Accueil > Sétif profond > Sétif Ville >

Gestion de l’université : Le campus en effervescence

mercredi 14 novembre 2007, écrit par : K.B., El Watan, mis en ligne par : Djamel Krache

Des problèmes pédagogiques aux carences d’intendance, l’année universitaire fait déjà grincer des dents.

Le début de la semaine a été, le moins que l’on puisse dire, mouvementé dans bon nombre de facultés, ainsi qu’au niveau de la direction des oeuvres universitaires où le torchon brûle entre la direction et le collectif des travailleurs, qui ont bloqué dimanche dernier les issues de leur administration en guise de protestation contre leur direction qui ne veut pas, selon eux, dialoguer avec le partenaire social, lequel lui a exposé moult problèmes socioprofessionnels restés en suspens, accentuant par là même la précarité de nombreux salariés dont bon nombre attendent, comme souligné dans l’une de nos précédentes éditions, une utopique titularisation.
Ne voyant rien venir, une centaine d’étudiants en chirurgie dentaire, souffrant du manque d’équipements et de produits indispensables à la réalisation de travaux pratiques ont, quant à eux, observé lundi un sit-in devant le siège de la wilaya. Excédés, ils diront à ce propos : « Notre déplacement au siège de la wilaya s’imposait, d’autant que nos responsables pédagogiques n’ont pas tenu leurs engagements. Devant le manque, ou la défectuosité des équipements qui ne répondent d’ailleurs plus aux attentes des futurs dentistes, qui ne bénéficient, qu’on le veuille ou non, d’aucune formation digne de ce nom, il est désormais impossible de fermer l’œil sur des carences qui se répercuteront dans un avenir proche sur nos prestations ». « Les problèmes de consommables et d’encadrement soulevés par les étudiants ne sont pas propres à l’université de Sétif », affirme un enseignant, qui a bien voulu éclairer notre lanterne, alors qu’on n’a pas pu joindre le chef de département, malade, semblerait-il. La faculté des sciences économiques a connu, le jour même, un débrayage. L’administration, qui a voulu entamer la série des travaux dirigés (TD), n’a pas été suivie par les étudiants, lesquels voient en cette mesure un reniement des engagements pris dernièrement par les responsables ayant, nous dit-on, accepté de différer le début du TD, le temps que les résidents, toujours pas logés, soient hébergés.

Comme un malheur n’arrive jamais seul, une importante masse d’étudiants a tenu à exprimer son courroux au sujet du transport.« La vétuste flotte, en panne le plus souvent, pose problème aux étudiants, obligés dans de nombreux cas, de parcourir le reste de la distance à pied », tiendront à souligner nos interlocuteurs, qui demandent l’implication des pouvoirs publics, lesquels doivent se pencher, selon eux, sur un volet pour lequel l’Etat dépense de grosses sommes. » « Ces engins, dont certains n’offrent même pas le minimum de confort ou de sécurité, doivent être retirés de la circulation », martèlent les étudiants, nous poussant à remettre sur le tapis la question de la régie du transport qui devait entrer en fonction depuis belle lurette, mais l’APC, n’ayant pas octroyé une aire de stationnement, a bloqué le projet qui aurait, dans une certaine mesure, atténué les difficultés des étudiants et des usagers du transport en commun. « La gestion d’un campus d’une telle envergure n’est pas chose aisée », souligne, sous le sceau de l’anonymat, un cadre qui n’omet pas de mettre le doigt sur la faiblesse des crédits alloués pour l’entretien d’une gigantesque institution, dépourvue d’un centre d’affaires (restaurant, boutiques, agence postale, cyberespace, cafétéria et autres) devant supplanter les vendeurs à la sauvette qui se sont installés en maîtres des lieux pour lesquels l’Etat a injecté des milliards et des milliards. « Ne clochardisons pas tout ce qui est beau ! », tels sont les propos d’un groupe d’universitaires, dépités par lesparadoxes...


Partager cet article :
13 commentaire(s) publié(s)
adel montreal :
c tjrs la meme histoire avec l administration en plus c l enseignement gratuit qui mene a ca parce que nous les algeriens depuis l independance nous sommes des bras cassea c le systeme qui a voulu ca est voila le resultat
FARIDA DE THIERS EN FRANCE :
excusez moi, d’être un peu dur avec vous (les étudiants) ou tout citoyen algérien, votre but c’est de réussir dans la vie et ça par n’importe quel moyen mais vous oubliez la chose primordiale la base d’un pays c’est L’ÉDUCATION . Avec votre mentalité dégradante même le président bouteflika vous l’avez rendu malade,jai visite les dortoirs de la cite universitaire des filles il n’ y a pas si longtemps c’est honteux de le dire mais c’est une écurie, d’une saleté rare alors c’est la faute a qui ? vous êtes l’avenir du pays et pas n’importe quelle pays c’est l’algérie réveillez vous bon sang.
Commentaire n°7135 :
pour la saletée je pense que pour les étudiants en particulier les filles c’est une honte de vivre dans la saletée ,si il n’y a pas de femmes de ménage la moindre des choses c’est de néttoyer leurs dortoires est-ce que vous pensez que chez eux ce soit aussi sale et les personnes qui on l’habitudes de vivrent dans la propretée je pense qu’elles n’arriveraient pas a vivres dans des porcheries comme vous dites.
justice :
quand je lis ,manque de moyens,sincérement ca me révolte en pensant aux enseignants qui sont toujours en stage a l’etranger pour des emplettes et qui demandent encore plus.Messieurs les enseignants,un peu de sérieux,calmez vous et donnez la parole aux étudiants qui sont les grands perdants.
justice :
les étudiants se battent pour pour avoir les conditions minimales pour réussir et les profs font la gréve pour avoir le maximum(salaire et stage).comme le temps passe vite,bientot les vacances pour nos chers profs qui,il faut le reconnaitre, sont fatigués.travaillez ,prenez de la peine c’est le fond qui manque le moins, un riche pays........................
Commentaire n°7148 :
prof c’est le meilleur metier du monde, c’est le seul ou on peut etre en vacance presque toute l’année et ca n’arrète pas de se plaindre.
fier d’etre algerienne :
quand j’entends les profs ou les étudiants crient au manque de moyens ça me révolte surtout avec toute les nouvelles infrastructures qui montent , calmez vous et essayez d’être honnête et juste, MONSIEUR l’étudiant tu es loge ,nourris et instruis gratuitement et pardessus, tout une bourse il manque que le plateau en argent alors,cite moi un pays ou tout est gratuit, arrêtez de dénigrer votre pays et relevez les manches,dommage pour un si beau pays.
sigma quality :
Here we go again, pathetic it is the least I can say. Our country is cursed with people that do not know what gratitude is, it is cursed with people that do not know when to say enough is enough to black mailing our society, it is cursed with people that do not have any self respect let alone respect for others hence their work is always self-serving , it is cursed with opportunists such soltani, ouyahia, I do not even care spelling his name right , it is cursed (not blessed) by O I L that let us so handicapped waiting for anyone to push us like herds. Did you know with the way things are run right now, had Bill Gates “Microsoft” been Algerian (given his genius) he would have been a “delinquent” given he dropped out of Harvard, Mr. Dell would have been amongst (harragas) as to Steve Jobs “Apple” would have been probably (trabendist)…. Often Algerians have no self restrain, no self respect and sadly we vote for people that are just like us with the exception to our president Boutef, (...)
Still Algerian :
You mixe harvard with Ferhat abbas, politic with teaching and you think have found the solution, I just want you live the situation of algerian students, the bad quality of teaching, the absence of equipments, books and documentations are absent, add to all this the environment, you will change your mind for the moment I wish you enjoy America, Time to you comming when you decide to change things and contribute to develop your country instead the others, and participate to stop youth generation to dream going beyond the sea following you.
sigma Quality :
Dear brother “still Algerian”, I care about Algeria more than you think, and it is time to mix teaching and politics, because a party that doesn’t have an education, health, and a security vision and a program to materials it is not worthy of your vote, I wish the student body ask the right questions and demand clear answers from their respective party nominees. Elect the right people that will put your interest first. Elect People that will upgrade your university libraries, elect people that will put a continuous broadband connection for the students and the teachers, Elect people that will make sure that you have transportation, that you have a job market ready for you after graduation....ect. Should you decide to take this predicament to the university rector, or any other competent authority they will tell you …well ! Our hands are tight. …catch my drift !? I am with you, I am with our youth getting a fare share in a happy prosperous life, we need from our president Boutef to (...)
Commentaire n°7246 :
Your Brain is tight not your hands A chance for our students not having you as a teacher
grain de sel :
L’article a été ecrit en Français,alors pourquoi ne pas répondre en Français au moin qu’on comprennes vos commentaires .Il y a aussi Sétif info en Anglais si ça peut vous intéressés.
Commentaire n°7590 :
Merci de la remarque, je m’excuse personnellement mais répondre à cette personne qui croit passer une nuit avec les poules suffit pour en être (li bet mâa el djedj sabeh y kaki) était nécessaire pour lui faire comprendre que les étudiants Sétifiens , en particulier et algériens en général, souffrent le martyre pour trouver une documentation, une méthode d’enseignement cohérente, une environnement d’étude favorable. On oublie souvent qu’ils forment la crème qui occupera les premiers rangs dans ce pays malaimé. Le progrès en Algérie commence aux portes de l’université algérienne. Pour cette raison je l’ai interpellé pour participer à ce développement et donner un peu de son temps au lieu de nous bombarder avec son Harvard et cracher dans la soupe qui l’a expédier à ce Bled pour nous conseiller de retrousser nos (...)

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus