Accueil > Sétif profond > Sétif Ville >

Edmond Hervé, Maire de Rennes, « Un socle pour la coopération des deux pays »

dimanche 3 février 2008, écrit par : K. Beniaiche, El Watan, mis en ligne par : Boutebna N.

Installé à la tête de la municipalité de Rennes depuis 1977, Edmond Hervé livre ses attentes à l’occasion de son déplacement à Sétif où il essayera de poser les jalons de l’acte II du jumelage Sétif-Rennes…

- Dans quel cadre s’inscrit cette visite ? Qu’apporte-t-elle aux deux agglomérations, d’autant qu’elle précède les élections municipales françaises pour lesquelles vous n’êtes pas candidat ?

- Je réponds à l’invitation du président de l’APC dans le cadre de la charte de jumelage Sétif-Rennes que j’ai signée le 24 avril 1982. Ce séjour est pour moi un symbole : ce sera mon dernier voyage en tant que maire et je veux montrer l’attachement de la ville de Rennes à Sétif et à l’Algérie. Je suis accompagné des personnes qui assurent la continuité. Moi-même, après les élections municipales françaises, je resterai impliqué dans les relations entre nos deux pays.

- Ne pensez-vous pas que le jumelage Rennes-Sétif n’est resté, 25 ans durant, qu’au stade des bonnes intentions ?

- Le principal dans un jumelage c’est l’échange, la compréhension, la volonté de rapprochement. Je suis heureux de constater que de 1981 à 2007, il y a eu, chaque année (à l’exception de 1991, 1992, 1993), des rencontres. Onze délégations rennaises se sont rendues à Sétif. A Rennes, c’est au cours de l’année 2003 – année de l’Algérie en France – que vous avez été les plus présents, il y a eu 17 réunions officielles.

- Votre deuxième visite à Aïn Fouara sera-t-elle le prélude à une coopération Nord-Sud des plus efficientes ?

- Je crois beaucoup à cette coopération. La relation entre les villes françaises et algériennes constitue le socle populaire des relations entre nos deux pays. Elle permet des approches concrètes.

- Quels sont les axes prioritaires devant donner un autre souffle aux relations entre les deux cités ?

- C’est l’objet des discussions avec les autorités que je rencontre ici. Le plus important me semble être l’accueil des jeunes, des étudiants. La coopération compte plusieurs volets : environnement, gestion municipale, culture, université, santé, transport…

- Après de longues années de mise en veilleuse, les dernières rencontres des scientifiques des universités Rennes I et Ferhat Abbas sont-elles le générateur de la relance ?

- J’ai été heureux d’accueillir, à Rennes, votre recteur et la délégation qui l’accompagnait. L’université de Rennes I peut compter sur des personnalités telles que le professeur Lahcène Ouahab. Je suis très optimiste quant à la capacité de coopération entre nos universités.

- Vous vous apprêtez, après plus de 31 ans de bons et loyaux services à la tête d’une aussi importante cité, à transmettre le témoin, peut-on connaître les faits saillants d’un aussi long et riche parcours ? Le parti socialiste a-t-il des chances de garder sous sa coupe la municipalité de la cité bretonne ?

- Je suis heureux d’avoir fait vivre une stratégie de développement global et assuré pour Rennes et sa communauté. S’il me faut citer plus précisément des réalisations : l’aménagement de quartiers, la construction de logements, la création du technopôle Rennes-Atalante, la richesse associative, la création de deux centres culturels islamiques au nom de la laïcité, la mise en circulation du métro, la politique de relations internationales… Bien qu’une élection ne soit pas jamais gagnée d’avance, j’ai toute confiance dans le candidat et l’équipe que je soutiens.

- La création de la maison d’Algérie à Rennes est-elle toujours d’actualité ?

- Rien n’empêche cette création. Pour l’instant, nous avons fait un choix : celui de la maison internationale à Rennes qui rassemble les très nombreuses associations à vocation internationale. La vie associative de vos compatriotes est très active, nos relations personnelles et institutionnelles excellentes.


Partager cet article :
9 commentaire(s) publié(s)
babour :
A MON AVIS ET SEULLEMENT MON AVIS PERSONNEL : que Mr dib-Med P/APC de setif s assoit avec Mr edmond-herve autour d une table se-serais une grande avancee dans ce jumlage SETIF-RENNES

Réponse :

EN ESPERANT AUSSI QUE MOHAMED DIB PROPOSERA UNE DEMANDE D’ETUDE POUR REVOIR TOUT L’ASPECT D’ESPACE VERT A IMPLANTER DANS TOUS SETIF , BIEN SUR SANS OUBLIER DE RECTIFIER ( ET A QUEL PRIX) LE MASSACRE DU BETONNAGE DE NOTRE CHERE VILLE .
siad :
oui, certe le jumelage c’est bien, mais que va t-il apporter en dehors des déplacement des elus et leurs entourages en france, pour la population de setif ?!, on l’as déja vu, rien !, mais bon, il faut profiter de l’expertise des francais dans les domaines de gestion des villes et vite s’il vous plait , pas de perte de temps, sinon, ca n’interessera que les profiteurs déplacement en france aux frais de la princesse et autres avantages..., etc ...on les connait bien, quand tu les voit c’est des hercules , mais quand tu sache a quoi ils penssent ....
nous :
La visite de monsieur Edmond Hervé à Sétif, témoigne du réel attachement de la ville de Rennes au jumelage avec notre ville, depuis 1982, et à part quelques timides actions de la part de nos universtaires, la population de Sétif n’a jamais profitée réelement de la disponibilité de ce que peut apporter ce jumelage sur tous les plans. S’il vous plait monsieur Dib, ne refaites pas les mèmes erreurs de vos prédécésseurs, en envoyants les mèmes personnes, pour exposer n’importe quoi, car les rennais ont en marre de nos habilles traditionels,notre céramique, et ain fouara en terre cuite. Ramenez nous de cette ville, sa propreté, sa verdure,la science et les techniques modernes pour gerer une municipalité. Faites profiter les enfants de sétif, qui n’aurons jamais les moyens de traverser la méditérané, et surtout donnez de l’importance au travail sans relache de nos confrères à Rennes, qui n’ont jamais perdu espoir pour que ce jumelage s’éternise à (...)
TAHAR DE MAOKLANE :
nul besoin des conseils du Maire de Rennes pour aménager les espaces verts de la wilaya :il faut seulement une volonté politique des gars capables de tenir une bêche,faire des trous et des arbres a planter.. ces 3 conditions ne seront surement jamais remplies en Algérie. donc toute la Nomenklatura sétifienne continera a voyager en Europe a nos frais . Mr Dib ATTENTION la Bretagne étant le département le plus pollué de france à cause de l’agriculture et l’élevage des porcs, je vous conseille fermement d’emporter un pack de Gazouze ! quoique si vous restiez définitivement là-bas, les Sétifiens ne vous regretteront pas !!!! l’Algérie s’en remettra !!

Réponse :

Mr T de Maoklane. Est ce que Monsieur Dib vous represente pour vous permettre ces derives verbales.Dites le peut etre au maire de votre localité.Monsieur Dib est installé juste depuis un peu plus d’un mois ,comment avez vous fait son bilan ?Nous savons que vous continuez toujours à vomir sur tous

Réponse de rachid :

à mer tahar de maoklane,voila des gens qui se permettent de donner des conseilles,alors qui ne savent meme pas les limites de leur commune (s’ils ont en)

Réponse de TAHAR DE MAOKLANE :

la liberté de blamer et les critiques ont toujours fait avancer les choses et quelque fois ...les ânes !! les beni oui-oui au contraire ne sont qu’au service de leurs maitres, jamais au service du pays . Mr l’anonyme du 4/2 et Mr Rachid donnons-nous rendez vous dans quelques mois, on fera le point sur l’urbanisme, les espaces verts etc...je suis confiant , rien n’aura changé même pas mon esprit critique !!
didine :
salam, avant de parler de jumelagage, arretons le massacre des arbres qui ornent les quartiers de la ville !!! sachez que la coupe faite actuellement est denuée de tous sens, autrefois les quartiers de Beaumarchais ou Beau-Marché, de languar et autres et dont les deux arbres se rencontrent entre elles pendant le mois d’été donnaient de la fraîcheur aux habitants, hélas, aujourd’hui ce rêve s’est envolé. donc arretons de blaguer !

Commenter cet article
الرد على هذا المقال

Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus