Accueil > Sétif profond > Sétif Ville >

A quand les parkings à étages ?

dimanche 10 février 2008, écrit par : K. Beniaiche, El Watan, mis en ligne par : Boutebna N.

Les routes de la capitale des Hauts-Plateaux, qui ont été réalisées par le colonisateur pour un nombre donné d’habitants, sont en l’an 2008 toujours congestionnées.

Elles ne répondent, en termes de fluidité et de stationnement, plus aux besoins de milliers d’automobilistes d’une cité de près de 300 000 habitants. Aïn El Fouara, cette cité-carrefour, traversée quotidiennement par plus de 45 000 véhicules, en plus de son parc automobile, estimé par une étude d’universitaire à plus de 40 000 voitures, commence à avoir un sérieux problème de circulation avec son lot d’embouteillages, d’accidents et de pollution. Cette asphyxie met à mal les automobilistes à la recherche d’une aire de stationnement. Ce point est devenu, au fil du temps, problématique pour ne pas dire un véritable casse-tête chinois pour les conducteurs, obligés de tourner en rond pour dénicher un espace de stationnement au centre d’une aussi grande ville dépourvue d’un parking à étages qui demeure un vœu pieux des élus de la commune, n’ayant pas matérialisé les bonnes intentions consignées dans les délibérations des différentes sessions du dernier mandat. Les sites choisis attendent, depuis la nuit des temps, les premiers coups de pioche. En attendant la réalisation de ces petits ouvrages, qui traînent la patte pour on ne sait quelle raison, les automobilistes, qui sont pénalisés par les « sabots »des agents de l’ordre et la dîme imposée par les gardiens des pseudo-parkings, ne savent plus à quel « Taleb » se vouer.


Partager cet article :
6 commentaire(s) publié(s)
nacer :
le stationnement au niveau du centre ville est devenu un calvaire.la construction de parcking a etage est devenue une urgence.deux sites sontpossibles:demolire la cite diar nakhla .un autre site :l’ancien parc en face du stade guessab.

Réponse de Ali :

Il faut exiger que chaque nouvelle construction possede son propre parking en souterrain(2 niveaux).Il est possible de rentabiliser des espaces en construisant des parkings en sous sol et éxploitables par des sociètes privées ;les endroits suscéptibles de les accueillir sont les centres commerciaux à construire,les places publiques (comme devant l’hopital,...
Commentaire n°9739 :
CONCERNANT PARKING ETAGES A SETIF . TAPER PARKING EN MOT RECHERCHE SUR CE SITE , VOUS VERREZ DE BONNE SUGGSTIONS . M M
sétifien :
Salam, je suis choqué des propos de cet article Architecte, j’ai étudié et analysé de très près l’espace urbain, les vides dans la ville, les espaces paysagers, les parkings aériens, les parkings souterrains et les transports en site propre (bus et tramway) Aujourd’hui dans les plus grandes cités de ce monde digne de ce nom tels que Paris, …. Les élus mettent en œuvre tout les moyens financiers pour remédier aux erreurs cumulées depuis les années 50 à l’avènement de la voiture. A grand coup de pèles et de marteaux les parkings aériens sont mis à terre pour reconquérir l’espace public par des jardins ou simplement des équipements ou du logement (grande valeur foncière), les trémies subissent le même sort on les combles pour effacer les trous dans les villes La voiture aujourd’hui doit être casé en sous sol pour libéré du foncier On est une population qui n’analyse pas et qui ne profite pas des erreurs des autres. J’espère que Monsieur le Maire Mohamed Dib ne tombe pas dans ce jeu L’Algérie à besoin de bons (...)
je reponds par un autre article quel scandale ??? :
plus grave que nos route a Seif !!! lire ennahar el djadid d’aujourd’hui hotel el aurassi. Monsieur le PDG de la CNEP Algérie : La tour EL-ALI de Sétif, dix ans « barakat » ! - je reponds par un autre article quel scandal ??? أن مؤسستين أجنبيتين فازت بصفقة خوصصة فندقي الجزائر و الاوراسي، وأن ترسيم العملية سيتم في الدورة القادمة لمجلس مساهمات الدولة. و كشفت المصادر ذاتها أن فندق الجزائر سان جورج، سابقا، بيع لمجمع الشام بقيمة 25 مليار سنتيم، و هي قيمة لاتعادل حتى حجم الأرباح الذي يحققها الفندق سنويا المقدر بـ 26 مليار سنتيم، و في المقابل فإن شركة أورو قولف اللبنانية فا

Réponse de tafet19 :

Loin de moi l’idée de polemiquer,j’ai comme l’impression que Monsieur Zahir Serrai étale encore une fois , chiffre à l’appui ses propres démêlées avec la CNEP.Ca donne l’impression aussi qu’il solde ses comptes avec cette dernière .C’est pour le moins une pratique douteuse et curieuse car ce -établissement Algéro- Britannique- n’ en est en fait qu’un relais qui n’a aucune capacité financière,technique ou managériale. Il s’appuie sur des données chiffrées qui lui sont fournies par ses -partenaires- pour juste enfourcher un vieux canasson digne d’aucun intérêt. Les- affaires-s’ils doivent s’opérer dans la légalité, doivent pour le moins être empruntes aussi de sérénité ,de discrétion et de rigueur. Nous ne sommes pas dans un souk à la criée. Si j’ai combattu depuis le début l’idée de ce mastodonte au coeur de la ville, je ne suis pas pour le moins supporteur de l’idée de brader El Ali .Au delà de son intérêt économique et commercial, l’intérêt du pays prime. Valider vos offres c’est déjà savoir au départ ce que (...)

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus