Accueil > Sétif profond > Sétif Ville >

Suspension de l’AG de la mutuelle de la Sécurité sociale à Sétif

Représentation de force des groupes de pression syndicaux
dimanche 10 février 2008, écrit par : A. Benyelles, La Tribune, mis en ligne par : Boutebna N.

Palabres, confusion, fronde et désobéissance ont été au menu des travaux de l’assemblée générale de la mutuelle des travailleurs de la Sécurité sociale tenue, jeudi dernier, à la salle du musée national de Sétif. L’ordre du jour de la rencontre des délégués des travailleurs de l’ensemble du pays de la mutuelle, qui compte 30 000 adhérents et qui regroupe les 5 caisses (CNAS, CNR, CASNOS, FNPOS, CACOBAT), étant l’adoption des bilans prévisionnels et la soumission de la motion de soutien à l’investiture du président de la République pour un 3e mandat. Cependant, avant l’entrée de la salle, la confusion se fit sentir car quelques personnes se virent refuser le droit d’accès. Après maintes palabres et la menace de recourir aux services de sécurité, le calme fut rétabli grâce à un accord tacite qui garantit le respect des mesures de sécurité. Il s’agissait, en fait, de représentants des travailleurs non invités au regroupement des délégués dans le cadre des travaux de l’assemblée ordinaire, programmée, au préalable, à Sétif mais reportée, en raison de son instabilité, apprend-on sur place, un conflit qui généra, depuis, l’AG élective de Laghouat de mai 2007, et qui reconduit le président du groupement d’assurance sociale à son poste.

Si le Dr Ladada, président de la mutuelle depuis 14 années, se réjouit de l’exercice de son équipe, en citant les investissements engagés, dont le centre de l’imagerie médicale sophistiqué ainsi que les projets entamés dans le sens du développement du système mutuel, grâce à une meilleure prise en charge des citoyens, certaines langues n’hésitent pas aussi à apparenter la « déstabilisation » de la caisse aux tentatives de « mainmise » de l’UGTA sur la mutuelle.
Cependant, les représentants des travailleurs « exclus » de l’AG citent le problème de la représentativité au niveau de l’organisation nationale des œuvres sociales dans certaines wilayas, car, il s’agit, selon eux, de mesures de marginalisation des délégués contestataires allant à l’encontre de la politique de l’actuel conseil d’administration. Ceux-ci sont justement arrivés à Sétif, et un « coup de force » dans l’idée de renouveler le bureau élu, en mai dernier à Laghouat, une échéance qui, selon eux, avait coïncidé avec la tenue des élections législatives nationales et qui n’a pas permis la participation d’une « majorité » concernée par les impératifs de leurs partis politiques. Et si le docteur Ladada affirme que le quorum a été atteint pour le renouvellement du conseil d’administration, les frondeurs crient à la fraude en l’absence de l’intervention de la tutelle. Ils ont revendiqué, à cet effet, le recours à la justice pour la validation du scrutin décrié.

C’est, donc, dans cette atmosphère de tension qui a failli dégénérer dans la salle mais sous surveillance policière à l’extérieur que le président de la mutuelle générale de la Sécurité sociale a mis fin à la séance qui n’avait pas suivi son cours prévu. Mais avant, il signifia à l’assistance que l’AG avait prévu dans son ordre du jour l’adoption de la motion de soutien du président Bouteflika pour un 3e mandat, une sollicitation qui suscita, certes, une main levée majoritaire, mais la grogne a persisté. « La mutuelle n’est pas un parti politique, mais ce qui nous importe, c’est la désignation d’un nouveau bureau par des élections propres et honnêtes », ont réitéré les délégués syndicaux aux membres du conseil d’administration.

En attendant la tenue d’une nouvelle AG, vraisemblablement sous le contrôle du ministère de tutelle, il est à rappeler que l’incident de Sétif a mis au grand jour les tractations des groupes de pression de la caisse de Sécurité sociale sous le poids des enjeux d’intérêt des groupes en présence.


Partager cet article :

Suite à un probleme technique, l'option des commentaires a été desactivée. Veuillez nous en excuser

Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus