Accueil > Evénements > Algérie >

Deux attentats kamikazes font 12 morts et 42 blessés

jeudi 21 août 2008, écrit par : Amine Han, Le Soir d’Algérie, mis en ligne par : Boutebna N.

u lendemain de l’attentat kamikaze commis contre l’Ecole de gendarmerie dans la localité des Issers de la wilaya de Boumerdès, la population de la ville de Bouira a été extraite subitement de son sommeil vers 6 heures du matin, par deux explosions dont le bruit a été entendu à une dizaine de kilomètres à la ronde. Sous le choc, la ville a vécu au rythme des sirènes des ambulances et des véhicules des services de sécurité, qui faisaient des allers-retours entre les lieux des deux attentats et l’hôpital Mohamed- Boudiaf où sont évacuées les victimes, pour découvrir l’hécatombe qui vient d’endeuiller plusieurs familles.

Au niveau du secteur militaire, situé dans le quartier de la Cadat, où il y a eu la seconde explosion, la consternation était lisible sur tous les visages, les éléments de la Protection civile s’apprêtaient à évacuer deux fillettes, en pleurs, atteintes par des éclats de verres dans leurs domiciles. « Pas grave, juste un petit pansement, n’ayez pas crainte », leur signifia un membre de la Protection civile. Ce dernier nous conseilla de voir avec les services de sécurité pour avoir le bilan de l’explosion. Selon des témoignages, le kamikaze était à bord d’un véhicule de type Renault Kongo, bourré d’explosifs. Il était venu à toute allure pour se faire exploser devant la porte principale de l’édifice qui était cerné par des balises de sécurité. La puissance de l’explosion a causé la destruction d’une partie du mur de clôture et du poste de contrôle. En face, un autre mur de clôture et les fenêtres de plusieurs immeubles de la cité militaire furent soufflés. Tout près de là, la villa de la famille Haned a été endommagée. Le chef de famille, qui arrivait à peine à contenir sa colère, nous déclara qu’il n’y avait que deux blessés légers parmi sa famille. Sur-le-champ, les services de sécurité nous ont intimé l’ordre de quitter les lieux et de ne prendre aucune photo sur les lieux du drame. Au même moment, les éléments de la police scientifique étaient affairés à ramasser toutes les pièces et les débris du véhicule du terroriste, dont des lambeaux de chair ont été récupérés à des dizaines de mètres plus loin dans les maisons environnantes. Par ailleurs, des témoins ont affirmé qu’il y avait des blessés parmi les militaires et aussi parmi les familles de ces derniers. De ce fait, juste après la première explosion, tout le monde s’est précipité vers les fenêtres pour voir ce qui se passait dehors. Au niveau de l’hôtel Sofy, mitoyen du siège de la cour de Bouira, et du centre universitaire, lieu de la première explosion, le spectacle est des plus dramatiques et le bilan est très lourd. L’explosion a creusé un cratère d’un mètre de diamètre, alors que les services de sécurité à bout de nerfs tentaient d’éloigner les citoyens qui se sont rassemblés depuis la matinée. Selon B.M., le gérant de l’hôtel, un groupe d’ouvriers de la société canadienne Lavalin, qui réalise la station de transfert des eaux, dans la commune de Djebahia, en amont du barrage Koudiat Asserdoun, venait tout juste de monter dans l’autocar qui devait les transporter sur les lieux de leur travail, quand un véhicule de type Renault Clio arriva à toute allure et percuta le bus par l’arrière. La déflagration a projeté les débris de la voiture sur une cinquantaine de mètres, alors que l’ensemble des occupants du bus a été touché. Le chauffeur s’en est sorti avec une blessure à l’épaule, alors que le reste des passagers était dans un état lamentable. Notre interlocuteur affirme avoir participé à l’évacuation des premiers blessés et des morts dont les corps étaient carbonisés ou déchiquetés par l’explosion. « C’est écœurant, les travailleurs étaient jeunes et âgés de moins de 30 ans », lança un autre témoin sur place.

Un autre a ajouté que « les terroristes visaient peut-être des étrangers », alors que le gérant de l’hôtel disait que c’était son établissement qui était visé. « J’ai demandé à plusieurs reprises qu’on installe des balises de sécurité, mais en vain », ajoutat- il. Sur place, la venue d’un ministre a été annoncée. M. Cherif Abbas, ministre des Moudjahidine, qui était en visite dans le cadre des festivités du 20 Août, a fait une halte au niveau de l’hôpital Mohamed-Boudiaf, puis a poursuivi sa route vers la localité de Saharidj pour assister à la cérémonie officielle. Quelques instants plus tard, c’était le ministre de l’Intérieur qui a été annoncé. Au même moment, des journalistes de la radio et des correspondants de certaines chaînes étrangères étaient en train de se faire briefer par un correspondant local. Des sources hospitalières ont donné vers 10 heures le chiffre de 12 morts et 44 blessés et que, parmi les blessés, il y avait neuf militaires, dont quatre évacués par hélicoptère vers l’hôpital de Aïn- Naâdja à Alger, alors que trois autres citoyens, dont l’état était très grave, furent transférés vers Douéra. Au niveau de l’hôpital de Bouira, les blessés étaient pris en charge, mais les médecins et le personnel soignant étaient submergés par le nombre de victimes qui furent évacuées, car jamais ces services n’ont été aussi sollicités. Une équipe de secouristes du CRA était également sur les lieux pour soutenir les blessés et leurs familles qui commençaient à converger vers la structure. Des cris d’hystérie et des pleurs fusaient dans les couloirs de l’hôpital, une situation jamais connue par les infirmiers et les médecins, même durant les années 1990. Dans un point de presse tenu par le directeur de la santé, nous avons appris que l’attentat a fait 12 morts, dont l’un n’a pas été identifié, et 42 blessés, dont neuf évacués vers la capitale alors que 33 sont hors de danger et hospitalisés à l’hôpital de Bouira. Notons que dans l’après-midi, le ministre de la Santé, M. Barkat, a effectué une visite à Bouira pour inspecter les conditions de prise en charge des victimes de cet attentat qui a endeuillé la wilaya de Bouira.


Partager cet article :
16 commentaire(s) publié(s)
Un laïc :
Quand on a essayé de défendre la laïcité en Algérie tout le monde refuse. Voilà maintenant le bilan de l’intégrisme et l’abus de la religion ! Qu’Allah protège notre pays contre ces terroristes inhumains

Réponse de Re : :

ça vous arrange que des gens soit tués pour faire passer vos ARGUMENTS POLITIQUES ! HONTE A VOUS ! ET RAISON DE PLUS DE NE PAS VOUS DONNER MA CONFIANCE !

Réponse :

Votre confiance en confusion a donner le résultat == DES ETRES HUMAINS DECHIQUETES == VOUS AVEZ TORT MONSIEUR .
salim :
Bonjour moi je pense que le peuple Algerien à peur de son ombre , la preuve aucun commentaire à ce sujet,méme dans les mosqués on ne dénonces pas ces crimes contre nos frères civils ou militaire, parce que grace aux militaires que l’Algérie et toujours deboud,malheureusement personne ne les aides au contraire le peuple Algérien fait l’autruche,si les Algérien ne dénonce pas ces crimes,ces dépassements,on retera comme cà et on aura toujours la peur au ventre,si c’était un article sur le foot , les loisirs ou autre chose, il y aura beaucoup de commentaires.a bon entendeur.

Réponse :

Vous avez raison , il faut adopter un climat de peur non pas pour les civils , mais pour les KAME-KAZZ en leur montrant et prouvant que derriere leur mort en enfer , ca sera la torture de tous les membres de leurs familles ; De meme pour les HARQUIS soit disant dans le maquis ; VIVE L’ALGERIE MON AMOUR .
Minotor :
Ce n’est plus possible de continuer avec un Ministre de l’intérieur qui continue A IGNORER CETTE MANACE DU TERRORISME ET, QUI MINIMISE CE PHÉNOMÈNE, A CHAQUE FOIS !! CE MINISTRE EST DÉJA UNE MENACE POUR LE PAYS. Un Ministre qui annonce des lois depuis des années et des années concernant la Commune et, la Wilaya. Combien d’années cette personne est MINISTRE DE L’INTERIEUR ?! On attend toujours que l’arbre donne des fruits mais avec ces gens là..je constate qu’il ne faut pas trop y compter ! Avec ce genre de personne il ne faut pas s’attendre a des RÉSULTATS ! Il ne sait même pas s’exprimer NI en ARABE, NI en FRANÇAIS ! Il hésite, tergiverse, MÊME AVEC SA SUPPOSÉ EXPÉRIENCE LORS DE LA DECENNIE NOIRE ! j’ai la gorge serré lorsque ce Ministre s’exprime ! Alors comme ça y a une décennie NOIRE et, une décennie ROUGE. Et la dernière décennie ? ça quoi au juste ? ah oui .. j’ai oublié c’est une décennie ROUGE et NOIRE ..USMA d’ALGER quoi ! y a du terrorisme et y a des responsables qui sont au GOUVERNEMENT et (...)
MM :
LE PROBLEME DU TERRORISME EN ALGERIE EST PUREMENT TECHNIQUE .NI POLITIQUE ET NI RELIGIEUX . C’EST UN PROBLEME D’ORIENTATION D’UNE POPULATION VENANT DE S’IMMERGER DANS LE NOUVEAU MONDE QU’ELLE NE CONNAIT QUE SON COTE MATERIALISTE ; DONC LE PROBLEME EST A ASPECT PUREMENT TECHNIQUE ; NOS JEUNES SONT DEBOUSOLES ET NE SAVENT QUOI FAIRE ( MEME LES UNIVERSITAIRES ) DANS CETTE ALGERIE NOUVELLE , COMME UN BATEAU A LA DERIVE AVEC NI CARTE , ET NI BOUSSOLE . LA KHADMA EXISTE ET EXISTERA ETERNELLEMNT EN ALGERIE , MAIS SAVOIR LA METTRE SUR RAIL EST UNE IDEE TRES LOINTAINE DE NOS SERVICES ADMINISTRATIFS ET POLITIQUES DE TOUS LES TEMPS ..... A MON AVIS LA SOLUTION EXISTE A CE FLEAU QUI DIFFERE EN PROFONDEUR DU TERRORISME DANS LES AUTRES PAYS TEL QUE LE PAKISTAN OU L’IRAK OU AUTRES PAYS ..... NE PAS LIER NOTRE PAYS A CET IDIOLOGIE EST POSSIBLE , CAR EN JOUANT LE JEU MEDIATIQUE CALCULE , DIRIGE ET VOULU , C’EST LA GROSSE ERREUR . (( D’AILLEURS IL FAUT REFLECHIR A REFORME CE MOT TERRORISME )))). (...)

Réponse :

Qu’est ce que vous voulez dire par norme ? merci

Réponse de M M :

UNE NORME EST UN RESPECT DU PRODUIT MIS EN PLACE , DE L’ENVIRONNEMENT AUTOUR DUQUEL S’UTILISE , DE SA FACON D’ETRE CONSOMME ET DONC RESPECT DE LA PERSONNE ET DE SA VIE . IMAGINER UN MACON QUI SE BALADE SUR LE TOIT D’UN BATIMENT AVEC UNE CLAQUETTE . L’ABSCENCE DU RESPECT DE CETTE NORME DE TRAVAIL A FAIT PERDRE DES MILLIERS D’EMPLOIS A L’ALGERIE . JE VOUS LAISSE ALORS DEVINEZ LA SUITE .........POUR DES MILLIERS D’EXEMPLES ET DE CAS .

Réponse :

QU’elle est la reponsabiité de nos services diplomatiques et consulaires dans tout cela ?

Réponse de MM :

C’EST LE TRANSFERT DU SAVOIR TECHNIQUE DES PAYS DANS LEQUEL ILS SE TROUVENT . C’EST SIMPLE CHAQUE STRUCTURE TECHNIQUE ET ECONOMIQUE DANS LE CONSULAT DOIT AU MOIN TRANSMETTRE UN SAVOIR FAIRE INEXISTANT EN ALGERIE ET CREATEUR DE RICHESSE . REGARDANT LES CHINOIS , C’EST DES VERITABLES COPIEURS ..........
Commentaire n°16888 :
« L’abus de la religion est dangereux pour la santé à consommer avec modération »
Cannavaro19 :
Salut a tous En lisant cet article j’ai ressenti beaucoup, énormément de peine pour des gens qu’ils soient militaires ou civils, n’ont rien demander et n’ont rien fait pour mériter une atrocité pareil. Arrêtons de nous mentir chers concitoyens regardons les choses en face n’ayons pas peur des mots l’ALGERIE VA DE PLUS EN PLUS MAL, la politique, la culture, l’économie, le sport rien ne va plus tout se dégrade. A mon sens et ça n’engage que moi c’est facile de tout le temps blâmer les dirigeants, le militaires bien que tout un chacun a sa part de responsabilité, mettons tout ce beau monde de coté. Le plus grand fléau qui touche l’Algérie et les Algériens c’est l’ignorance le manque de civisme le manque d’éducation... etc Je ne suis pas parfait loin de la, mais si chacun de nous pouvait faire son mea culpa ça serait déja un pas de fait. Que dieux nous garde et que dieux protège les (...)

Réponse de Rayan :

A Cannavaro.Kennedy disait:Ne demander pas ce que votre pays peut faire pour vous,mais qu’est-ce que vous pouvez faire pour lui ???? Alors chers amis un peu de retenu dans vos commentaires dans ces moments difficiles par respect de ceux qui sont morts civils ou militaires.
KHELIFA :
Salam, Je suis d’accord avec Minotor, concernant ce ministre de l’intérieur qui bégaie et s’exprime plus souvent en français baragouiné, qu’en arabe.... Comment est-ce possible d’être ministre de l’intérieur avec un tel niveau, et aussi longtemps ?!!! A qui profite tous ces crimes ignobles ? Pauvre Algérie riche !!! Pourquoi les pays voisins ne souffrent pas de ce fléau ? Je ne leur souhaite pas bien sûr, mais cela interpelle, non ? Ce n’est pas le paradis qui attend ces salauds qui tuent des innocents pour avoir leur koursi à vie, mais bien un enfer qu’ils méritent .... VIVE L’ALGERIE ! GLOIRE A NOS VALEUREUX MARTYRS !
lahcene el berchi :
L’avant-garde de la lutte anti-terroriste a été marginalisée voir écartée pour laisser place aux médiocres, boite de résonnance, qui ne font que répéter a longueur de journée, les fantasmes de boutef, le terrorisme c’est fini. Au même moment des algériens meurent dans l’indifférence totale. Il n’y pas pire aveugle que celui qui refuse de voir.

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus