Accueil > Sétif profond > Sétif Ville >

1er séminaire de formation intégrée : L’approche par compétences

lundi 14 janvier 2008, écrit par : N. Lalmi, El Watan, mis en ligne par : Boutebna N.

Le directeur de l’éducation de la wilaya de Sétif a donné le départ au 1er séminaire de formation intégrée. Dans le cadre du programme d’appui à la réforme du système éducatif, et suite à l’accord signé entre le ministère de l’éducation et l’Unesco pour accompagner les réformes de l’école algérienne, entamées durant l’année scolaire 2003/2004, une opération de formation de 12 noyaux au niveau national a été lancée.

Le noyau se compose de 10 personnes (inspecteurs du moyen et du primaire, professeurs formateurs, 2 professeurs du secondaire et 2 professeurs responsables de matière du moyen, ainsi qu’un directeur d’école primaire, un directeur de collège et un proviseur de lycée). Aussi, les 480 premières personnes formées auront pour tâche d’étendre la formation et de toucher un maximum d’enseignants des trois cycles d’ici l’année scolaire 2008/2009, soit 380 000 enseignants formés en deux années. Sétif a pour charge de former les noyaux de 4 wilayas, à savoir Sétif, Béjaïa, Bordj Bou Arréridj et M’sila. Ce séjour, qui durera deux semaines, du 12 au 24 janvier, sera encadré par des experts en pédagogie, nationaux et étrangers, dont Tahar El Amiri, représentant de l’Unesco et membre du bureau international de l’éducation et de la formation de Belgique, sera ainsi l’occasion pour les enseignants sélectionnés de toucher à la question de « l’approche par compétences » qui serait, selon les responsables du secteur de l’éducation et des experts de l’Unesco, le moyen de mettre sur pied « une école intelligente », puisque cette méthode permet d’accompagner l’innovation. L’identification et la mobilisation des compétences de l’élève permettront de les réinvestir à bon escient, ce qui permettra, le moment de l’évaluation venu, de pouvoir constater l’effet attendu sur le terrain, et surtout d’observer des résultats de qualité sur une période relativement courte. Tout ceci donnera l’occasion d’apporter des correctifs à la politique de la réforme scolaire, qui a abouti à partir d’expériences diverses, comme le signale M.Ghenam, directeur de l’éducation de Sétif.


Partager cet article :

Suite à un probleme technique, l'option des commentaires a été desactivée. Veuillez nous en excuser

Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus