paru au mois d’août en cours.

La dépendance à plus de 90% de l’économie algérienne du secteur des hydrocarbures ne pourrait que nuire à la croissance économique si les pouvoirs publics et les opérateurs économiques étrangers et surtout nationaux ne mettent pas le train en marche en ce qui concerne l’investissement dans différents domaines économiques, notamment celui du tourisme et de l’agriculture, où l’Algérie a d’importantes capacités et ressources à exploiter, puisque une légère baisse de quelques cents a pu affecter le chiffre d’affaires de la Sonatrach, le plus important groupe industriel algérien.

En outre, le chiffre d’affaires relatif aux enlèvements des associés du groupe a atteint 1,99 milliard de dollars, en baisse de 33% par rapport aux six premiers mois de 2006. Le bulletin de l’activité commerciale de la Sonatrach, en l’occurrence-Market New", a expliqué que-cette baisse est principalement due aux quantités prélevées au titre de la taxe sur le profit exceptionnel et dont les retenues ont été entamées en 2007". Un amendement voté en octobre 2006 par les députés impose une taxe sur les profits exceptionnels des compagnies étrangères associées à Sonatrach sur la part de production leur revenant.

Le taux de cette taxe est de 5 % au minimum et de 50 % au maximum, selon l’amendement. Il est appliqué lorsque la moyenne arithmétique mensuelle du baril de brent dépasse 30 dollars.
En ce qui concerne le marché national, la Sonatrach a réalisé un chiffre d’affaires de l’ordre de 75,4 milliards de dinars, soit environ 1 milliard de dollars, durant le premier semestre 2007, correspondant à un volume global de 17,5 millions de tep. Concernant les ventes enregistrées au premier semestre 2007, les ventes de GPL au marché national ont atteint 729 000 de tep, celles du gaz naturel 14,3 milliards de dinars contre 12,8 milliards de m3, dont 9,1 milliards de m3 enlevés par Sonelgaz, soit le même volume de gaz livré pour les six premiers mois de 2006, ajoute la même source.

Utile de rappeler que l’importation des produits pétroliers durant la même période a atteint quelque 490 300 tonnes métriques (tm) pour un montant de 177,8 millions de dollars.


Partager cet article :
7 commentaire(s) publié(s)
Zaher de BOUGAA :
Cette rente pétrolière ne sert pas la population et la preuve plus de 70% vivent de nos jours dans la pauvreté. Nos gouvernants veulent nous dicter un mode de vie imaginaire.L’essentiel qu’on leur laisse les chaises de commandes.
setifis :
La dépendance à plus de 90% de l’économie algérienne du secteur des hydrocarbures. Depuis que l’indépendance qu’on entend cette fameuse phrase. D’une manière plus explicite : plus 90% de la baguette,le contenu de l’assiette, les habilles, les premieres nécéssités, soins ......,viennent des recettes du pétrole. J’aimerais tout d’abord qu’on me dise les autres 10% de recettes d’état viennent d’ou,et quel est les pourcentages des recettes d’état gagnées par les impots(revenu,locaux........), afin de connaitre les secteurs productifs en algérie, et savoir la participation de chaque algérien à la recette d’état. Car on lisant cet article, on conclue que finalement l’Algérien est un etre vivant du pétrole jaillissant de terre, passif, incapable de s’adapter à son environnement s’excluant des principes d’évolutivité. Cette vision me diriez-vous est insultante pour l’algérien,mais regardez autour de vous, soyez rationnel,car c’est en se regardant dans un miroir d’une manière objective sans bla bla qu’on voit nos (...)
gherbi :
c’est kif kif 100 milliard de dollard ou 000 dollard le peuple algerien vivre dans la pauvereter malgrer cette richesse financier l’essentielle un jour les vauleure va payer ..
Sniper :
Setifis, Bravo âalik. Vous avez écrit votre commentaire avec vos tripes et j’adhère pleinement à vos idées. Laissez-nous vous lire plus souvent.
Commentaire n°5225 :
SNIPER Ce site est fait pour porter des commentaires ou une critique à un article. Ce n’est nullement un moyen pour mépriser l’Autre ou tenir des propos désagréables. Afin de laisser propre votre passage, apporter plutôt votre vision critique de l’article, ce qui à mon sens laissera ce forum intéressant . Mais hélas, j’ai peur que setifis a raison dans son dernier passage. ON SE COMPREND PLUS ! ! ! ! ! ! ! Fatima de Sétif.
seddik :
la preuve que l’algerien oubli vite ce qu’il lui arrive ou ce qu’on lui fait,il critiqueles pouvoirs public les insulte sur le trottoire mais pas aux urnes ou en manifestant pacifiquementsans cassez cet été (en juillet ) ils ont subit des augmentations sur les produit de premieres nesecite ainsi que les fruits et legumes gaz electricité est aucun n’a levez le petit doitgque ce soit au parlement (nos depute par exemple atala etc...)et el ghachi hacha li (meyestahalche) et vous chers journaliste que faite vous ? ou vous n’est pas concernez ? hasbi allah oua niaamalouakil . on est les meilleurs dans la propagande et le mensonge et la trahison je me pose la question si vous aimez vraiment l’algerie bledi. quand je vois le maroc et la tunisie je pleure avec peu de moyen il vive mieux que tout algerien la suite du message de setifis en le (...)
Kamel :
je pense que l’algerie vient de sortir la tete de l’eau en payant leur dette. mais le problème ce n’est pas le gouvernement algerien mais les algériens qui veulent tout immédiatement.c’est malheureux que des chinois travail pendant que les algeriens préfèrent se lamenter sur leur sort.

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus