Accueil > Sétif profond > Sétif Ville >

Université. La mondialisation des droits de l’Homme en conclave

dimanche 2 décembre 2007, écrit par : N. Lalmi, El Watan, mis en ligne par : Boutebna N.

L’université Ferhat Abbas de Sétif accueille, depuis samedi et pour trois jours, la 2e édition du colloque international sur « La mondialisation des droits de l’Homme et la restructuration de la logique du droit dans le cadre des transformations internationales ».

Ce conclave, organisé par la faculté de droit de l’université de Sétif, réunit des juristes, experts en matière de droits de l’Homme, nationaux (universités d’Alger, Oran, Annaba, Blida, Batna, Sétif, Constantine, Jijel et Boumerdès), et internationaux (Afrique du Sud, France, Royaume-Uni, Qatar et Tunisie). Les conférences, qui se dérouleront au niveau de l’auditorium Salah Karmi, traiteront de sujets variés, à savoir « Les droits de l’Homme dans la mouvance de mondialisation », « Souveraineté des Etats, droits de l’Homme et mondialisation », « Paradigmes des droits de l’Homme et du droit positif », « Understanding terrorism in Africa : a human security perspective », « Les effets de la mondialisation sur les relations de travail », etc. La problématique posée est : « Les transformations structurelles, basiques et organisationnelles pour le monde contemporain ont donné naissance à des mouvements imbriqués, liés à la mondialisation des droits de l’Homme, la redéfinition de la philosophie et la mise à niveau de la logique législative, ce qui a influé sur les logiques judiciaires, de sûreté, d’évolution et de l’Etat même ».

Des débats ont été ouverts, touchant à la philosophie du droit et ses limites, mais aussi sur les sources et les bases des lois au niveau national, territorial et international, et ce colloque tend à répondre à ces questions cruciales, posées par les organisateurs de la manifestation, et qui sont les suivantes : Quelles sont les nouvelles portées des droits de l’Homme instituées pour une réflexion nouvelle sur le légal, le pénal, l’évolution et la sécurité de l’individu ? Quels sont les défis lancés par ces nouvelles perspectives pour ceux qui étudient la loi, les sciences politiques, l’économie et les sciences sociales et humaines ? Les participants à ce colloque essaieront d’apporter des éclaircissements et des réponses aux nombreuses interrogations que se posent les spécialistes du droit. Encourager la recherche dans les domaines des droits de l’Homme et leurs influences sur les sociétés et les Etats, et débattre des défis du futur des Etats du sud dans la situation de transformation mondiale contemporaine, sont les pierres angulaires de cette seconde édition du colloque.


Partager cet article :
1 commentaire(s) publié(s)
la conscience :
c’est un sujet tres interessant. comme il a ete soulevé pendant les débats, les lois , aussi parfaites soit-elles, n’ont aucun sens du moment qu’elles ne sont pas suivi des textes de loi de mise en applications. bravo aux initiateurs de ce colloque. votre initiative en fin de scéance etait honorable.mes hommages monsieur azzedine BOUKERDOUS

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus