Accueil > Sétif profond > Sétif Ville >

Modernisation de l’aéroport de Sétif

samedi 19 janvier 2008, écrit par : S.Z. Loutari, Le Quotidien d’Oran, mis en ligne par : Boutebna N.

Le coup d’envoi du projet d’extension de la piste d’atterrissage du l’aéroport du 8 Mai 45 de la wilaya de Sétif, ayant fait l’objet d’une promesse tenue par le président de la République, vient d’être officiellement concrétisé par la voix du ministre des Transports, M. M. Maghlaoui, lors de la visite qu’il vient d’effectuer dans la région des hauts plateaux.

En somme, une enveloppe de 140 milliards de centimes vient d’être concédée par le département de Maghlaoui pour la couverture financière de ce projet stratégique lequel est intégré dans la loi de finances de 2009. L’extension de la piste de l’aéroport sur près de 3 kilomètres permettrait aux gros appareils (Boeing 747) de prendre le vol à partir de la ville de Sétif vers les autres aéroports internationaux, notamment durant les périodes de fortes demandes. Lors de cette même virée qui a permis au ministre des Transports de s’enquérir de l’état d’avancement des travaux d’extension de l’infrastructure aéroportuaire, M. Maghlaoui s’est félicité du rythme d’exécution qui a permis aux chantiers d’atteindre un taux de finalisation excédant les 95%.

A Bir El Arch, deuxième halte de sa visite où il devait inspecter l’état d’avancement des travaux du projet de réalisation de la double voie ferrée reliant Sétif et Constantine sur une distance de 116 kilomètres, projet confié à un panel de 4 entreprises nationales, le chef du département des Transports a annoncé la décision d’exclure officiellement l’une des entreprises, cette dernière ayant dérogé aux prescriptions contenues dans le cahier des charges qu’elle devait respecter. « La rigueur, le sérieux, d’autant qu’il s’agit d’un projet stratégique d’intérêt national, me place dans l’obligation d’être intransigeant lorsqu’il s’agit de barrer la route à toute tentative de pénaliser le projet dans son aspect qualitatif et ses délais de réalisation », devait marteler M. Maghlaoui, et de lancer à l’intention des trois autres entreprises chargées du projet de redoubler d’efforts de sorte à ne pas dépasser les délais impartis à l’achèvement de ce projet, à savoir la durée fixée à 18 mois.

L’autre pôle inspecté par l’hôte de Sétif était de toute évidence la nouvelle gare routière projetée à El-Hassi dont l’étude est achevée à 100% et dont l’enveloppe allouée est de l’ordre de 29 milliards de centimes. Ce projet dont la réception est prévue à l’horizon 2009, permettra d’accueillir plus de 1 million de voyageurs par an et couvrira les besoins de la wilaya à plus de 30% des besoins recensés. Enfin, et en marge de cette visite, un débat sur l’implantation du réseau rail tramway a été animé à l’issue de l’exposition des premiers schémas d’étude engagée par un groupement franco-belge (bureau d’études), en l’occurrence EGISRAIL, TRANSURB, TECHNIRAIL. Séance tenante, le ministre des Transports a doublement insisté sur le principe qui veut que l’important ne reste pas celui d’investir sans objectifs et rationalité, mais de valoriser dans l’espace temporel toute projection, « un investissement qui ne peut avoir d’incidence positive sur la vie active des citoyens, n’est qu’un condamnable gaspillage de ressources », expliquera M. Maghlaoui qui promet un très proche retour dans la capitale des hauts plateaux.


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus