Accueil > Sétif profond > Sétif Ville >

Effondrement d’une maison à Birgay

lundi 14 juillet 2008, écrit par : Sétif.Info, mis en ligne par : Boutebna N.

ne maison s’est effondrée ce matin sans faire de victimes à la cité Birgey de Sétif suite aux travaux encours de réalisation à proximité. En effet, le voisin qui effectuait des travaux de terrassement a du creuser au dessous du pilier qui portait le mur extérieur en causant l’effondrement total de cette maison.

Dès les premiers signes de cet effondrement, toute la famille qui se trouvait à l’intérieur de cette maison a réussi à s’échapper des lieux sans causer de victimes. La famille est actuellement logée temporairement au siège de la cimenterie AEK qui se trouve juste à proximité.

Les services de la protection civile se sont précipité sur les lieux de l’accident afin de couper la fuite du gaz et éventuellement sauver les victimes sous les décombres. Une enquête a été ouverte afin de déterminer les causes réelles de ce drame. D’après les dires des habitants, la personne qui effectuait ces travaux de terrassement n’a aucune autorisation.


Partager cet article :
15 commentaire(s) publié(s)
Commentaire n°16185 :
A qui la faute ?
SOLIDE :
La cimenterie ne sert pas uniquement à vendre du ciment pour construire, son siege a servi d’abris des familles qui ont frolé la catastrophe. Trés bonne décision prise par ses responsables, initiative qui fait palir notre ministre de la solidarité.
Commentaire n°16187 :
DAB RAKEB MOULAH

Réponse de scm :

une personne qui vit en 2008 et considéré comme un internaute doté d’un portable n’utlisera jamais ce langage qui est lu à travers l’univers. Si voulez qu’on developpe le pays, il faut developper nos esprtis et mentalités avant tout Salutations
djamel2321 :
En l’absence de la réactivité des autorités locales pour l’hébergement des sinistrés, voila une société citoyenne qui montre sa compassion avec son voisinage et les citoyens.Bravo au 1er responsable de la société des ciments de Ain el Kebira et aux responsables qui ont réagis et ont pris en charge cette famille.
TAHAR DE MAOKLANE :
voila ou conduit l’anarchie !! n’importe quoi ,n ’importe comment, n’importe où, pourvu que ça ressemble à une barraque !! à quand les permis de construire officiels . quand va s’arreter cette course aux étages supplémentaires chaque année !! sans parler du scandale de ces maisons dont les fers à béton sont laissés en attente..depuis des dizaines d années .. en attente de quoi ?? du prochain tremblement de terre surement !
bent cheikh laifa :
Allah Alik ya jazayar,Koleche rayeb pourtant pétrol kayen. Allah yarham chouhada, wa alhamd liallah ki man3ou.
Setamir :
Alors bon point à la cimenterie SCAEK et à ses cadres pour cette aide et son bon voisinage. Pour cette famille qui s’en est échappée belle, elle n’a rien fait qui permette de lui reprocher quoi que ce soit. Elle était tranquille chez elle puis subitement subit une catastrophe pour se retrouver en quelques minutes sans maison, sans biens et à deux doigts de la mort. Il appartient maintenant aux autorités de reloger au plus vite cette famille sans qu’elle subisse encore, nous le souhaitons, les affres de la bureaucratie. C’est dans ces cas que l’on fait usage du pouvoir discrétionnaire.
lahcene el berchi :
ou se trouvent BIRGAY et BIRGEY citées dans l’article ?

Réponse :

le nom de Birgay ou Birgey, c’est la trnasforamtion du nom réel de cette cité qu’est en verité ( Pierre Gay)et un autre exemple celui de Rassidor en realité c’est ruiseau d’or. cette cité longe la cité des combattants vers le sud et à proximité du CEM bENMAHMOU.
tripleconons :
l’aberration c’est que cette famille ne sait plus ou se donner la tête elle semble toujours en attente de la visite du PAPC ou du chef de daira qui préoccuper par la préparation du festival de DJEMILA au revoir chers sinistrés aprés le congé idirlha rabi trig

Réponse de ers :

avant tout, cette famille est prise en charge par une entreprise etatique, ceci dit que l’etat est toujours présent à proximité de ses citoyens. Quant au deroulement des festivités de Djemila, il y a des engements qui ont été pris avant cette catastrophe et si on attend que les catastrophe on evoluera jamais, car probablement qu’il y aurait un tremblement de terre et à ce moment là, on fait rien aujourd’hui si on part de ce principe. ne soyons pas duppe.
M.A citoyen :
Ce n’est pas la faute de voisin qui était entrain de faire les travaux de terrassement sans autorisation délivrée par les services concernés mais en réalité l’erreure incombe à la nature de l’habitation elle meme qui est dans un état délabré. Si non comment vous expliquez en touchant un pilier par un engin c’est l’effondrement de la maison on dirait que cette maison repose sur ce pilier ne soyez pas rédicule. En général il faut revoir tout le plan d’urbanisme et architictural de l’algérie si on veut réellement étre à l’abri de tout danger quelque soit de sa nature et le reste revient au Dieu.
1 :
Maintenant, on peut dire que nos sociétés economiques sont devenues des sociétés citoyennes et ce à travers ce geste, mais si jamais, un jour il y aurait une erreure de gestion dans cette société, tout le monde on en parlera de mauvaise gestion etc........ce geste doit etre classé dans le volet positif de cette cimenterie Bravo, Continuer à preverserver non seulement l’environnement de l’usine mais egalement celui du siége de votre direction. bonne continuation
ahmed de tanja :
cela fait plus de deux semaines que cette catastrophe a eu lieu mais nous savons pas toujours si cette a pu être logée,si ce n’est pas le cas il n’y a aucun qualificatif à attribuer à l’uatorité publique qui est en charge de répondre dans une telle situation.pourrions nous connaitre l’issue ?

Commenter cet article
الرد على هذا المقال

Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus