Accueil > Sétif profond > Sétif Ville >

Le CNAPEST déclenche une grève dans l’ensemble des lycées de Sétif : un taux de suivi record et un débrayage « positif »

dimanche 13 janvier 2008, écrit par : A. Benyelles, La Tribune, mis en ligne par : Boutebna N.

LE CNAPEST a lancé le mot d’ordre de grève pour un débrayage de deux jours au niveau des 56 lycées que compte la wilaya de Sétif. Il s’agit d’un mouvement de protestation qui a débuté hier et qui est axé essentiellement sur les revendications socioprofessionnelles des enseignants du secondaire.

Selon le coordinateur de wilaya, Manallah Hacene, le statut particulier des enseignants reste ambigu, notamment sur les chapitres de la promotion professionnelle et du régime indemnitaire. Hier dans la journée, un tour dans les lycées de la ville a fait apparaître un climat de sérénité et de confiance qui s’apparente à un sentiment d’assurance, en apprenant qu’une majorité de lycées se trouvent depuis les premières heures de la grève carrément paralysés. Pour le cas de Sétif, le taux de suivi a été estimé à plus de 85%. Dans les communes du nord, comme celles du sud, le coordinateur du CNAPEST nous a assuré que plusieurs lycées ont atteint le taux record de 100%. Il s’agit là d’une appréciation plutôt optimiste, dans la mesure où le corps des enseignants semble solidaire de la contestation collective contre les nouvelles mesures consignées dans le statut particulier de l’enseignant.

Beaucoup considèrent ce texte comme un ensemble de mesures de sanction contre la profession d’enseignant, plutôt qu’un ensemble de textes traitant de ses droits et devoirs.
Au vu de la situation qui prévaut dans les lycées au premier jour de la grève, il semble que le deuxième jour sera marqué par une mobilisation massive qui ira jusqu’à la fermeture d’une majorité de lycées. Car en fait, il apparaît que l’ensemble des enseignants du secondaire ont manifesté une action de solidarité avec les syndicalistes du CNAPEST en dehors de l’appartenance syndicale. Manallah Hacene a bien eu raison de dire que la grève ne concerne pas uniquement les syndicalistes, mais a fini par « séduire »

l’ensemble des enseignants autour de revendications collectives, celles avant tout de la « réhabilitation du statut de l’enseignant du secondaire ».


Partager cet article :
6 commentaire(s) publié(s)
Commentaire n°8965 :
Messieurs, vous êtes responsables du niveau extrèmement bas de nos écoliers et vous avez le culot de revendiquer et de faire du commerce avec les cours du soir. Honte à vous, cela ne se passe meme pas dans les pays, économiquement les plus libéraux, car l´égalité des chances de tous les élèves (de parents pauvres ou riches) doit être un principe fondamental. Science sans conscience n´est que ruine de l`ame !

Réponse de Tafrent de BOUGAA :

Allez raconter vos débilitées aux responsables de ce pays et non pas enseignants sur qui vous miser pour les faire taire.Vos arguments sont infondés.Les enseignants expriment leur désaroi avec objectivité.Si vous voulez que le niveau réhausse étudier minutieusement ce qu’ils proposent pour améliorer la situation de nos enfants.

Réponse de Docteur d’état :

Si l’état met les enseignants dans des conditions socioprofessionnelles favorables, les résultats ne se feront pas attendre !! Le système algérien ne reserve pas au -cerveau- ce qu’il reserve à -l’estomac-. Domage que l’intelligence et le savoir sont relégués aux seconds.... rôles. L’enseignant est une -victime- et non sur le banc... des accusés.

Réponse de revoltee :

si vous etiez enseignant vs auriez compris notre desarroi mais ce n’est pas le cas car sinon vs auriez compris que ceux qui commercent avec vos enfants n’ont pas besoin de faire greve et de plus arretez de mettre tout le monde dans le meme sac.
SENOUCI :
LA GREVE N A PAS MARCHE A SETIF.ARRETEZ VOS MENSONGES.

Réponse de revoltee :

celui qui parle ainsi fait partie du snapest c normal le pouvoir doit se frotter les mains car ilattend avec impatience que les enseignants se dechirent entre eux .mais reveillez vous bon sang !

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus