Accueil > Sétif profond > Sétif Ville >

1er festival du théâtre professionnel

Sétif à l’heure des planches
samedi 2 juillet 2005, écrit par : Nedj

La compagnie théâtrale El Fouara a donné, hier, le coup d’envoi du premier festival du théâtre professionnel qui se tient à Sétif du 2 au 9 juillet. Ecrite par Mourad Bencheikh et mise en scène par Lamri Beddar, la pièce Caravane et carnaval conçue pour un théâtre de rue reflète les contrastes et paradoxes d’une société à la recherche de repères et des valeurs égarées.

Sans lumière et musique de fond, les cinq comédiens - Rabah Mezloug (retraité), Saleh Khallef (enseignant), Bouzid Sarah (politicien), Mourad Saouli (artiste) et Lamri Beddar (sportif) - s’en sont donné à cœur-joie. C’est dans un style alliant l’expression dramatique et d’autres caricaturale et humoristo-comique que les cinq antagonistes expriment, dans un arrêt de bus, les contradictions manifestées par des citoyens de différentes couches, dans l’attente d’un moyen de transport qui arrive en fin de compte sans « conducteur ». Après moult palabres, la conduite de cette « locomotive » est confiée comme à l’accoutumée au retraité ayant usé de son « expérience ». L’on note que ce spectacle qui a obtenu le prix du meilleur texte au dernier festival du théâtre primé de Sidi Bel Abbès s’est articulé autour des capacités vocales des comédiens qui ont agrémenté cette présentation de chants puisés du terroir. Le choix des organisateurs ayant confié à la coopérative précitée l’insigne honneur d’inaugurer cet important rendez-vous n’est pas fortuit, car la troupe qui possède dans son escarcelle de nombreuses productions telles Cancer (un psychodrame), Le Borgne, La Croisée des chemins et Le Jardin enchanté, Où est mon instit (pièce pour enfants) est une troupe bardée de distinctions. Ce festival, premier du genre du côté des Hauts-Plateaux, qui sera rehaussé par la présence de théâtres régionaux et de nombreuses troupes de différentes régions du pays, est en outre doté de nombreux prix intitulés Fouara. Le célèbre comédien Sid Ahmed Agoumi qui devait présider le jury n’a pas fait le déplacement tout comme la ministre de la Culture Mme Khalida Toumi n’ayant effectué aucune visite à l’antique Sitifis qui organise pourtant cette importante rencontre sous le haut patronage de la première responsable du secteur. Il convient de mentionner que des conférences inhérentes au 4e art seront tout au long de ce rendez-vous organisées par des spécialistes en la matière, tels Bouziane Ben Achour et Makhlouf Boukrouh.

Beniaiche Kamel, Source : El Watan


Partager cet article :
1 commentaire(s) publié(s)
www.bouandas.populus.ch/ :
Très belle initiative !!

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus