Accueil > Evénements > Algérie >

Quatre morts et vingt blessés à Naciria Attentat kamikaze contre un commissariat

jeudi 3 janvier 2008, écrit par : K. R - O. M., Le Quotidien d’Oran, mis en ligne par : Boutebna N.

La population de la ville de Naciria, à 70 km à l’est d’Alger et 35 km à l’extrême est du chef-lieu de la wilaya de Boumerdès, se souviendra pour longtemps de cette terrible matinée du 02 janvier 2008.

Malheureusement, c’est dans l’horreur et la douleur que les petites gens de Naciria ont commencé leur nouvelle année. Et pour cause, il était environ 6h40 du matin lorsqu’une explosion a retenti à des kilomètres à la ronde, tirant les citoyens de leur sommeil. Le ciel encore sombre de cette matinée a apporté avec lui la consternation. Un kamikaze au volant d’une camionnette bourrée d’explosifs avait ciblé le siège de la sûreté de daïra de Naciria. En quelques minutes tout Naciria était dehors. Et chacun était à l’affût de la moindre information sur ce qui venait de se produire. « Non ce n’est pas un tremblement de terre », lançait un homme d’une quarantaine d’années lorsque nous l’avons rencontré quelques heures après l’attentat. Il a sauté subitement de son lit après la déflagration croyant à un séisme dans un premier temps. Mais une fois sur les lieux de l’explosion, il vit le cratère de plus d’un mètre et le véhicule bélier réduit en un amas de ferraille.

« Une Toyota de type Hyllux, conduite par un kamikaze qui a pris pour cible le siège du commissariat de daïra de Naciria », commentent les citoyens après que les victimes et les blessés furent évacuées par les services de la protection civile vers les hôpitaux de Bordj Ménaïel.

Le bilan des services de cette institution hospitalière fait état de 4 morts, tous des policiers et 20 blessés (8 policiers et 12 civils) dont 04 gravement atteints.

Ces derniers, dont un enfant de 10 ans, seront transférés vers l’hôpital Mustapha Bacha d’Alger, leur état étant jugé sérieux.

Les dégâts matériels sont considérables. Des habitations mitoyennes au siège de la sûreté ont été sérieusement endommagées tandis que les vitres de nombreux véhicules ont volé en éclats, ce qui témoigne de la violence du souffle de l’explosion. Le siège de la sûreté a vu sa façade principale totalement effondrée. Dans le milieu de la matinée les services de la voirie de la mairie de Naciria ont occupé les lieux pour nettoyer le centre-ville des débris laissés par l’explosion, sous la surveillance très étroite des enquêteurs de la police scientifique.

Le wali de Boumerdès, accompagné des autorités militaires et civiles, s’est déplacé à Naciria pour s’enquérir, de visu, de la situation et de la prise en charge des victimes vers les centres hospitaliers.

Pour rappel, c’est le 3e attentat terroriste perpétré par un kamikaze dans la wilaya de Boumerdès. Le premier, qui a eu lieu le 14 février 2007 à Si Mustapha, a ciblé le siège de la gendarmerie nationale a fait 4 morts et 26 blessés, le second contre la caserne des fusillés marins de Dellys a fait 14 morts et 60 blessés et celui d’hier qui a visé le siège de la sûreté de Naciria et qui a fait 4 morts et une vingtaine de blessés.


Partager cet article :
2 commentaire(s) publié(s)
Commentaire n°8700 :
PAS D’EMLPOI , NI ESPOIR . L’ALGERIE NOURIT LES SPECULATEURS ET JETTE SES ENFANTS DEHORS . PAS D’EMLPOI , NI ESPOIR .

Réponse de yacine2 :

L’ALGERIE NOURIT LES SPECULATEURS ET JETTE SES ENFANTS DEHORS .

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus