Accueil > Sétif profond > Sétif Ville >

Ces matchs de tous les problèmes

dimanche 28 septembre 2008, écrit par : Nabil Lalmi, El Watan, mis en ligne par : Boutebna N.

Les gens habitant les alentours du stade du 8 mai 1945 se plaignent et protestent avec force. A chaque rencontre de football, surtout celles qui opposent l’ESS locale à une autre équipe, c’est la peur et la panique générale.

D’abord ce sont les forces de police qui débarquent en force, et qui parfois, par excès, empêchent même les gens de rentrer chez eux, ensuite ce sont les hordes de supporters qui arrivent sur la place et comme toute horde qui se respecte, elle se fait entendre. Dans les maisons, autour du stade, c’est l’enfer, jour de match et l’on peut en entendre et en voir de toutes les couleurs. L’usage des boules Quilès n’étant pas usité à Sétif, bonjour les dégâts. Un peu plus, dans les quartiers alentour, c’est la débandade totale, toute la marmaille, tous les voyous, tous les oisifs se transforment en gardiens de parking et bonjour les dégâts.

Cela monte parfois jusqu’à la Pinède et aux Remparts et tout un chacun y met du sien, à 50 DA le véhicule, ça vaut le coup. L’aménagement d’un parking sur place ne serait-il pas plus simple, plus intelligent et plus rentable pour le stade ? L’après-match n’est pas plus agréable, surtout quand ce dernier commence à 22 heures 30, peu importe le résultat, la horde ne s’empêchera pas de mettre un peu de sel dans la soirée par quelques petites échauffourées et surtout des slogans à classer X…


Partager cet article :
5 commentaire(s) publié(s)
Commentaire n°17645 :
c vrais c’est un vrais cochmare
le citoyen epsilon :
Je soutien a fond les habitants d’el-dj’nane mais malheureusement nous demeurons impuissants face a cet incivisme et le laisser aller des pouvoirs publics qui ne font qu’obeir au premier responsable de la wilaya qui de surcroit est le president d’honneur du club.Au lieu de veiller a la sécurité et a la quiétude des honnétes gens les responsables ont choisi le camp des voyoux car ces derniers leur sont utiles.Le jour ou l’irremediable se produira,il ne faudrait pas que l’on nous dise:nous ne savions pas.
Commentaire n°17667 :
LE STADE 8 MAI 45 COMME LA PRISON A BEL AIR DOIVENT VITE DEMENAGES .
Charles stone :
Et, on ne sait plus comment on en est arrivé a ce stade ( hé oui !). On ne comprend rien..... Quand est ce que nos stades puissent recevoir des familles et la gents féminimes !!! Le verra- t- on un jour ? C’est effectivement un problème d’éducation, j’en suis sûr ! l’école n’éduque plus encore moins nos mosquées qui servent a palabrer sur le sexe des anges au lieu de s’occuper a éduquer ce peuple. Comme ils savent le faire si bien quand ils le veulent. Suivez mon regard....

Réponse de un citoyen :

de quelle éducation parlez-vous ? l’exemple viens des aînés ;dernièrement un collègue de travail à été le témoin d’une scène scandaleuse ! Aux alentours du marché des 1014 logements ,il y a des endroits ou la police veille à ce que les gens ne stationnent pas afin de ne pas gêner la circulation ,ce qui est je pense tout à fait normal ! Mais voilà que soudain surgit le grand joueur de football BOURAHLI voulant garer dans un endroit interdit ,non seulement refusa d’obtempérer aux ordres de l’agent de police bien au contraire il se permis de gifler < le policier- au su et au vu de tout le monde ! il n’écopera même pas d’une garde à vue puisqu’un moment aprés il vînt faire son marché au même endroit sous les aplaudissements de quelques voyous comme lui ! allons voyons comment voulez vous que les supporters se comportent mieux ! Je profite de cet instant pour dire que si j’avais été que le témoin de cette scène , j’aurais fait intervenir mes parents qui sont dans le corps judiciaire et j’aurais fait des (...)

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus