Accueil > Sétif profond > Sétif Ville >

La gestion de la propreté par la municipalité à l’ordre du jour à Sétif

mercredi 16 janvier 2008, écrit par : A. Benyelles, El Watan, mis en ligne par : Boutebna N.

Si l’hygiène et la propreté relèvent de la responsabilité des citoyens ainsi que de leur contribution active à l’embellissement urbain, grâce aux règles universelles du civisme et de la perception de la cité, et même si l’orgueil des Sétifiens à l’endroit de leur ville est manifesté par une contribution plutôt pragmatique où les services communaux sont constamment « interpellés » afin de venir à bout des défaillances enregistrées dans la gestion des affaires des quartiers, l’action du nettoiement et de l’hygiène demeure partagée, à Sétif, entre les citoyens et les responsables de l’APC.

Cependant, ces derniers considèrent que les structures des comités de quartier en place sont inopérantes. Leur participation est, désormais, jugée circonstancielle et loin de susciter l’adhésion des habitants dans le domaine de l’embellissement des quartiers. Seules les opérations de distribution de logements sociaux demeurent leur créneau privilégié, nous signifie-t-on, à titre d’exemple.

Ce qui nécessite, du côté de l’APC, un vaste travail de sensibilisation par le biais de programmes spéciaux d’hygiène, notamment à l’approche de la saison estivale, avec la contribution du moyen de communication de proximité, la radio locale. Reste que le problème de manque de civisme et de discipline chez la population, surtout dans les nouvelles zones d’habitation urbaine, n’altère en rien l’image de la ville « propre » de Sétif. L’intervention de M. Mehenaoui Abid le résume si bien : « Il faut rendre hommage aux travailleurs de l’ombre », allusion faite à ceux qui entament leur mission de nettoiement dès les premières heures. En fait, le parc communal central demeure le « poumon » de Sétif dans ce domaine. Implanté au centre-ville sur plusieurs hectares, et structuré en 13 services dont celui de la propreté, de l’éclairage, de la peinture, de l’assainissement, l’action du parc vise, quotidiennement, à gérer les problèmes de la ville qui est structurée en 10 secteurs.
La stratégie adoptée pour la prise en charge de la gestion de l’hygiène relève, inévitablement, du mode d’organisation instauré au niveau du parc communal, et le succès de l’opération « ville propre », lancée en 1997, reflète son image et sa structure.

A partir du « breafing » matinal organisé quotidiennement à 7 heures, tous les problèmes de la ville sont passés en revue entre le premier responsable du parc communal, le directeur de l’environnement ainsi que tous les chefs de service concernés par la gestion des affaires courantes de la ville.

Le chef de service nettoiement et hygiène est le plus sollicité, en saison estivale, car il doit superviser le travail accompli par ses équipes de nettoiement et veiller à leur renforcement grâce au système d’équipes
« volantes » chargées d’assurer le suivi des travaux.
Nombre de programmes axés sur la contribution du citoyen par le biais de « la redynamisation » du rôle des comités de quartier ont été lancés mais l’action envisagée par les responsables communaux pour tous les quartiers demeure aléatoire. C’est le volet de la discipline et du civisme du citoyen qui est ciblé. Car, en fait, à Sétif, c’est le problème du ramassage des ordures ménagères qui pose problème à l’approche de la saison estivale.

Il s’agit de restes exposés en lots à longueur de journée devant les habitations, mais en dehors de toute organisation selon des carrés appropriés.

Les programmes d’action initiés n’ont jamais ciblé l’action pédagogique orientée vers l’organisation du dépôt des déchets et de leur organisation selon la composante.
Le métal de tout temps a été associé au verre et aux déchets ménagers.


Partager cet article :
8 commentaire(s) publié(s)
T. G. :
On reconnait que Sétif est une ville propre par rapport aux autres villes algériennes, mais cela n’empêche pas de critiquer. Il y a encore des endroits sales ! Bon courage et salutations pour notre maire

Réponse de petit setifein :

setif ville popre quand ses enfants etait la maitenant ca deviend une ville de merde tout simplement ses enfants de bonne familles en quitte setif
Commentaire n°9048 :
LE TRI DES DECHETS MENAGERES ET LEURS REVALORISATION SONT UNE CULTURE ET UN SAVOIR POUR CREER DE L’EMPLOI . SOYEZ A LA HAUTEUR D’INSTAURER UNE STRATEGIE PAREILLE EN COMMANCANT CHEZ SOIS ET A L’ECOLE . MERCI
STIF MLIH :
le chef de service nettoiement et hygiène doit faire un tour à LARARSA (quartiers non goudronnés) et voir la catastrophe, c’est la deuxieme décharge publique à sétif. SECUNDO, pour bien maitriser la situation et banir à jamais le jet des ordures ménagères n’importe où, il faut sanctionné et pénaliser les auteurs, faite vous assister par la police de l’environnement M. le MAIRE. TERCIO, créer un systeme qui pousse les gens à participer à l’embellissement de la ville, accorder des certificats d’encouragement par exemple aux gens qui refectionnent leurs trotoires, ceux qui implantent des arbres, ceux qui peint leurs façades de maison etc... Bon courage et vive setif EL-AALI OUA ELBAHI (STIF MLIH)
abdou :
Sétif ville propre ? par rapport à quoi ? je défie quiconque de confirmer ce constat. pour ce faire : je vous propose une visite globale de la ville de Sétif messieurs les responsables. confirmez moi que notre ville est propre comme vous le dites. Soyez sûr que mon souhait est de voir ma ville natale , la ville la plus belle d’Algérie. Un simple citoyen.
TAHAR DE MAOKLANE :
Setif !compte tenu de sa densité de population est une ville relativement propre. allez donc voir du coté de Bougaa et du Hammam Guergour ces 2 villes sont des décharges à ciel ouvert sans oublier les tonnes de déchets brulés au bas des kfafssa au pied de l’oued ! Après ça on nous parle de la promotion touristique de la région .c est une honte !!les bas fonds de CALCUTTA ne sont pas pires,et je sais de quoi je parle SVP ARRETEZ D’ACCUSER LES APC ET LES MAIRES , LES SEULS DEGUEULASSES SONT LES HABITANTS EUX -MEME ! SANS EDUCATION-REPRESSION RIEN NE CHANGERA !
bolbol noro :
ce n est pas vrai .autrefois on parlait de proprete .la preuve est la .aller voir autour des 500 ,tandja ,rassidor ,devant les cites des 200,300,1014,1006 et les 1000 .seul le centre ville est pris en charge .
smail de besac :
c’est une bonne initiative du staff, mais avant d’exiger du citoyen de ne pas jeter ces ordures n’importe où, il faut lui fournir le materiel et lui indiquer l’endroit ou il puisse déposer ses ordures bien emballées. Prévoir sur le budget de la municipalité une enveloppe financière pour la mise en plac de poubelles en plastique dur de deux couleurs differents afin d’inciter le citoyen a faire le tri de ces dechets. les poubelles seront affectées aux citoyens avec facilités de paiement. d’une part on offre des emplois à nos citoyens et de l’activité à nos entreprises de la zone industrille en plasturgie. Il n’y a aucune honte a se concerter,et demander les avis des autres ou copier des bonnes exemples pour les appliquer du moment qu’il servent pour tout le (...)

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus