Accueil > Sétif profond > Sétif Ville >

Transport urbain à Sétif : La grande anarchie

mercredi 6 août 2008, écrit par : Faouzi Senoussaoui , Liberté, mis en ligne par : Boutebna N.

n dépit des efforts des services de la direction des transports et des autorités locales ainsi que de l’importance du parc roulant dont dispose la wilaya de Sétif, qui compte plus de 1,5 million d’habitants, l’organisation de ce secteur stratégique laisse à désirer.

Cependant, la réorganisation de cette activité qui touche une grande partie de la population s’impose afin d’améliorer les prestations et de mieux servir les usagers de ce mode de transport, souvent obligés de prendre leur mal en patience. Le retour des régies communales a fait bouger, au début de l’année, les transporteurs privés inquiets de leur avenir, mais rien n’a changé et la situation est restée la même.

Des connaisseurs disent que le nombre de bus de l’entreprise publique, qui ne dépasse pas les 15, est insuffisant, pour permettre à l’Epic de jouer son rôle d’outil de régulation. Pour instaurer une concurrence rude qui ne peut être que bénéfique pour les citoyens, il faut, au moins, tripler le nombre de bus de la flotte de l’ETUS.

La plupart des bus du secteur privé sont, certes, dans un état lamentable, et ne devraient en aucun cas être utilisés pour le transport d’êtres humains, mais ils sont toujours là, sillonnant à longueur de journées les rues et ruelles de la ville de Sétif et des grandes agglomérations, au grand dam des usagers qui ne savent pas à quel saint se vouer.
Les chauffeurs et les caissiers, si l’on ose les appeler ainsi, ne respectent ni les personnes âgées, ni les enfants, encore moins les femmes.
N’ayant suivi aucune formation pour devenir chauffeur ou caissier dans ce domaine, ces derniers font la pluie et le beau temps selon leurs humeurs du jour.


Partager cet article :
10 commentaire(s) publié(s)
Azzedine :
Bonjour, Le nombre de bus est insuffisant. Mais si leur nombre va tripler......ils rouleront ou !!!!!!!!!!
GER :
1/ Ma premiére remarque consiste à la contradiction FLAGRANTE entre le texte et la photo du Bus, car en principe c’est la photo du bus lamentable qui doit y figurer pour qu’il y est une liaison entre le texte et l’image relle du moyen du transport objet du texte. 2/ Effectivement la prestation du transport à Setif laisse à desirer meme, on dirait que ce seteur est livrée à lui meme, pas de responsables ou bien ils ne voient pas ces moyens de transport ciculés. 3/ je crois que ce secteur est représenté par une association agrementée, mais le comble que les représentants des transporteurs ne savent que reclamer les augmentations des prix du transport et defendent que leurs interets sans faire leurs devoirs. d’ailleurs, tous les usagers y compris ces represntants savent que certains chauffeurs consuisent avec des gandouras d’autres avec des shcrts, et en plus la musique du Rai à l’interieur du BUS quant aux receveurs on n’en parle pas. ils portent des debradeurs, des claquettes, et ce devant tout le (...)

Réponse de Rayan :

A Ger,le commentaire est sans appel.Les fautifs sont du coté de ceux qui délivrent les agréments, c’est indigne d’un pays qui veut devenir un géant d’afrique.Salutations

Réponse de abdelaz :

tout a fait d’accord avec toi. Pour ces conducteurs nous sommes de la marchandise qu’ils transportent et ainsi ils peuvent la stocker et la manipuler a leur guise.A nous usagers de reagir .
MASSINISSA :
Il n’y a aucune organisation des transports urbains digne de ce nom à Sétif, les opérateurs privés n’ont aucune notion du service public. Les horaires ne sont pas respectés, l’APC n’affiche pas la rotation et les horaires dans les arrets, d’ailleurs les transporteurs ne démarrent que lorsque le bus est rempli, dans certaines cités comme El-Gasria, il faut avoir une patience à toutes les épreuves,sinon il faut se rabattre sur les taxis, quant à l’hygiéne dans ces tacots il ne faut pas en parler. A mon humble avis il faut mettre un nombre assez important de bus de l’ETUS à la disposition des citoyens et dans toutes les cités pour obliger les opérateurs privés à s’aligner sur l’ETUS ou disparaitre et puis il est du devoir des autorités publiques APC et WILAYA de faire respecter la réglementation et protéger les usagers contre les agissements irresponsables de ces prédateurs,qui ne respectent meme pas les notions de base du métier qu’ils se sont engagés à (...)
abdel :
mais ce qui est plus grave est que ces professionels de la conduite sont des kamikazes , mais nous sommes aussi coupables qu’eux puisqu’on ne reagit pas.
Commentaire n°16731 :
TRANSPORT URBAIN A SETIF ??? VOUS RIGOLEZ , C’EST DE L’ANARCHIE GRANDISSANTE ... OU SONT LES PARKINGS ETAGES MONSIEURS LE WALI ?? OU EST LE CODE DE LA ROUTE DANS UNE VILLE QUI EXPOLOSE SANS PRISE EN CHARGE DE L’ASPECT TECHNIQUE DES VOIX ET AIRES POUR LES ROULANTS ?? MONSIEUR LE WALI AVEZ VOUS LE CHIFFRE DE L’AUGMENTATION QUOTIDIENNE DU PARC ROULANT A SETIF . MONSIEUR LE WALI REVEUILLEZ VOUS , OU FAITE DU MENAGE DANS VOS ALENTOURS CAR VOS TECHNICIENS SONT NULS ; CE N’EST PAS UNE HONTE DE SOUS-TRAITER UN SUIVI , UN CONSEIL ET OU UNE DECISION CAR CE SONT LES EXIGENCES DE L’ERE QUI L’EXIGE . LES NOTRES SONT PLOMBES DE PARTOUT .

Réponse :

C’est vrai , les notres ont un niveau de ver de terre .

Réponse de Rayan :

Ami annonyme faites comme moi ne prenez pas les bus,boycottez,faites du co-voiturage,organisez vous autrement.Peut-étre que les propriétaire de bus comprendront que le client est roi !!!!!!!!!
zaoueli ou fhale :
le transport urbain a sétif,est l’image meme de l’anarchie.Les veicules des privés sont lamentables,sales,tres vieux inadaptés pour le transport des personnes ;et cela sous le regard quand dirait meme complice des aurorites et de la direction des transports. aucun control n’est effectué,ni sur les lignes,ni au niveau de la gare routiére. Tout cela nuie de maniere generale al’image de la ville,voire meme du pays.

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus